Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
action citoyenne, sécurité et citoyenneté
articles de presse sur l'actualité en général et la sécurité en particulier

Des imbéciles et des irresponsables:

Paulo #Sécurité

des Imbéciles et des irresponsables:
Comment peut on tenir de tels propos. Non Monsieur le Premier Ministre, ils sont plus que de simples imbéciles et irresponsables. Pour moi, ils se comportent comme des terroristes et en les protégeant par de telles appréciations, vous les confortez dans leurs actions et les poussez même à reproduire leur destruction de bâtiment public et de mobilier urbain.
On peut s'attendre à un durcissement dans ce mode opératoire et une fois de plus, les policiers et les pompiers seront en première ligne et serviront de défouloir, à ces jeunes terroristes en herbe.

Devrons nous revenir à l'état d'urgence:

Paulo #Sécurité

Devrons nous revenir à l'état d'urgence:
Ces nouveaux faits de violence à Chanteloup Les Vignes sont d'une extrême gravité et s'apparentent plus à des actes de guérilla urbaine et dépassent largement la simple revendication.
Lorsque l'Etat montre des signes de faiblesse, c'est la porte ouverte à tous les excès, y compris des actions de bande armée cherchant à provoquer la mort, soit par incendie ou tout autres moyens délictueux. La réponse doit être ferme et rapide, l'arrestation et l'incarcération de ces terroristes en herbe, avant même toutes condamnations. Ce sera le seul moyen de protéger, non seulement la police, mais toutes personnes qui pourraient subir ce que l'on appelle les dégâts collatéraux, car il s'agit bien d'un acte terroriste pouvant entraîner la mort. La seule manière d'y répondre doit être proportionnelle à l'attaque, de manière ferme et définitive. Sinon ce type d'incident se reproduira ailleurs et ces insurgés n'attendent que ça pour passer à l'action.

Ne confondons pas l'intégration et la désagrégation:

Paulo #Société

Ne confondons pas l'intégration et la désagrégation:

En effet, ce n'est qu'un rêve, car la réalité est tout autre. A quoi s'attendre dans les prochains, mois, voir les prochaines années. Depuis le temps que l'on parle de ce sujet, la situation ne fait que s'envenimer, se durcir et nous ne sommes pas dans la fiction, mais bien dans la réalité. Une France qui se divise, se marginalise, se radicalise et ne participe plus aux valeurs que nous sommes censés représenter. On va vers plus d'affrontement que d'intégration et de partage de nos valeurs et je ne vois pas comment nous allons pouvoir faire évoluer les choses. On a déjà fait beaucoup pour ces quartiers, mais rien y fait. Alors que peut on faire de plus?

Le port du voile et la laïcité:

Paulo #Société

Port du voile et laïcité:
Oublions un instant les polémiques et l'amalgame en ce qui concerne le port du voile.
Ceux qui nous gouvernent n'ont pas la volonté de faire appliquer la laïcité, pace-que la pression du communautarisme est plus forte que la volonté du gouvernement.
C'est un peu comme baisser sa culotte pour prendre une fessée, en disant je la mérite.
Aurons nous un jour des gens assez courageux pour dire, maintenant la fessée, c'est fini. Interdire tout ce qui ressemble à du communautarisme, le port du voile en dehors des lieux où il est autorisé, fermer les mosquées salafistes et extrader les imans étrangers ainsi que ceux qui prônent la violence. Interdire et contrôler les écoles coraniques qui ne disent pas toujours leur nom et le but recherché.
Enfin, redevenir ce que nous avons toujours été, un pays libre et souverain, où les règles du bien vivre ensemble doivent remettre à l'ordre du jours les notions de: "liberté, égalité et fraternité".

Le Général Soubelet fait une analyse de la situation dans notre pays:

Paulo #Sécurité

Le général Soubelet fait une analyse sur la situation dans notre pays:
Il y a déjà 6 ans, le général de Gendarmerie Bertrand Soubelet brise le silence et se soustrait à son devoir de réserve, pour dire la vérité.
Nous avons encore des hommes d'honneur qui n'hésitent pas à briser le silence pour faire éclater la vérité, même si après, ils doivent quitter leur fonction.

"Le général de Gendarmerie Bertrand Soubelet Brise le silence et se soustrait à son devoir de réserve, pour dire la vérité:
Le choix du général Soubelet est courageux. Soumis au devoir de réserve, il prend l'initiative de dénoncer les erreurs des gouvernements successifs, qu'ils soient de gauche ou de droite.
Peut on en vouloir à cet homme d'honneur et dévoué au service de sa patrie de prendre l'initiative pour dénoncer les mauvais fonctionnements du droit de la sécurité et de la justice.
Ses déclarations seront vraisemblablement écoutées par ses pairs et les différents responsables de notre pays."

