Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
action citoyenne, sécurité et citoyenneté
articles de presse sur l'actualité en général et la sécurité en particulier

La sécurité remise en cause à Bruxelles, capitale de l'Europe:

Paulo #sécurité

La sécurité remise en cause à Bruxelles, capitale de l'Europe:
Ils l'ont fait, les djihadistes de Molenbeek sont passés à l'acte, peut être en représailles de l'arrestation de Salah Abdeslam. Aux dernières nouvelles, les attaques de Bruxelles auraient fait 14 morts et 92 blessés à l'aéroport, ainsi qu'ne vingtaine de morts et 96 blessés dans le métro.
En cela, les attaques rejoignent celles effectuées dans Paris, le 13 novembre 2015.

On peut donc en déduire que des réseaux dormants ont eu le temps d'organiser, de planifier et d'exécuter des actes terroristes de grande envergure.La question que beaucoup d'entre nous se pose, comment ces terroristes ont ils pu échapper à la surveillance de nos renseignements généraux et ceux de la Belgique.

Pourquoi s'en prennent ils à l'Etat Belge, jusqu'à présent épargné.On peut noter toutefois que les auteurs de ces actes proviennent principalement de la banlieue Belge, Molenbeek, que l'on considère comme la plaque Tournante du terrorisme en Europe.Nos gouvernants ont sous estimé le pouvoir de nuisance de ces djihadistes, leur organisation et leur passage à l'acte sans être autrement plus empêché, par la police, l'armée ou la justice, enfin tous ceux qui on en charge la sécurité dans chaque pays concernés par ces attentats.L'état d'urgence décrété ne suffit plus a dissuader les auteurs de ces attentats.

Le risque est grand pour que d'autres actions ne se répètent sur notre territoire.
Si nos policiers, gendarmes et militaires sont actifs sur les différents lieux à haut risque, le risque zéro n'existe pas. Il est donc nécessaire d'inciter les citoyens à participer à leur propre sécurité, en signalant tout ce qui peut paraître suspect, dans le comportement d'une personne ou d'un groupe d'individus.

Si ces mesures ne suffisent pas pour rétablir l'ordre et la confiance et que malgré tout, de nouvelles actions terroristes sont commises. Il appartiendra au gouvernement et à l'assemblée nationale de voter l'état de siège, de décréter le couvre feu dans les quartiers à haut risque. De contrôler tous les auteurs potentiels déjà recensés, leur interdire tous déplacements d'ans un périmètre restreint. Faire effectuer les perquisitions, des fouilles et des saisies, dans les résidences occupées par ces personnes.

Condamner en parution immédiate tous ceux détenteurs d'armes et de munitions. Instaurer dans ces lieux un climat d'insécurité, afin de décourager de passer à l'acte. C'est une guerre sans merci que nous devons leur mener, afin qu'ils coprennent que la peur à changer de camp.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Facebook Twitter RSS Contact