Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
action citoyenne, sécurité et citoyenneté
articles de presse sur l'actualité en général et la sécurité en particulier

#securite

La menace terroriste sur le territoire national:

Paulo #Sécurité

La menace de terrorisme sur le territoire national:
Cette étude sur le risque de terrorisme par l'Ecole de renseignement de l'Armée de Terre met en évidence les risques avérés de terrorisme sur le territoire national et préconise les mesures à prendre, afin de s'en prémunir.
Le terrorisme n'est pas une vue de l'esprit, mais bien un fait qu'il faut prendre en compte, pour assurer la protection de l'ensemble de nos concitoyens.

Manifestation à Nantes en soutien à la ZAD/

Paulo #Sécurité

Manifestation à Nantes en soutien à la ZAD:


Voilà ce qui arrive lorsque l'on manque de lucidité et de fermeté.
On pouvait prévoir ces débordements et les dégâts étaient prévisibles.
Ce n'est pas la première fois qu'une manifestation à Nantes se transforme en champs de bataille.


Alors, je pose une question simple: pourquoi avoir autorisé cette manifestation.

Le piège du Mali:

Paulo #Sécurité

Le piège du Mali:

On croyait en avoir fini avec les terroristes mais voilà qu'on les retrouve bien implanté dans cette vaste zone sahélienne du continent Africain, difficilement contrôlable, compte tenu de son étendue, des zones désertiques dont elle se compose (environ 1,24 million de Km2).

Les forces rebelles sont variées, mobiles et bien équipées. Elles se composent de groupes islamiques: Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI), Les partisans de la foi (ANSAR DINE), Mouvement pour l'unicité et le djihad en Afrique de l'Ouest (MUJAO).Toutes ont un point commun, la reconquête de l'islam radical de l'Afrique, par le djihad.

En face pour tenter de s'opposer à ces terroristes, nous avons la Minusca (force de l'ONU) et Barkane (force Française).

Des attaques organisées et de plus en plus rapprochées, ont lieu sur l'ensemble du territoire Malien, mais également dans les pays frontaliers (NIGER - BURKINA-FASO - CÔTE D'IVOIRE - GUINEE - MAURITANIE).

Il est évident que les forces en présence (MINUSCA - BARKANE) manquent de moyens humains et matériels, pour pouvoir accomplir efficacement leurs missions.

La France est le seul pays Européen à combattre le terrorisme au côté des Maliens. Elle n'est plus en mesure d'assurer seule cette mission complexe et dangereuse, qui a déjà coûté la vie à plusieurs de nos soldats.

Devrions nous être les seuls à assurer la sécurité, non seulement au Mali, mais par répercussion, celle également des pays Européens, car le combat que nous menons là bas, concerne aussi la sécurité de tous les pays Européens, qui pensent sans doute d'être protégé, sans se rendre compte que leur sécurité dépendra des engagements que prendront leur gouvernement, si ce n'est pas dans l'immédiat, mais certainement pour un proche avenir.

Comme dit le proverbe, mieux vaut prévenir que d'avoir à guérir.

Une pause dans la ZAD de Notre-Dame-des-Landes:

Paulo #Sécurité

Une pause sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes:

Une pause entre l'affrontement des zadistes et les forces de l'ordre.
On a du mal à comprendre cette décision de Madame La Préfète Nicole Klein. Elle prend la décision de suspendre l'évacuation des zones occupées illégalement, afin de laisser le temps aux zadistes qui le Souhaitent, de déposer un dossier individuel, de déclaration d'activité agricole.

La Chambre d'Agriculture ne comprend pas et s'oppose à ce cadeau que l'on ferait aux zadistes, quand on sait toutes les difficultés que rencontrent les agriculteurs, enregistrés en tant que tel.

Ce que veulent les zadistes, ce ne sont pas de soumettre des projets individuels, mais collectifs, un peu à la mode du Larzac. Le gouvernement s'y est toujours opposé.

Il semblerait qu'une modération, face à la détermination et à la virulence des zadistes, qui ont reçu des renforts et qui sont passés de 250 à 700, se sentent revigorés par l'afflux des personnes provenant de différents milieux (politiques, associatifs, voir même totalement étrangères à la ZAD et à notre Région).

Ils vont donc pouvoir s'organiser, construire de nouveaux barrages, bloquer les voies d'accès).
C'est à dire que les forces de l'ordre seront confrontées à une résistance accrue (puissance dix).
De fil en aiguille, on sent que le vent tourne en faveur des zadistes.


Grande question, que prendra comme décision le gouvernement?

Le Président Macron en chef de guerre:

Paulo #Sécurité

Le Président Macron en chef de guerre:

Avec nos pays amis et alliés de la coalition (Etats-Unis - Angleterre), Le Président Chef des Armées, vient d'envoyer nos avions de chasse, frapper les installations Syriennes qui produisent des armes chimiques.

