Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
action citoyenne, sécurité et citoyenneté
articles de presse sur l'actualité en général et la sécurité en particulier

Quelle différence y a t il entre une bernique et le gouvernement:

Paulo

Quelle différence y a t il entre une bernique et le gouvernement:

Il y a plus de ressemblance que de différence. La première reste accrochée à son rocher, le second s'accroche à ses certitudes.

Après plusieurs semaines de manifestations les gilets jaunes sont toujours au point mort.

Les violences qui sont apparues sur les Champs Elysées, discréditent leur mouvement de revendications légitimes, qui sont restées lettre morte, par un gouvernement figé dans sa certitude, de détenir une vérité, qu'il doit à tout prix mettre en place.
Hors, nous voyons bien qu'il s'établit un rapport de force entre le gouvernement et les gilets jaunes.

Qu'il soit dit en passant que malgré leur légitimité, les gilets jaunes ont été pris en otage par des groupuscules violents, qu'il soient aussi bien d'extrême gauche que d'extrême droite, voir des blacks blocs. Ils sont organisés et se servent de la couverture des gilets jaunes, pour commettre leur salle besogne de casseurs, incendiaire, de pillage et la guerre ouverte contre les forces de l'ordre. Ces dernières ont été dépassées par l'ampleur des événements sur les Champs Elysées et ont eu du mal à faire le trie, entre le bon grain et l'ivraie et considérer que tous ceux qui portaient un gilet jaune étaient des manifestants dangereux. Bien sur, je ne les blâme pas, mais il y a eu vraisemblablement un défaut dans l'organisation du maintien de l'ordre.

Voilà pourquoi je me garderais bien de juger une manifestation qui, au demeurant, devait être pacifique.
Pour moi, les gilets jaunes subissent une double peine, celle émanant de l'Etat qui fait la sourde oreille à leurs revendications et celle des casseurs qui se servent de leur manifestation pour commettre des violences inacceptables.

N'y aurait il pas un autre moyen pour calmer le jeu et lâcher un peu la pression, surtout à la veille des fêtes de fin d'année, en laissant un peu d'espoir à ceux qui subissent au quotidien la pression dû à la dureté de la vie et les fins de mois difficiles.

Il faut surtout éviter que le pays ne se délite, s'enflamme et devienne insurrectionnel, sous le prétexte que seul le gouvernement détiendrait la vérité et ne voudrait pas entendre ceux qu'ils considèrent comme des insurgés qu'il faudrait mater.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Facebook Twitter RSS Contact