Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
action citoyenne, sécurité et citoyenneté
articles de presse sur l'actualité en général et la sécurité en particulier

Quand la force doit rester à la loi.

Paulo #sécurité

Quand la force doit rester à la loi:
On en aura mis du temps pour se rendre à l'évidence. Si la force doit rester à la loi, les dernières manifestations des gilets jaunes démontrent surtout, que c'est le laxisme qui a prévalu jusqu'à aujourd'hui.
Les groupes violents, les ultras, les extrémistes de tout bord, les black blocs, ,les opportunistes pilleurs, casseurs, incendiaires, ont pu agir impunément, lors de toutes ces manifestations, qui au départ n'avaient qu'une seule raison, celle de faire connaître un malaise social, un besoin d'équité, une amélioration de leurs conditions de vie.
Comment en sommes nous arrivés là. C'est comme dans un mauvais rêve, à qui profite le crime.
Notre gouvernement était trop pris dans le Grand débat national et la préparation aux élections européennes.
L'incompétence du Ministère de l'Intérieur, qui n'a pas su ou voulu prendre les bonnes décisions au bon moment, aura permis aux manifestants d'effectuer leur salle besogne de casseurs, pilleurs, incendiaires, jusqu'à l'agression physique des forces de l'ordre. Celles-ci par manque de moyen tant humain que matériel ont souvent été dépassées et submergées par une marée humaine, se sentant supérieur en nombre, n'a pas hésité à venir au contact des forces de l'ordre, qui n'avaient comme solution, se protéger, laissant le terrain libre aux émeutiers, qui s'en sont donnés à cœur joie.
On peut se demander à quoi servent les renseignements généraux et quel crédit porte le gouvernement sur les informations qu'il reçoit.
Il semblerait que l'on ait pas tenu compte des informations fournies, lors des derniers événements survenus sur les Champs Elysées. Il savait que cette manifestation était à haut risque, mais il n'en ont pas tenu compte. On voit ce qu'il en est advenu. Pendant ce temps là, le Président fait du ski et son Ministre de l'Intérieur fait la fête dans une boîte de nuit. C'est bien lui le responsable de la sécurité et des forces de police et c'est bien lui qui aurait du faire les frais d'un limogeage et non le Préfet et quelques hauts fonctionnaires de la Préfecture de police de Paris qui ont été remerciés. Car en somme, le Préfet se trouve sous la responsabilité du Ministre de l'Intérieur et ne fait qu'exécuter les ordres qu'il reçoit de son Ministre. C'est donc le Ministre de l'Intérieur qui est le premier responsable.
Apres toutes ces tergiversations, on finit par prendre les bonnes décisions, interdiction de manifester dans certains lieux, demande d'autorisation obligatoire d'organiser une manifestation, avec les lieux l'heure, l'organisation et l'encadrement de cette manifestation. Arrestation immédiate et condamnation des personnes qui se rassemblent sur des lieux interdits
Résultat et c'était prévisible toutes les manifestions de samedi dernier, à par une ou deux, se sont bien passées et sans incident majeur.
Alors, on est en droit de se demander, si la force doit rester à la loi, po

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Facebook Twitter RSS Contact