L'affaire Sylvie Goulard à la Commission Européenne:

Paulo #Société

L'affaire Sylvie Goulard à la Commission Européenne:
Comment aurait il pu en être autrement. Elle a déjà du démissionner du gouvernement d'Edouard Philippe, en même temps que son mentor François Bayrou, pour mise en cause d'emploi fictif comme député Européenne. Si sa compétence n'est pas mise en cause, son honnêteté morale et sa probité, eux le sont.
Le poste de commissaire Européen qu'elle aurait du occuper, ne doit souffrir d'aucune distorsion, tant sur le plan politique que judiciaire.
Madame Sylvie Goulard n'échappe pas à la règle applicable à tous, pas d'affaire de justice en cours ou à venir.

La Préfecture de Police de Paris, victime d'un acte terroriste:

Paulo #Sécurité

La Préfecture de Police de Paris, victime d'un acte terroriste:
Ce lieu emblématique, place forte la mieux protégée de France, victime d'un acte barbare par l'un des policiers travaillant comme informaticien, à la recherche de personnes présentant un risque de radicalisation et susceptible de commettre un acte terroriste.
C'est un peu l'histoire du cheval de Troie. Radicaliser depuis peu, il est passé en dessous des radars de contrôle et a commis ses meurtres au couteau, sur des collègues de travail. La sidération et la surprise auront permis que quatre personnes soient tuées et que certaines ont été égorgées, à la méthode des combattants de l'ex E.I
J'ai du mal à croire que cela ait pu se réaliser, dans un sanctuaire inviolable, vu le nombre de policier qui y circule armée. C'est d'ailleurs un jeune policier stagiaire qui a réussi à mettre ce terroriste, hors d'état de nuire, en le tuant après sommation avec son arme de service.
Je pense que la Préfecture de Police de Paris doit revoir ses méthodes de recrutement pour travailler dans une enceinte aussi sensible que la surveillance anti-terroriste.
Maintenant essayons de comprendre ce qui a pu pousser ce policier à se radicaliser et surtout passer à l'acte.
Comment peut on s'en prendre à des collègues de travail et les égorger.
Avant de travailler dans des lieux aussi sensibles, une enquête intérieure doit être réalisée et vérifier régulièrement que la personne correspond au poste qu'elle occupe, un peu comme chez les militaires à qui on a attribue le statut de secret défense.
Quoi qu'il en soit, ce qui vient de se passer est le signe que même dans des institutions aussi prestigieuses, tout peut arriver.
Le Parquet anti-terroriste de Paris s'est saisi de cette affaire, afin de comprendre ce qui a poussé ce policier à se radicaliser et surtout, à passer à l'acte.
Ses fréquentations dans une mosquée Salafiste, qui prône un islam dure et une interprétation du coran qui poussent les personnes fragiles psychologiquement, à passer à l'acte mortifère.
Il y a trop de tolérance dans notre pays, sur l'ensemble de ces mosquées salafistes et de imams eux mêmes radicalisés qui prêchent la violence.
Si j'en avais la possibilité, je fermerai toutes ces mosquées et j'expulserai ces imams haineux de notre territoire.
Si la France vit des moments difficiles, il ne faut surtout pas baisser les bras, agir efficacement et rigoureusement. Notre bien vivre ensemble en dépend.

Un migrant est mort au lycée Jeanne Bernard à Saint-Herblain:

Paulo #Sécurité

Un migrant est mort au lycée Jeanne-Bernard à Saint-Herblain:
Au de là de cette mort tragique, du deuil de la famille au Tchad, des proches et de ses amis, c'est tout un système qui est mis en cause:
Plusieurs questions se posent:
Qui était ce migrant (apparemment un Tchadien);
Comment est il arrivé chez nous;
Comment a t il pu franchir nos frontières (accord de Schengen, une vrai passoire);
Quel parcours a t il fait pour arriver chez nous et dans quel but
Pourquoi a t il choisi la France comme destination finale;
Une fois sur le territoire Français, qui ou quoi l'a poussé à venir à Nantes;
Quel rôle avons nous envers ces migrants qui pour la plupart son demandeur d'asile et dans quel but;
Et l'OFPRA a t il joué un rôle auprès de ces migrants;
Pourquoi l'Etat refuse d'intervenir auprès de ces migrants (800) et pour quel motif;
Et le Préfet, pourquoi a t il refusé l'intervention des forces de l'ordre, alors qu'ils occupent un lieu privé et qu'une décision de justice a été prise pour faire évacuer ces migrants.
Au regard de toutes ces questions, les habitants de la rue Laënnec, a proximité des lieux occupés par les migrants, sont en droit d'obtenir des réponses précises (pourquoi, où et comment), car cette occupation n'a que trop durée (pratiquement 1 ans).
La situation si elle est dramatique, puisqu'il y a mort d'homme, n'en demeure pas moins inextricable.
Les pays des droits de l'homme devient le refuge de nombreux migrants qui n'ont peut être pas vocation à se trouver sur le territoire nationale.
Ce laisser faire est un appel d'air pour de nombreux nouveaux migrants.
Sommes nous en capacité de tous les accueillir.
A mon avis, certainement pas. Il serait temps de faire preuve de lucidité et prendre le sujet à bras le corps, avant que cette situation ne s'envenime et y apporter une réponse sans équivoque et les décisions qui s'imposent, concernant la sécurité et la tranquillité publique, sinon des affrontements majeurs et sérieux se produiront sur notre territoire, car comme je l'ai déjà dit, notre pays n'a pas la vocation d'accueillir toute la misère du monde.
Le gouvernement à trop tarder à réagir, il serait temps d'agir dès maintenant.

