Etat d'urgence:

Publié le par Paulo

  1. Etat d'urgence :

  2. Non seulement, nous devons conserver l'état d'urgence, mais nous devons le renforcer par des contrôles réguliers de fichés "S", car il faut bien l'admettre, ce sont souvent ces personnes qui sont les plus actives, dans les actes considérés comme "terroristes".
    Cette violence à laquelle nous assistons à tendance à se développer, comme une maladie infectieuse qui a tendance à se propager sur l'ensemble de notre territoire.

  3. En effet, si ce n'est as encore la guerre civile, les actions individuelles ou collectives, en sont peut être les prémices. Les laisser se développer, peut nous conduire à la guerre civile. D'ailleurs, les premiers incidents graves connus dans nos quartiers "sensibles", tendent malheureusement vers cette nature . L'inaction de notre gouvernement, favorise leur développement. Alors, ne soyons pas surpris par leur violence, surtout quand ils sont suivis d'impunité, lorsqu'il 'agit de jeunes adultes et de mineurs.

  4. Ce sont avant tout des casseurs, des incendiaires et de jeunes révoltés qui rejettent toute autorité et qui, pour certains, ne se considèrent pas comme français, bien qu'ils bénéficies de tous les avantages de la nationalité française.
    Alors, que devons nous faire, laisser se développer ce type de comportement, ou prendre des mesures appropriées et réprimer sans faiblesse tous ces actes d'incivilité qui sont inadmissibles.

  5. Et que l'on ne vienne pas me parler de racisme, de délit de faciès, de défaut d'intégration, de manque de reconnaissance. Ils sont avant tout des jeunes français qui ne se reconnaissent pas dans nos valeurs.
    Ils sont sans doute manipulés par des adultes qui profitent de notre faiblesse, pour les pousser à 'insurrection.

  6. Il serait temps de traiter les vrais problèmes, autrement que sur le plan de l'intégration. Tout a été fait et mis en oeuvre pour cela. Des millions d'euros ont été et sont encore investis pour rendre leurs conditions de vie, la plus normale possible. Les établissements scolaires et les éducateurs sont là pour leur faciliter cette intégration dans notre société.
    Ils ne sont pas plus mal lotis que les jeunes qui vivent en dehors des grands centres urbains.

  7. Alors, qu'est ce qui ne va pas. Je pense qu'il s'agit avant tout d'un rejet de notre société, de notre culture et de nos racine judéo chrétiennes. Ce qu'ils veulent, c'est instaurer leur propre culture, au détriment de la laïcité et reproduire sur le territoire français "un islam radical".

  8. Alors oui, ça ne sera plus le vivre ensemble, comme cela devrait se passer, mais un affrontement interreligieux, come cela se produit dans certains pays du Moyen Orient.
    Effectivement, nous risquons un affrontement qui déclenchera la guerre civile.
    Le prochain Président de la République aura la responsabilité de faire en sorte que cette situation ne dégénère pas. C'est sans doute un de grands défis de notre société.

Publié dans Société

Commenter cet article