Quand les djihadistes radicalisés reviennent au pays:

Publié le par Paulo

Quand les djihadistes radicalisés reviennent au pays:

On voudrait nous faire croire que l'on pourrait sortir de la radicalisation d'anciens djihadistes qui rentrent au pays, avec le statut de "repentis".

Il faut vraiment être dupe pour se laisser berner par cette étiquette de "repentis". Sans doute ont ils trouvé ce moyen, afin que la justice soit plus clémente à leur endroit.

Ces "repentis" se transforment en cellule dormante et attendent le moment propice pour passer de nouveau à l'action, en déjouant la surveillance dont ils font l'objet.

Qui peut s'imaginer un instant qu'un djihadiste convaincu, ayant séjourné en Syrie ou en Irak, après avoir participé aux pires horreurs, de la torture à l'exécution d'innocents, est prêt à changer de mode de vie, parce qu'il rentrerait dans son pays d'origine.

Dans un premier temps, c'est l'arrestation et l'internement, en attendant la décision de la justice pénale qui devrait déboucher sur le bannissement et la perte de la nationalité française, suivie de l'expulsion du territoire, vers le pays qui les a accueilli et a permis leur retour en France.

Il n'y a aucune solution raisonnable a conserver ces terroristes dans notre pays, qu'ils exècrent et qu'ils sont prêt à trahir à nouveau.

Commenter cet article