Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
action citoyenne, sécurité et citoyenneté
articles de presse sur l'actualité en général et la sécurité en particulier

Déclaration de Madame Cécile Duflot, à l'Assemblée nationale:

Paulo #société

Déclaration de Madame Cécile DUFLOT, à l'Assemblée nationale:

Ni déchéance de la nationalité, ni état d'urgence, Madame Cécile DUFLOT s'en prend violemment au gouvernement qui, soit dit en passant, dont elle a été pendant quelques temps, la représentante d'une composante importante: Europe Ecologie Les Verts (EELV).Elle rejette la modification de la constitution et cite Montesquieu: "Les lois inutiles affaiblissent les lois nécessaires".

On peut admettre un désaccord, même si on a fait partie d'une des principales composantes politiques du gouvernement en place.

Cela peut se comprendre, mais ce qui ne se comprend pas, c'est la comparaison d'un gouvernement de la V ème République, avec le régime de Vichy de la seconde guerre mondiale.

On voit bien la méconnaissance d'une époque de l'occupation nazie et la collaboration d'un régime qui s'est soumis à la volonté de nos ennemis d'alors.

C'est une insulte à tous ceux qui son morts en combattant au nom des libertés, afin que notre pays retrouve sa souveraineté.

Il est des termes qu'ils vaut mieux éviter d'employer pour ne pas froisser la sensibilité d'une nation qui se dressera toujours contre toute hégémonie Républicaine.

La crise agricole en France, comment en sommes nous arrivée là:

Paulo #société

Crise agricole en France, comment en sommes nous arrivée là:

Il fut un temps, pas si lointain, ou l'agriculture était le fleuron de l'économie Française au sein de l'Europe.

Les temps ont bien changés. Depuis 1957 et ses 6 états membres, nous sommes passés aujourd'hui à 28 états membres.

A ses débuts la politique agricole commune (PAC) a beaucoup profité aux agriculteurs français. Avec ses 28 états membres, la part du gâteau s'est beaucoup rétrécie et les aides ne suffisent plus pour faire avancer la machine agricole.

Les agriculteurs croulent sous toutes les formes de contraintes fiscales , administratives et environnementales, en partie décidées par l'Europe, sans compter celles mises en place par la France.

Ce système est arrivée à bout de souffle. Les agriculteurs demandent plus de souplesse fiscales et l'encadrement des marchés. Ils ne demandent pas l'aumône, juste qu'on les aide à travailler dans de meilleurs conditions et de pouvoir vivre correctement du fruit de leur travail.


Est ce trop demander de leur part, afin qu'ils puissent retrouver un peu de leur dignité et la reconnaissance de notre société.

Doit on conserver l'état d'urgence:

Paulo #sécurité

doit on conserver l'état d'urgence en France:

Et dire que dans notre pays, certaines personnes souhaiteraient que l'on supprime l'état d'urgence.

A croire que ces gens là se complaisent dans un environnement favorable à la terreur, le désarroi, l'inconscience et aucune responsabilité.

A l'étiolement et la crise de Madame Christiane Taubira, je préfère la rigueur, la fermeté et l'action plutôt que le non droit, le laxisme et la dérision des fauteurs de troubles!....

Comment interpréter la marque de confiance indéfectible de Madame Christiane TAUBIRA, envers son mentor, Monsieur François HOLLANDE:

Paulo #société

Comment doit on interpréter la marque de confiance indéfectible de Madame Christiane Taubira, envers son mentor, Monsieur François Hollande:

Il y a des marques de confiance et de sympathie dont il vaudrait mieux se passer.
Le Président de la République l'aura appris à ses dépends, en défendant bec et ongle l'égérie de la gauche, celle qu'il considérait comme la meilleure de tous ses Ministres.

En attendant elle avait bien préparé son départ du gouvernement et la sortie de son livre "Murmures à la jeunesse", que l'on peut comparer aux chants des "sirènes". Elle y condamne les futures projets de loi sur la perte de la nationalité française et la prolongation de l'état d'urgence.

Madame Taubira déclare, je cite "Ne faut il pas mieux un cri et une crise plutôt qu'un long étiolement".
Sans vouloir offenser ses propos, je citerais à mon tour "les rats quittent le navire quand il prend l'eau".

