Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
action citoyenne, sécurité et citoyenneté
articles de presse sur l'actualité en général et la sécurité en particulier

Un Traoré peut en cacher un autre:

Paulo #Sécurité
Un Traoré peut en cacher un autre:
Une nouvelle affaire Traoré fait la une de la presse. Cette fois-ci, c'est un cousin d'Adama Traoré qui s'est jeté dans la Seine, afin de se soustraire à un contrôle de police. Résultat, il s'est noyé et vous savez quoi, des méchants policiers l'auraient poursuivi, pour qu'il se jette à l'eau. A l'instar de la première affaire Adama qui aurait été étouffé par les gendarmes, lors de son arrestation et qui, en fin de compte, serait mort non pas par étouffement, mais en fin de compte d'une insuffisance cardiaque révélée, lors de plusieurs autopsies.
Son cousin qui s'est noyé, soit disant pas le faute des policiers qui le poursuivaient. Déjà, lorsque l'on a rien à se reprocher, on ne cherche pas à se soustraire à un contrôle. De plus, si on ne sait pas nager, ce n'est pas très malin de se jeter à l'eau.
Va t on finir par admettre que dans cette famille Traoré, il y a des éléments hors contrôle qui refusent de se soumettre aux lois de la République , que les gendarmes et les policiers sont chargés de faire respecter.
Combien d'affaires faudra t il pour comprendre que nous sommes face à une tribu incontrôlable qui se sent soutenue par une diaspora d'intellectuels de gauche, de personnes du spectacle, ou du milieu sportif, qui mettent à profit toutes leurs turpitudes, pour dénoncer la violence policière par ces milieux bien-pensants.
Nous sommes face à des individus incontrôlables, pour qui la loi ne devrait pas s'appliquer, comme pour l'ensemble de nos concitoyens, en profitant de la couleur de leur peau, pour mettre en avant une violence policière hypothétique.
Faudra t il en arriver que lors d'un contrôle, on pose d'abord la question: êtes de vous de la famille Traoré, bon et bien circulez!
Si c'est cela que l'on appelle la famille black-blanc-beur, nous ne sommes plus dans l'assimilation, mais plutôt dans la démission, puisqu'il faudrait accepter tous leurs comportements déviants. La France ne serait plus une et indivisible, mais une pour certains et divisible pour d'autres. Il faudra donc changer les termes de notre constitution.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Facebook Twitter RSS Contact