Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
action citoyenne, sécurité et citoyenneté
articles de presse sur l'actualité en général et la sécurité en particulier

Attaque d'un Commissariat ou d'un Gendarmerie à Champigny-sur-Marne:

Paulo #Sécurité
Attaque d'une gendarmerie ou d'un Commissariat à Champigny sur Marne:
Une fois de plus, la démonstration est faite que nous ne sommes plus en mesure d'assurer la sécurité dans ce pays . les Commissariats et les Gendarmeries seront les premières victimes de ce que l'on peut appeler, les prémices d'une insurrection.
Les grands discours de notre Ministre de l'Intérieur ne servent plus à rien. Dans les cités et certaines banlieues, l'ordre et l'état de droit sont bafoués en permanence.
Nous sommes en train de payer les années du pas d'amalgame. Nous nous retrouvons en face d'individus qui sont prêts à passer à l'acte, car en face d'eux, ils savent que rien de bouge. Ils pensent que l'état à peur d'eux et ils en profitent pour commettre leurs actes de rébellion.
Pour le moment, ce ne sont que quelque pétards et feux d'artifice. Bientôt nous verront apparaître les kalachnikov, les fusils d'assaut, les armes de poing et les grenades défensifs, car ne vous méprenez pas, toutes ces armes existent dans nos cités et circulent librement, puisque aucun policier ne peut y rentrer, aux risques des affrontements que leur présence pourrait déclarer. Encore une démission de nos hommes politiques.
Nos forces de police et de gendarmerie n'arriveront pas à endiguer ce phénomène et ce n'est pas faute d'avoir alerté les pouvoirs publics sur le manque de moyen humain et matériels.
Faudra t il recourir à l'état d'urgence et au couvre feu pour enrayer ce début d'insurrection. Malheureusement cela risque de ne pas être suffisant, car nos forces seront submerger par leur nombre.
La dernière solution sera de faire intervenir l'armée et je pense même que ce sera obligatoire, tant les risques sont grands. Il faudra employer des moyens adaptés et prévoir des lieux réserver aux récalcitrants, afin de les interner et les employer pour effectuer des travaux d'intérêt généraux, car c'est par le travail que l'on pourra les rééduquer avec un encadrement effectué par des réservistes.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Facebook Twitter RSS Contact