Elle rejoint le long cortège des ministres démissionnaires, opposants à la politique du Président de la République, dans un but non avoué, celui d'obliger le Président à accepter les primaires à gauche, ayant comme seul dessein, d'obtenir le remplacement de François Hollande, lors des prochaines élection présidentielles.

Conclusion:
Drôle de conception de la fidélité et de la confiance de Madame Taubira, envers le Président de la Républiqu
e.

La Ministre de l'écologie et du développement durable s'oppose à la construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes:

Paulo

Madame la Ministre de l'Ecologie et du développement durable, opposante au projet de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes:

Madame Ségolène Royale ne souhaite pas l'aboutissement de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes et l'évacuation de la zone à défendre (ZAD) par la force.De ce fait, bien quelle s'en garde, elle apporte un soutien tacite aux anti aéroports et aux zadistes qui occupent illégalement, la ZAD de Notre-Dame-des-Landes.Ce weekend, avec l'appui des écologistes, environ 500 à 800 personnes ont apporté leur concours et soutien aux zadistes, en construisant ou en améliorant des lieux de vie, bien évidemment sans autorisation.Cela va à l'encontre de toute logique d'évacuation autorisée par une décision de justice, qui devait se traduire par l'évacuation des ,"habitants historiques", qui n'ont jamais accepté de partir.

Dans un premier temps, ces expulsions devaient être immédiates pour certains agriculteurs et familles, mais dans sa grande mansuétude, le Premier Ministre, favorable aux travaux, avait repoussé ceux-ci jusqu'à l'automne prochain.

Il semblerait que la Ministre de l'Ecologie et du développement durable et Monsieur le Premier Ministre, soient en opposition sur ce projet de construction. Monsieur Manuel Valls est pour, Madame Ségolène Royale est contre. Lequel des deux aura le dernier mot.

Ce n'est pas la première fois que Madame Royale s'oppose au Premier Ministre et qu'elle obtienne satisfaction dans ses choix environnementaux.

La dernière fois, c'était l'abandon du projet de l'A 831 en Vendée, alors que Bruno Retailleau était Président du Conseil Général de la Vendée. On se souvient du surnom qu' il l'avait donné "aliénor d'aquitaine".

L'histoire semble se répéter, depuis que Bruno Retailleau est Président de la Région des Pays de la Loire, il est favorable à la construction de cet aéroport. Il se trouve à nouveau face à Madame Ségolène Royale, qui est opposante à ce projet, sous prétexte que toutes les conditions environnementales ne sont pas réunies.


Ma conviction: c'est que cet aéroport ne verra pas le jour, tant que le P.S. sera à la tête de ce pays. Et puis, ne sera t il pas trop tard, même si nous changeons de gouvernance en 2017.

Monsieur Jean-Jacquess URVAOS, nouveau Garde des Sceaux et Ministre de la Justice:

Paulo #Société

Monsieur Jean-Jacques URVOAS, nouveau Garde des Sceaux Ministre de la Justice:

On ne peut pas demander à Monsieur Jean-Jacques URVOAS de faire en 15 mois, ce que Madame Christine TAUBIRA n'a pas pu mener à terme en trois ans d'exercices.

Je pense que les prochains mois seront bien occupés sur la scène politique, avec les futurs projets de lois concernant, la prolongation de l'état d'urgence et celle concernant la déchéance de la nationalité.


S'il réussit a améliorer le fonctionnement de la justice par des aides financières, ainsi que celui des prisons, il aura bien rempli son contrat de substitution au Ministère de la Justice, et améliorer le dysfonctionnement laissé par son prédécesseur.

Notre-Dame-des-Landes (NDDL): expulsions reportées aux calendes Grecs:

Paulo #société

NDDL: expulsion de zadistes reportée aux calendes Grecs:

c'est notre premier ministre qui vient de le déclarer. Notre-Dame-des-Landes (NDDL), la construction est maintenue, mais le démarrage des travaux est renvoyé à l'automne prochain. Ce qui veut dire en clair, que les travaux seront sans doute repoussés à l'automne et au delà, après les élections Présidentielles.

