Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
action citoyenne, sécurité et citoyenneté
articles de presse sur l'actualité en général et la sécurité en particulier

Comment devenir agriculteur sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes (NDDL):

Paulo #Société

Comment devenir agriculteur sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes "NDDL":

Rien de plus simple, pas besoin d'avoir fait des études dans un lycée professionnel agricole, ni investir dans l'achat de terre cultivable, de bâtiments et de matériels agricoles.

Sur la ZAD, vous trouverez tout ce qu'il faut. La première chose, c'est d'avoir la légitimité d'être un activiste reconnu et plébiscité, par les défenseurs de la ZAD (écologistes et occupants historiques des lieux).

Les terres vous seront fournis gracieusement par l'état propriétaire, comme les lieux de vie que vous occupez depuis le début, illégalement. Pour donner un peu plus de poids à votre entreprise, vous trouverez les sponsors et bénévoles financiers qui vous permettront d'acquérir quelques bovidés (vaches et moutons), feront l'affaire.

Tout ça ne vous coûtera pas un centime. A l'instar de ces "couillons" qui ont fait quelques années d'étude, dont certains ont obtenu un diplôme de niveau 2 (bac+3). Ils ont du faire des emprunts pour devenir propriétaire de leur terre, des bâtiments, du matériel agricole, des vaches laitières, d'un élevage porcin, etc..

Non seulement ces jeunes là se sont endettées pour de nombreuses années, et sont souvent confrontées à des problèmes de gestion et de financement (remboursement des emprunts). Elles n'arrivent pas à vivre correctement du fruit de leur travail, à tel point que certaines d'entre elles en arrivent à se suicider.

Il serait malvenu que des zadistes obtiennent la gratuité de terre agricole, alors que d'autres ont tellement de mal à vivre de produit des terres qu'ils ont acquis en toute légalité

Il est triste de constater que dans notre pays, le deux poids et deux mesures qui s'appliquent en dehors de toutes règles de justice.

Une fois de plus, on remet en cause les règles élémentaires et la devise de: "Liberté - Egalité - Fraternité".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Facebook Twitter RSS Contact