Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
action citoyenne, sécurité et citoyenneté
articles de presse sur l'actualité en général et la sécurité en particulier

Le Hangar à bananes, quai des Antilles à Nantes:

Paulo #Sécurité

~~Le hangar à bananes - Quai des Antilles à Nantes:

Les tourbillons de la vie peuvent s'arrêter dans ceux des eaux troubles de la Loire, toute proche. Lieu privilégié des fêtards et noctambules Nantais. On y vient entre amis pour faire la fête, écouter de la musique, y danser et faire des rencontres pas toujours très fréquentables. Mais lorsque l'on 18-25 ans, on pense d'abord à s'amuser entre amis, en buvant une verre ou deux, des fois plus et c'est là le plus gros risque.

La peau de banane qui vous envoie dans les eaux noires et glacées de la Loire. Certains y sont tombés, aidés ou pas et on ne les a jamais revus, emportés dans les courants et les remous assez fort pour vous submerger. On vous retrouvera quelques jours, voir quelques semaines plus tard, flottant dans les eaux saumâtres de ce fleuve d'estuaire.

Mais ce ne sont pas les seuls dangers qui vous guettent à la sortie de l'une de ces boîtes de nuit. En sortant de l'une d'elles accompagnée du brouhaha joyeux de la fête, un peu éméché et guilleret, voilà que vous croisez une autre bande de fêtards, des regards furtifs s'échangent, bientôt suivis d'injures et de provocations. Tout à coup, la violence se déchaîne. Une lame surgie et frappe votre ami en pleine poitrine. Il s'effondre, pendant que la bande disparaît.Les secours arrivent, votre ami est hospitalisé et opéré en urgence. Il se trouve dans un comas profond, ces jours sont en dangers.

Ce qui devait être une soirée agréable se transforme en un vrai cauchemar. Mais pourquoi de geste incroyable? cette violence gratuite, cet acte mortifère, pour un regard échangé. Sommes nous devenus fous, pour agir de la sorte. Aucun respect de la vie d'autrui, un acte gratuit pour donner la mort, sans raison apparente. Cela n'arrive pas souvent, dieu merci, mais c'est déjà arrivée, au quai à bananes (1).

Que peut-on en penser:

Nos jeunes ne sont pas en sécurité dans ces lieux de grande affluence. Depuis quelques temps, la brigade anti-criminalité (BAC) en surveille les abords. Les vigiles gardent l'accès des établissements. Je pense qu'une présence policière permanente serait nécessaire, surtout le week-end et aux heures de fermeture de ces nombreux établissements qui jalonnent le quai des Antilles.

(1) dans les années 70 ce hangar sert de stockage et au mûrissement des bananes en provenance des Antilles et d'Afrique.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Facebook Twitter RSS Contact