La moralité en politique, soumise à rude épreuve:

Publié le par Paulo

  1. La moralité en politique, soumise à rude épreuve:

  2. Quand on se veut irréprochable en politique, il faut surtout pouvoir le prouver.

  3. On finit par se demander si en politique, il existe une morale.
    Hier avec "LR" et les affaires d'emplois fictifs de François, Fillon, aujourd'hui avec "Le MoDem", pour les mêmes raisons, à qui devons nous faire confiance.
    François Bayrou, Président du "MoDem", devait porter une loi sur la moralisation de la vie publique.

  4. Comme un boomerang, le voilà rattraper par les affaires des membres de son parti, qui ont démissionné, du gouvernement d'Edouard, Philippe.
    On comprend qu'il démissionne à son tour, même s'il n'est pas directement concerné.

  5. Faiseur de roi qui aura permis à Emmanuel Macron de monter dans les sondages, durant la campagne Présidentielle et devenir notre Président de la République. Il se voit contraint et forcé de quitter à son tour son gouvernement, afin de ne pas faire de l'ombre à la loi sur la moralisation, qu'il souhaitait mettre en place.

  6. S'il devait y avoir une morale dans cette histoire, c'est que les donneurs de leçons ne sont pas exempts de montrer l'exemple, et qu'ils doivent rendre des comptes sur leur propre moralité.
    Comme dit le proverbe: "qui se sent morveux, se mouche".

Publié dans Société

Commenter cet article