Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
action citoyenne, sécurité et citoyenneté
articles de presse sur l'actualité en général et la sécurité en particulier

Fichés "S", quand le pays retient son souffle et compte ses morts:

Paulo

Les fichés "S", quand le pays retient son souffle et compte ses morts:

On compte aussi nos ennemis potentiels, ces fameux fichés "S", que l'on estime à environ 20.000 personnes, dont la moitié sont radicalisés et potentiellement dangereux. Ils peuvent passer à l'acte du jour au lendemain, semant la mort et la désolation, parmi des victimes innocentes et sans protection.

C'est insupportable de voir une telle violence s'abattre sans raison apparente, si ce n'est la haine et la folie entretenues par un islam radical, prônant la destruction par tous les moyens, des infidèles et des mécréants que nous sommes, au nom de leur dieu "Allah".

Peut on continuer à accepter et à supporter de tels comportements et combien d'autres victimes faudra t il pour prendre des mesures énergiques, afin d'isoler et écarter de notre société, ces fous de dieu.

Lorsque l'on regarde d'un peu plus près le parcours de certains d'entre eux, on fait toujours le même constat. Ils ont un passé élogieux de petits trafiquants, aux multiples condamnations et, ils ont fait de nombreux séjours en prison où, au contact des barbus salafistes, ils se sont radicalisés.

A leur sortie de prison, ils deviennent des loups en liberté, dans la grande bergerie "France", dont ils considèrent les habitants comme mécréants et ennemis d'Allah.

A ce titre, quand ils passent à l'acte , ils n'oublient pas de prononcer leur acte de foi: "Allah Akbar", dieu est le plus grand. Une chance il était en possession d'un pistolet automatique (PA) et non d'un pistolet mitrailleur (type kalachnikov). Ce n'est pas 3 morts que nous aurions eu, sans doute des dizaines et encore plus de blessés.

Alors, au nom de notre justice, qui interdit de les arrêter, tant qu'ils n'ont pas commis leur forfait, faudra t il continuer de voir des assassinats perpétrés dans notre pays.

Imaginez vous un instant, ne serait ce que 10.000 fichés "S" qui passent à l'action et commettent des meurtres. On ne peut pas accepter l'idée d'avoir 30.000 tués et plus de 300.000 blessés sur notre territoire, sous le seul prétexte que la loi nous interdit d'arrêter une personne, tant qu'il n'y a pas eu un début de commencement de son forfait.

Depuis que nous avons arrêté l'état d'urgence qui permettait de faire des contrôles à priori, vous êtes vous posez la question, de savoir le nombre d'armes qui circulent sur notre territoire.

Aujourd'hui avec une arme de poing, un terroriste à tué 3 personnes et plusieurs autres sont gravement blessées. Alors, quand serait il avec un pistolet mitrailleur (PM Kalachnikov).

Depuis l'affaire "Merah", la sécurité des Français est de plus en plus menacée.

Certes, des moyens humains et matériels se sont étoffés, mais cela n'empêchera jamais des actions isolées, incontrôlables et meurtrières.

Il faut donc se rendre à l'évidence et traiter les risques en amont, si l'on veut assurer correctement la sécurité des français.
C'est là le rôle de la justice et avant tout de notre gouvernement. Prévoir pour ne pas avoir à guérir.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Facebook Twitter RSS Contact