Il n'y a pas besoin d'être un fin politologue pour comprendre qu'ils ne veulent pas se mettre à dos, une partie de leurs électeurs, surtout les écologistes, au moment des élections.

Motifs invoqués:

On ne coupe pas les arbres entre le 10 mars et le 15 juillet,
On ne comble pas les mares entre le 10 février et le 15 juillet.

Les raisons invoquées semblent un peu "loufoques". Mais bon, admettons. Est-ce une raison suffisante pour laisser les zadistes occuper illégalement un secteur et imposer leur Diktat.
Avant même toutes opérations de travaux, ce sont eux qu'il faut expulser "manu militari". Les laisser sur place encore plus de 6 mois, c'est leur permettre de mieux s'organiser et transformer le secteur en "fort Alamo", pour affronter les forces de l'ordre.

Il est à craindre que l'affrontement fasse des victimes graves des deux côtés. C'est bien pour cette raison que le gouvernement ne veut pas prendre le risque d'affrontements violents, dont il serait le principal responsable, par manque de courage, de prévoyance et de volonté politique, pour en finir une bonne fois pour toute avec les zadistes de NDDL.


Conclusion:
Prévoir, c'est commander et agir. Il n'y a pas besoin d'avoir fait l'école de guerre pour le comprendre et surtout l'appliquer.

Le Garde des Sceaux, Madame Taubira démissionne:

Paulo #société

Christiane Taubira démissionne:

La Ministre de la Justice vient de remettre sa lettre de démission au Président de la République, mercredi 27 janvier 2016.
Certains vous diront, mais pourquoi;
d'autres au contraire, il était temps.
Ses prises de positions répétées contre la déchéance de nationalité des binationaux, ayant commis des actes de terrorismes sur le territoire national, à l'encontre d'autres citoyens français.

Alors que le Président de la Républiques c'était engagé lors du congrès de Versailles, à faire voter cette loi pour l'introduire dans la constitution. Il avait été plébiscité et applaudi par l'ensemble des représentants de l'assemblée nationale et du sénat, sans distinction des origines politiques.

Cette loi sera présentée prochainement au sénat avant d'être débattue à l'assemblée nationale afin de l'introduire dans la constitution, lors d'un prochain congrès national.
Elle sera défendue et présentée par le premier ministre, Monsieur Manuel Valls.
La position de Madame Christiane Taubira n'était plus tenable, dès lors qu'elle se mettait personnellement en opposition avec le chef de l'état, le premier ministre et son gouvernement.
On se souvient de son intervention devant une chaîne radio algérienne, où elle déclarait: cette mesure (déchéance de nationalité) pose un problème de font sur un principe fondamental qui est le droit du sol.
Elle aura suivi le précepte de Jean-Pierre Chevènement "un ministre de la république, sa ferme sa gueule ou sa démissionne".

Son remplaçant au poste de Garde des Sceaux, Monsieur Jean-Jacques Urvoas (actuellement Président de la commission des lois), est également opposé à la perte de la nationalité françaises par des binationaux. Il serait plus favorable à la peine "d'indignité nationale qui pourrait concerner l'ensemble des français, que ce soit du droit du sang ou du droit du sol, sans la perte de la nationalité française, mais induirait:
- la suppression des droits civiques: droit du vote, éligibilité;
-l'interdiction de travailler dans la fonction publique;
- le retrait du passeport.


La question qui est posée: Est-ce-que Monsieur Jean-Jacques Urvoas aura plus de poids que Madame Taubira pour faire fléchir le gouvernement. Ce n'est pas sur, mais ce ne serait pas la première fois que ce gouvernement change de position, cela c'est souvent révélé au cours de son mandat!....

Notre-Dame-des-Landes -NDDL), les Tribunal de Grande Instance (TGI) a tranché:

Paulo #société

Notre-Dame-des-Lande (NDDL), le Tribunal de grande Instance (TGI) a tranché:

Le TGI de Nantes vient de rendre son verdict et donne raison à la filiale Vinci pour l'expulsion des derniers habitants "historiques" de NDDL. Onze familles et quatre agriculteurs seront expulsés à partir d 26 Mars 2016.

