Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
action citoyenne, sécurité et citoyenneté
articles de presse sur l'actualité en général et la sécurité en particulier

Réunion publique organisée à Sautron (44880), par les opposants au projet de Notre-Dame-des-Landes (NDDL):

Paulo #Société

Réunion publique à Sautron (44880), organisée par les opposants au projet de Notre-Dame-des-Landes, vendredi 17 juin 2016 à 20h.30

J'ai participé hier soir à un débat à Sautron (44880), organisé par les opposants au transfert de l'aéroport vers Notre-Dame-des-Landes (NDDL)à, en présence de Madame Françoise Verchère, ancien Maire de la commune de Bouguenais, lieu de l'actuel aéroport de Nantes Atlantique, ainsi que quelques représentants des opposants historiques au projet de "NDDL".

J'ai suivi avec attention le débat qui portait essentiellement sur ce que Madame Verchère appelle "un mensonge d'Etat".

A un certain moment, il a été question de la place de lutte des opposants et des occupants de la zone à défendre "ZAD". J'ai alors posé une question concernant cette occupation par les "zadistes", à savoir: quel que soit les résultats du vote, que ce soit oui ou non pour ce transfert, les occupants ont déclaré qu'ils continueraient à occuper les lieux, même si c'est le oui qui l'emporte, ils resteront sur la "ZAD".

La réponse à été ambigu, s'appuyant sur l''illégalité de ce vote, qui pour eux est tronqué.

Une autre personne dans l'assistance faisait remarquer que si le oui l'emportait, il fallait accepter les résultats de ce vote et être bon joueur sous entendu, vous devez vous soumettre à la décision des électeurs, qui ont voté démocratiquement.

Toujours les mêmes réponses, tout est faussé depuis le départ et ils n'accepteront pas les résultats de ce vote.

On voit bien que les opposants persistent dans leurs actions antiaéroport NDDL et sont dans le déni de démocratie.

Si le oui l'emporte, c'est au gouvernement de prendre ses responsabilités, en décidant du démarrage des travaux, ainsi que l'expulsion des personnes occupants illégalement des domaines privés et en récupérant par la force s'il le faut, les zones de non droit, occupées par les "Zadistes".

Cette situation n'a que trop durée, il en va de la crédibilité de notre gouvernement et de nos instituions qui sont bafoués au quotidien!......

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Facebook Twitter RSS Contact