Comment interpréter la marque de confiance indéfectible de Madame Christiane TAUBIRA, envers son mentor, Monsieur François HOLLANDE:

Publié le par Paulo

Comment doit on interpréter la marque de confiance indéfectible de Madame Christiane Taubira, envers son mentor, Monsieur François Hollande:

Il y a des marques de confiance et de sympathie dont il vaudrait mieux se passer.
Le Président de la République l'aura appris à ses dépends, en défendant bec et ongle l'égérie de la gauche, celle qu'il considérait comme la meilleure de tous ses Ministres.

En attendant elle avait bien préparé son départ du gouvernement et la sortie de son livre "Murmures à la jeunesse", que l'on peut comparer aux chants des "sirènes". Elle y condamne les futures projets de loi sur la perte de la nationalité française et la prolongation de l'état d'urgence.

Madame Taubira déclare, je cite "Ne faut il pas mieux un cri et une crise plutôt qu'un long étiolement".
Sans vouloir offenser ses propos, je citerais à mon tour "les rats quittent le navire quand il prend l'eau".

Elle rejoint le long cortège des ministres démissionnaires, opposants à la politique du Président de la République, dans un but non avoué, celui d'obliger le Président à accepter les primaires à gauche, ayant comme seul dessein, d'obtenir le remplacement de François Hollande, lors des prochaines élection présidentielles.

Conclusion:
Drôle de conception de la fidélité et de la confiance de Madame Taubira, envers le Président de la Républiqu
e.

Publié dans société

Commenter cet article