Le programme de Emmanuel Macron "quand il y a un flou, c'est qu'il y a un loup":

Publié le par Paulo

Le programme de Emmanuel Macron, "quand c'est flou, c'est qu'il y un loup":

Souvenez vous de cette déclaration de Martine Aubry, lors des primaires de la gauche de 2011, et le débat qui l'opposait à François Hollande.

Cinq ans plus tard, on peut reprendre la même expression, en ce qui concerne le programme de Emmanuel Macron.

Ce fils spirituel de François Hollande, issu du système, dont il veut se défaire à tout prix, mais qui lui colle à la peau. Cette énarque (2002 - 2004), après avoir été intégré dans le corps d'inspection des finances , rejoint le groupe des banques Rothschild, avant d'entrer en politique à la demande de François Hollande, il intègre le gouvernement Valls, comme Ministre de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique

Ce pure produit de la gauche Française, incarne la gauche "caviar" et les "bobos" qui la composent.

Surfant sur la vague du tsunami provoquée par les affaires Fillon, et maintenue sur son cap par la déesse Eole (Ségolène Royale). Ce jeune pirate des temps modernes, entraîne dans son sillage, les mécontents, les indécis et tout ceux qui font confiance à la jeunesse "car aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années", citation de Corneille.

Oui, c'est vrai, tout au long de son histoire, la France a connu de grands hommes qui l'ont conduit vers son destin.

Pourtant, l'hégémonie de certains, leur a été fatale et les a conduit vers l'échafaud (Danton, Robespierre) Quant à Marat, il a été assassiné dans sa baignoire.

De nos jours, on assassine d'une autre façon. La presse s'en charge et la manipulation politique fait le reste.

Les temps ont changé la méthode, mais le résultat reste le même, faire disparaître ceux qui gênent, afin de conquérir le pouvoir, car c'est bien de cela qu'il s'agit, bien avant l'intérêt des Français.

Seuls les incrédules seront victimes du chant de sirènes, quant aux autres, ils ne varieront pas dans leur choix initial.

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article