Meurtrier du Major Chtistian Rusig, ce que déclare le Procureur de la République de Toulouse:

Publié le par Paulo

Meurtrier du Major Christian Rusig, ce que déclare le Procureur de la République de Toulouse:

Les faits déclarés par le Procureur de la République de Toulouse sont sans appel et mettent en évidence la culpabilité du meurtrier.

Au delà de ces considérations, le plus dur c'est pour la famille. Même toutes les cérémonies officielles et les honneurs, ne remplaceront pas un mari, un père. C'est la dure réalité d'un métier qui présente des dangers que l'on connaît et que l'on assume tout au long de sa carrière.

Maintenant, il reste à la justice de faire son travail. Pour le meurtre d'une personne dépositaire de l'autorité publique, le meurtrier encourt la réclusion criminelle à perpétuité incompressible (30 ans).

l'ennui dans tout ça, c'est que compte tenu de l'âge du criminel, il aura un peu plus de 60 ans, s'il est libéré à la fin de sa peine, ça lui laisse encore le temps de commettre de nouveaux crimes et délits.

Si Robert Badinter a obtenu l'abolition de la peine de mort en 1981, on aurait du la remplacer par une condamnation d'incarcération à vie. Mais voilà, les législateurs d'alors n'ont pas prévu cela et malheureusement, nous aurons encore d'autres meurtres à déplorer.

Publié dans Sécurité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article