Quand Salah Abdelsam bénéficie de faveur dans sa prison, avec l'accord du Ministère de la Justice et sous le contrôle des gardiens de prison:

Publié le par Paulo

Quand Salah Abdelsam bénéficie de faveur dans sa prison, avec l'accord du Ministère de la Justice et sous le contrôle des gardiens de prison:

Quel scandale, quelle ignominie, quelle déchéance morale, voilà un terroriste de la pire espèce qui se voit octroyer, à titre personnel, une cellule équipée en salle de sport.

Il n'y a plus de limite dans l'absurde. Alors que des rescapés de l'attentat terroriste du 13 novembre 2015, peine à se remettre de leurs blessures, ils voient l'un des acteurs principaux, ayant participé aux actes de terrorisme, profiter d'un régime de faveur, avec une salle de sport, à sa seule disposition.

Mais qui sont les décideurs, ceux qui octroient plus de faveur au terroristes qu'à leurs victimes.
C'est Daech qui doit être content de voir comment on traite leurs émules. Pendant ce temps là, ils continuent de couper des têtes et commettent des attentats ignobles contre des civils, provoquant des centaines de morts et des milliers de blessés.

Il serait intéressant de savoir ce que pense les détenus de droit commun, à qui on ne fait pas de cadeau.

Les détenus pour acte de terrorisme sont les seigneurs dans nos prisons.
Il serait temps de se ressaisir et de traiter ces individus, pour ce qu'ils sont, de dangereux criminels et non, ce qu'ils souhaitent obtenir.
Les gardiens de prison n'ont pas vocation à devenir leurs nounous, mais bien leurs geôli
ers.

Publié dans société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article