Aulnay-sous-Bois, la banlieue s'enflamme et s'embrase:

Publié le par Paulo

Aulnay-sous-Bois, la banlieue s'enflamme et s'embrase:


Une manifestation qui se voulait calme au départ, pour dénoncer "un viol présumé, lors d'une interpellation par la police", se transforme en manifestation violente (jets de projectiles divers, cocktail Molotov, incendie de véhicules, tags sur les bâtiments publics et destructions diverses).

Une fois de plus, on met en avant les violences policières et un viol "présumé", car pour l'instant, l'IGP mène son enquête et dira, quels sont les faits établis.

Le principal intéressé a demandé lui même que cette manifestation se face dans le calme et la dignité.

Il faut croire qu'il n'a pas été entendu et que les casseurs en ont profité, pour se défouler et casser du flic.

Ces scènes de violences sont proches de la guérilla urbaine.

Nos responsables au gouvernement n'ont aucun sens de la mesure et envoient nos policier se faire lyncher, pour calmer la vindicte populaire, alors qu'elle devrait afficher la plus grande fermeté, dans le contexte actuel de l'état d'urgence. Ils auraient du interdire toutes manifestations de ce genre, sachant tous les risques de débordement.

Il est à craindre que nous en arrivions à un incident majeur, cela a déjà failli arriver, avec deux policiers transformés en torche vivante.

Dans ces dernières manifestations, un groupe de policier encerclé par des manifestants a du faire usage de leurs armes de service et tirer en l'air, à balles réelles, pour se dégager.

Si cette situation continue, ce sont des morts qui pourront s'ajouter, au néfaste quinquennat de nos dirigeants et responsables actuels.

Publié dans Sécurité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article