Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
action citoyenne, sécurité et citoyenneté
articles de presse sur l'actualité en général et la sécurité en particulier

La violence au quotidien:

Paulo #Société

La violence au quotidien:
Il ne se passe pas de jour sans que ce mot ne soit prononcé.
* Violences faites aux enfants;
* Violences faites aux femmes;
* Violences dans les transports;
* Violences contre les forces de l'ordre;
Je pourrais continuer la liste, car elle est infinie, mais je préfère m'arrêter et essayer de comprendre ce qui ne fonctionne plus dans notre société.
Mes premières constatations, si je me réfère au passé, c'est que nos valeurs, celles que nous recevions de nos parents et de nos éducateurs, ne se transmettent plus ou beaucoup moins que par le passé et à mon sens, cela se traduit par des comportements irrationnels, de l'incivisme et le non respect des personnes et des biens, ainsi que les valeurs essentielles du civisme et du patriotisme.
Certes, les valeurs ont bien changé, surtout depuis que nous avons supprimé le service militaire. C'était le seul endroit qui permettait de mettre en présence les personnes, sur un même pied d'égalité, que l'on soit riche ou pauvre, que l'on soit instruit ou analphabète, quel que soit la couleur de votre peau, vos croyances religieuses, ou vos préférences sexuelles. C'était un brassage de culture de notre société, soumis aux mêmes règles, l'ordre et la discipline. Si vous n'en sortiez pas grandi durant cette période, inconsciemment vous aviez acquis quelques principes sur le civisme et le patriotisme.
Même pendant la guerre d'Algérie où les appelés effectuaient leur service national sur le territoire algérien, pour y effectuer un service de maintien de l'ordre que l'on appellera plus tard la guerre d'Algérie. Les jeunes appelés découvraient le sens de l'amitié, de l'entraide, du dévouement, de la cohérence, de l'obéissance aux ordres et même d'actes de bravoure. Certains ont beaucoup souffert, d'autres sont morts, mais ce sont dans ces périodes difficiles où des liens très fort se créent.
Heureusement, ces périodes de guerre sont terminées et le lot de souffrance qui l'accompagnait aussi.
Qu'avons nous créé depuis pour obtenir cette cohésion naturelle entre les hommes qui se trouvent ensemble pour affronter l'adversité, celle de tous les jours.
Déjà à l'école, on voit bien que ce lien ne se crée plus et au contraire, il aurait plutôt tendance à se séparer.
Dans le milieu du travail, l'accès au travail est de plus en plus difficile, pour certains de nos jeunes. et puis, il y a aussi des différences liées aux origines, religieuses et culturelles. Sans compter les ressources financières et une différence criante, entre pauvres et riches. C'est à mon avis pour toutes ces raisons que la France se divise et se fracture.
Quand nous sommes plus capable de mettre tout le monde sur un même pied d'égalité et bien, cela entraîne de la violence. C'est cette violence qui met en évidence la faiblesse des moyens et les inégalités qui apparaissent au grand jour.
Notre Président souhaiterait réduire cette différence, mais comment peut il y arriver et ceux qui l'entourent, qui n'ont jamais connu la difficulté et la souffrance, comme beaucoup de ma génération qui ont réussi, à la force du poignet et pour lesquels la valeur prenait tout son sens, car elle voulait dire quelque chose.
D'ailleurs si l'on s'en réfère à ce que disent nos économistes, la différence entre riche et pauvre ne cesse de s'agrandir.
Il faudrait peut être commencé par là et réduire autant que faire se peur cette différence pour ceux qui galère reprennent confiance dans leur pays et ceux qui le dirigent. C'est à ce prix que la confiance reviendra et que la violence diminuera.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Facebook Twitter RSS Contact