En dernière Minute, Le Préfet de Nantes annonce une prise en charge du lycée Jeanne Bernard

Quid de cette décision?

Comment réguler l'immigration dans notre pays:

Paulo #Société

Comment réguler l'immigration dans notre pays:
J'ai déjà abordé ce sujet lors du grand débat national le 27/02/19 à l'Odyssée d'Orvault, j'en rappelle les grandes lignes ici:

6 - Le droit d’asile et l’immigration, définition :
61 – Le droit d’asile, lieu inviolable où peut se réfugier une personne poursuivie et en danger de mort, comme celui accordé aux réfugiés politiques.
Il est incontestable et fait parti des droits de l’homme, inscrits en préambule dans notre constitution.
Statut de réfugié est défini par la Convention de Genève du 28 juillet 1951 personne qui craint de subir des persécutions en raison de ses opinions politiques, de son appartenance religieuse, de sa race, de sa nationalité ou de son appartenance à un certain groupe social.
Ces personnes doivent être protégées et préservées. C’est le rôle de l’OFPRA, l’Office Français de protection des réfugiés et apatrides s’occupe de ces personnes.
62 – L’immigration choisie : l’immigré est une personne ou un groupe d’individus qui viennent d’un autre pays, pour s’installer dans un pays, une région, en vue d’y trouver un emploi, une aide financière ou médicale, afin d’améliorer leur condition de vie.
Il ne faut pas confondre le droit d’asile et de réfugié, à celui de l’immigration choisie.
L’immigration doit être contenue, soumise à des quotas correspondant à des besoins spécifiques.
La France est traditionnellement une terre d’accueil, mais il ne faudrait pas qu’elle devienne ne terre d’écueil. Elle n’a pas la capacité d’accueillir toute la misère du monde. Ce serait ajouter de la misère à celle déjà existante et renforcerait les tensions entre les différentes communautés en créant des troubles.
Tous les immigrés qui ne correspondent pas à des critères particuliers (étudiants, formations particulières, comme la santé ou dans certains emplois ou toutes autres raisons définies par décrets, doivent être accompagnés et reconduits dans leurs pays d’origine.

L'arbre aux hérons ou l'arbre aux dindons.

Paulo #Société

L'arbre aux hérons ou l'arbre aux dindons:
L'aménagement de la carrière Misery, une ancienne friche industrielle est transformée en jardin extraordinaire. Le but étant de donner un peu plus de lustre à la ville de Nantes.
C'est bien connu, chaque Maire veut laisser une histoire inscrite dans le marbre Nantais.
On se souvient de Monsieur Ayrault et de son musée dédié à l'esclavage. Pour madame Johanna Rolland, ce sera le jardin extraordinaire et son arbre aux hérons.
Pour moi, ce sera l'arbre des dindons de la farce.
Une rallonge de 1 481 700€ est inscrite à l'ordre du jour du prochain Conseil Métropolitain. Il est à noter que le montant total des études financées s'élève à 4 454 883€ HT. Il ne serait pas étonnant que la facture finale dépasse largement les dotations financières déjà dévolues à ce projet pharaonique.
Sommes nous en face d'une hystérie de la folie des grandeurs, alors que nous sommes dans une période délicate ou chaque centimes d'Euros doit compter dans les dépenses finales de fonctionnement.
Si Nantes est le siège de la communauté urbaine, il n'en demeure pas moins vrai qu'elle se compose de 24 communes, estimées à 580 500 habitants, dont les contribuables aimeraient bien voir aussi se développer chez eux des aménagements utiles qui n'ont rien de comparable avec les dépenses pharaoniques, pour la seule ville de Nantes.
Et les autres alors, à par payer leurs impôts, ils ont droit à quoi eux?

Afficher plus d'articles

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 > >>
Facebook Twitter RSS Contact