François Fillon attaqué de toute part, même par les siens;

Publié le par Paulo

François Fillon attaqué de toute part, même par les siens:

Il y a quelques temps, je comparais François Fillon à un animal, poursuivi par une chasse à courre.

Aujourd'hui, ma comparaison sera celle d'une autre chasse en meute, celles des chiens sauvages de la savane, les Lycaons.

Cette meute pratique une forme de chasse à courre. Il s'agit de poursuive une proie, une sorte de chasse à courre, en effectuant des relais, pour épuiser leur victime. Une fois qu'ils l'ont rattrapé, la meute sauvage s'en saisie et commence à la dévorer, avant même qu'elle ne soit morte.

Si j'apparente le cas de François Fillon à cette chasse par épuisement que pratique les Lycaons, on peut la transposer à ceux qui le poursuivent, l'accablent et cherchent à le faire disparaître à tout prix.

On est complètement médusé par cet acharnement venant aussi bien de ses opposants que de certains qui lui sont proches.

Nos hommes politiques n'en sortiront pas grandis et l'opprobre rejaillira sur eux, laissant la voie à l'extrémisme qui n'attendait que cela, un peu comme le loup qui attend sa proie, au coin du bois.

Certes, François Fillon résiste aux attaques, mais quand elles viennent de son propre camp, abandonné, conspué, vilipendé, ça devient insupportable , malgré son courage et l'espoir qu'il avait fondé sur l'avenir du pays, s'évanoui.

Contre toute attente, devra t il rendre les armes, laissant ainsi le champ libre à ses détracteurs, qui promettent l'impossible et laisser le pays aux mains de vils serviteurs prêts à tout pour compromettre avec servilité et niaiserie, à la plus grande perte de notre pays.

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article