La sécurité à Nantes:

Publié le par Paulo

Sécurité dans l'agglomération Nantaise: "TOLERANCE ZERO".
Une affaire chasse l'autre. Ce week end à Malakoff, nouveau tir, une personne blessée par balles, sans que ces jours ne soient mis en danger.
Pourquoi toute cette violence. Ne peut on pas y mettre un terme, quels moyens appropriés pour y arriver?
Ce week end également, mais cette fois sur la commune de Saint-Herblain, dans une zone commerciale, des jeunes viennent régulièrement exercer leurs talents de folie meurtrière, en effectuant des Run (excès de vitesse en voiture ou en moto) qui se sont révélés mortels, en tuant une jeune fille et en blessant plusieurs autres très grièvement.
Là aussi, ne pouvons nous pas faire cesser de tels comportements aussi dangereux?
Les Maires de ces deux communes s'avouent impuissants devants de tels comportements, avec l'usage d'armes de poing, voir d'armes de guerre de type kalachnikov. 
Pourtant toutes ces mairies sont dotées d'une Police Municipale, qu'ils considèrent comme une police de proximité, non dotées d'un armement.
Pour eux, seule la Police Nationale est habilitée à intervenir dans ces situations graves.
C'est vrai en partie, surtout en ce qui concerne les enquêtes préliminaires qu'ils sont les seuls, ainsi que la gendarmerie, à diligenter.
Néanmoins, la sécurité fait partie des fonctions essentielles du Maire. Il doit y apporter une vigilance accrue de tous les instants.
Si les policiers municipaux, employés par la mairie, n'ont pas les mêmes attributions que la Police Nationale.Ils n'en sont pas moins des adjoints précieux qui peuvent aider, voir verbaliser, car se sont des agents de police judiciaire.
Ils agissent dans la limite de leur commune et doivent, tant que faire ce peut, remonter les informations qui permettront à la Police Nationale, d'intervenir encore plus efficacement.
Il n'est pas question d'opposer ces deux polices qui sont complémentaires.
Néanmoins, les maires ont des pouvoirs de police étendus, notamment, ils peuvent prendre des arrêtés municipaux, en accord avec le Préfet, pour interdire, limiter ou réglementer la circulation sur la voie publique de leur commune.
Les agents municipaux sont chargés de les faire respecter .
Il faut cesser de tomber dans l'angélisme et le laxisme qui sont souvent les vecteurs de l'insécurité. Il faut appliquer le principe de "TOLERANCE ZERO".

Publié dans Sécurité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article