Par contre l'expulsion est immédiate pour trois familles et les quatre agriculteurs, sans qu'il n'y ait d'astreintes journalières, comme le demandait Vinci (soit entre 200€ et 1000€).

Et maintenant qu'est-ce-qui va se passer:

- dans un premier temps les expulsés recevront une notification d'expulsion (décision de justice) qui leur sera remise par un huissier de justice.

- compte-tenu du lieu de leur résidence se trouvant au sein de la ZAD, l'huissier de justice sera accompagné par la gendarmerie locale (Sautron ou Saint-Etienne-de-Montluc).

- Les risques sont suffisamment importants pour que les opposants empêchent l'huissier de justice de faire son travail.- les gendarmes mobiles ou les CRS interviendront pour faire respecter l'exécution de la loi et il y a fort à parier que ce sera l'affrontement, tant attendu des zadistes qui ne veulent qu'une seule chose, en découdre avec les forces de l'ordre.

- ensuite tout dépendra des forces en présence, des moyens utilisés et de la détermination des antagonistes.

Je conclurai tout simplement en vous disant, que force restera à la loi, quoi qu'il en coûte et les moyens pour y arriver.
Bientôt la ZAD de Notre-Dame-des-Landes ne sera plus qu'un mauvais souvenir et n'en déplaise aux écologistes, cela ne figurera pas dans les livres d'histoire!....

Migrants de Calais, une situation qui devient ingérable:

Paulo #société

Migrants de Calais, une situation qui devient ingérable:

Depuis Sangatte entre 1999 et 2002, les immigrés "sans-papiers" qui cherchent à rentrer au Royaume-Uni se sont installés dans une zone de Calais que l'on surnomme "la jungle de Calais". On ne connaît pas exactement leur nombre que l'on situe aux alentours de 4000 personnes, d'origine Syriennes, Irakiennes, Erythréennes et autres, qui occupent cette zone.
Ils ont fui leur pays en guerre pour éviter d'être tué et sont pour la grande majorité des demandeurs d'asile. Ils souhaitent passer en Angleterre, où certains d'entre eux ont déjà des membres de leurs familles qui s'y trouvent installés.

Or, l'Angleterre ne veut pas de tous ces immigrés. Logiquement, c'est Le premier pays d'accueil qui doit s'occuper d'eux administrativement. Déjà on peut constater qu'avant d'arriver chez nous il a bien fallu qu'ils franchissent les frontières Européennes (Schengen) et qu'aucun contrôle préalable à leur entrée en Europe n'a été effectué, sinon il ne serait pas actuellement, dans leur grande majorité, dans la jungle de Calais.

Toutes les actions administratives et de police menées jusqu'à ce jour n'ont pas permis de réduire ou d'empêche l'augmentation de nombre de ces migrants.
Nous assistons à une dégradation permanente de la sécurité des Calaisiens, qui sont en sorte pris en otage et subissent au quotidien, les dégradations, les vols, les insultes et les provocations journalières de ces migrants. Ils n'en peuvent plus et les affrontements physiques se font jour et de plus en plus violents. Il est à craindre que certains débordements, s'ils ne sont pas maîtrisés, se terminent dramatiquement.

Les forces de l'ordre sont submergées par les assaut répétés de centaines de migrants qui tentent chaque jour, par tous les moyens, de se rendre en Angleterre. Déjà plusieurs morts sont à déplorer dans des tentatives de pénétration sous le tunnel sous la manche ou en tentant de monter dans les camions qui rejoignent l'Angleterre avec le ferry.

- Il semblerait qu'à terme, un contrôle de tous ces migrants soit indispensable, afin de déterminer avec exactitude quels sont ceux qui peuvent prétendre au statut de réfugié et ceux qui ne remplissent pas ces conditions, afin qu'ils soient réexpédier dans leur pays d'origine.
- L'opération d'une telle ampleur nécessitera des moyens exceptionnels. L'intervention de nos armées sera nécessaire, durant toute la période que durera ces contrôle
s.

Afficher plus d'articles

Facebook Twitter RSS Contact