Quant les soutiens d'Amada Traoré, accusent les violences policières:

Publié le par Paulo

Quand les soutiens d'Amada Traoré, accusent la violence policière:

La violence dans la famille Traoré serait un euphémisme et ne concernerait que les policiers et les gendarmes.

Pourtant les derniers faits de violences sur la voie publique, nous démontrent une fois de plus qu'ils ne sont pas à l'origine de ceux que l'on voudrait nous faire croire.

La famille Traoré veut entraîner dans son sillage de violence, une bande de jeunes désoeuvrés, prêt à en découdre avec les forces de l'ordre, en brûlant des voitures et même un bus et en malmenant le chauffeur.

Ils se considèrent dans leur bon droit, qu'ils peuvent molester des personnes, insulter et outrager les forces de l'ordre, en appliquant la loi du talion "oeil pour oeil, dent pour dent".
C'est la forme de justice qu'ils connaissent la mieux, le pillage, les incendies, la brutalité sous toutes ses formes.

Peut on continuer d'accepter ces comportements, sans réagir. Non bien sur et l'on voit bien jusqu'où peuvent aller ces bandes et la nécessité de les neutraliser et condamner lourdement les fauteurs de troubles, les agitateurs en tous genres, qui ne respectent pas nos lois.

Il fut un temps où "force doit rester à la loi". Il semblerait que ce serait plutôt "la raison du plus fort est toujours la meilleure".
Revenons aux fondamentaux dénaturés par la loi scélérate de Christiane Taubira "force doit rester à la loi".

Publié dans Sécurité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article