Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
action citoyenne, sécurité et citoyenneté
articles de presse sur l'actualité en général et la sécurité en particulier

Les zadistes sont toujours présents sur l'ancien site de Notre-Dame-des-Landes:

Paulo

Les zadistes sont toujours présent sur l'ancien site de Notre-Dame-des-Landes:
On croyait que l'affaire était entendue, et on découvre que malgré l'annonce de l'abandon de l'aéroport à Notre-Dame-des-Landes, certains zadistes des premiers jours, occupent toujours les lieux.
Après l'annonce de l'abandon de cet aéroport, les zadistes (plusieurs centaines) refusaient d'évacuer les lieux.
Après l'intervention des forces de l'ordre, la Préfète Madame Nicole Klein, avait passer un accord pour attribuer des beaux provisoires pour occuper certains terrains, par ceux qui déposeraient des dossiers, en précisant leur intention, leur projet (culture bio, élevage et toutes autres activités). Certains d'entre eux ont obtenus une autorisation, avec demande de renouvellement de baux provisoires, et la justification d'un projet ou d'une entreprise).
Mais voilà, une partie des zadistes qui n'avaient pas de projet, ont continué à occuper illégalement des terrains et des maisons, dont ils n'étaient pas propriétaire, créant une tension avec ceux reconnus légalement par la Préfecture. Un conflit est apparu entre les différentes structures, provoquant des insultes, et des coups et blessures, ainsi qu'une séquestration d'un des membres. Il y a même eu des violence avec arme (une hache), occasionnant de graves blessures à l'un des antagonistes.
Afin de permettre l'arrestation des auteurs et compte tenu de la dangerosité du secteur, il aura fallu l'intervention d'escadrons de gendarmerie Mobile.
Ce qui laisse à penser que si un certain calme est revenu sur la ZAD, les problèmes demeurent et les occupations illégales persistes.
Sans compter qu'un bon nombre d'entre eux participent aux manifestations des gilets jaunes et sont toujours les casseurs prêts à intervenir.
Non, la ZAD n'est pas morte. Elle continue de polluer le secteur, qui est d'un calme tout relatif. Là comme ailleurs, la loi est régulièrement bafouée et toutes les mesures qui ont été prises, ne produisent aucun effet durable.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Facebook Twitter RSS Contact