Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
action citoyenne, sécurité et citoyenneté
articles de presse sur l'actualité en général et la sécurité en particulier

La France resserre ses liens avec la Centrafrique:

Paulo

La France resserre ses liens avec la Centrafrique:

J'ai beaucoup d'estime pour Jean-Yves le Drian, le seul Ministre du temps de François Hollande, auquel j'accordais du crédit, lorsqu'il était Ministre de la Défense.

Il intervient en Centrafrique, comme Ministre des Affaires Etrangères et octroie une aide de 24 millions d'euros, pour aider ce pays en proie aux violences.

La France livrera aussi des armes aux forces armées centrafricaine "FACA".
A l'époque de la coopération, on livrait toutes sortes de matériel, armes, munitions, véhicules, matériels radio, du service santé, de l'habillement et bien plus encore.

Ces matériels étaient destinés au "FACA", avec l'assistance de la coopération de militaires Français.
Or, nous voyons qu'aujourd'hui, que ce sont les Russes qui sont présents à Bangui (capitale), avec leur propre armement et leur personnel, dont la plupart sont d'anciens militaires, mais n'ont pas le statut de l'armée régulière. En fait, ce sont ni plus ni moins qu'une armée de mercenaires.

Si nous livrons du matériel et notamment de l'armement, à l'armée régulière centrafricaine, est ce à dire que se sont les Russes, puisque nous ne sommes plus présent en Centrafrique qui formerons les centrafricains avec notre propre matériel.
Il y a juste un détachement proche de l'aéroport à MPoko, et ce n'est pas lui qui fera de l'ombre aux militaires Russes.
Je penses que si nous voulions aider les centrafricains, il fallait le faire, bien avant toutes les violences qui ont eu lieu.
Bien sur, nous avons eu l'opération "Sangari" et nous pouvons en être fière, car elle aura permis d'éviter une guerre civile, des tueries de masse et l'exode des habitants.

Maintenant, à quoi serviront les 24 millions d'euros. Certainement pas à la population, qui n'a jamais vu la couleur d'un franc CFA, même à l'époque de la coopération. Toute l'aide partait dans la poche des responsables du moment.
La Centrafrique n'est pas prête de s'en sortir. Mais si nous pouvons déjà stopper l'hégémonie de ce peuple, ce sera une grande chose.

La Centrafrique est l'un des pays le plus pauvre au monde. Les habitants souffrent de cette situation et sont de plus en plus meurtri par les violences inter-ethniques.

Nous n'aurions jamais du quitter la Centrafrique et la laisser en proie à la guérilla organisée par les "SELEKA" et maintenant aux Russes qui sauront profiter de la situation et des richesses minières du pays.

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Facebook Twitter RSS Contact