Il fait ce qu'il avait dit au début de son mandat, lorsqu'il parlait de l'utilisation des armes chimiques, par le régime Syrien. Si la ligne rouge est franchie avec l'utilisation d'armes chimiques sur les populations civiles, il ferait preuve de fermeté et n'hésiterait pas à intervenir militairement sur des installations syriennes.

J'approuve totalement cette décision du Chef de l'Etat et j'ajoute que dans le cas présent, cette action forte d'intervention de nos avions de chasse, force notre admiration par sa fermeté, mais aussi par le courage et le professionnalisme de nos pilotes de l'armée de l'air.

Face au tyran sanguinaire qu'est le Président Syrien Bachar El-Assad, il n'y a que la fermeté et la force qui puisse lui faire entendre raison

Quand les "zadistes" de Notre-Dame-des-Landes se transforment en "guérilléros":

Paulo #Sécurité

Quand les "zadistes" se transforment en "guérilléros":

Il fallait s'y attendre, il l'avait dit, "nous ne quitterons pas la ZAD de Notre-Dame-des-Landes".

Les gendarmes mobiles sont des professionnels anti-émeute. Leur nombre (2200) environ 7 à 8 escadrons, qui interviennent sur les lieux peut paraître exorbitant, mais c'était le seul moyen d'étouffer la rébellion, investir et détruire les lieux de vie occupés illégalement, avancer pas à pas en s'affrontant aux antagonistes, tout en évitant les blessés, dans un camps ou dans l'autre, appréhender, arrêter et expulser les occupants illégaux, tout en s'assurant qu'ils ne reviennent pas sur les lieux.

Mais voilà, l'ACIPA et le mouvement anti-aéroport "COPAIN", décident de participer à la lutte contre l'évacuation . Ils sont prêts à aider les "zadistes" à reconstruire leurs lieux de vie.

Il fallait à tout prix, éviter que ne se reproduise l'échec de l'opération "César". Il semblerait, malgré la forte opposition des "zadistes", que les opérations menées, en accord avec la Préfecture et la Préfète, Nicole Klein, que les opérations menées, s'approchent du but recherché.

Faire évacuer cette zone d'occupation illégalement, afin d'y faire pérenniser l'Etat de droit , un lieu ouvert à tous les citoyens, afin d'y circuler librement.

La chute de Sadaam Hussein:

Paulo #Sécurité

La chute de Saddam Hussein:

En détruisant Saddam Hussein et son régime, les Américains ont ouvert la Boîte à pandore, favorisant ainsi l'émergence de l'E.I, en Irak et en Syrie.

Ces fous de Dieu on voulu le retour à l'islam des traditions, une islamisation de la pensée unique. Un système politique et social fondé uniquement sur la charia.

Le monde arabe sera plus solide, par leur nombre et par leur cohésion (pour l'instant, ils ne s'entendent pas entre eux les chiites et les sunnites) .

il deviendra le maître de son destin, apte à propager sa croyance et à éliminer les mécréants (le monde occidental).
Nous sommes bien dans le contexte d'une guerre de religion et ce ne sont pas les droits de l'homme et du citoyen, ainsi que nos lois sur la laïcité qui y changeront quelque chose.

Il faut donc s'attendre à des lendemains difficiles et se préparer à affronter cet esprit délétère de l'islamisation mondiale.

Déclaration du Général 2 S Bernard, Messana:

Paulo #Sécurité

Déclaration du Général 2s Bernard Messana "Suicide de l'Etat de droit":

Il parle du suicide de l'Etat de droit. En parlant du Colonel Beltrane, il évoque le sacrifice suprême. Il dit aussi qu'il n'a pas donné sa vie, mais qu'il l'a risquée, comme un soldat la risque "pour son Pays, pour sa Patrie".

Il désigne aussi l'ennemi, avec lequel nous sommes en guerre: "l'islam, l'islamisme radical, les fous de Dieu". Ce sont eux nos ennemis.

Quand notre Président déclare: "nous l'emporterons grâce au calme, à la résilience des Français, nous l'emporterons par la cohésion de la nation rassemblée".
Cette belle citation n'est sans doute pas le reflet de la réalité, car ces fous de Dieu (plusieurs milliers) sont tous prêts à passer à l'action, n'importe quand et n'importe comment, car ils sont prêts à donner leur vie, pour détruire celles des mécréants que nous sommes.

Non, la guerre ne se cantonne pas au Mali, mais d'une manière plus sournoise, elle s'installe chez nous, sur notre territoire et nous sommes tous des cibles potentielles, car pour eux, la mort importe peu, puisqu'elle les rapproche de leur Dieu.

Combien faudra t il de mort, pour prendre des mesures plus radicales envers ceux qui sont désignés comme extrêmement dangereux et que nous connaissons. Il faut agir avant qu'il ne passe à l'action. Il y va de la vie de nos concitoyens.

Que deviendra la ZAD de Notre-Dame-des-Landes:

Paulo #Sécurité

Que deviendra la ZAD de Notre-Dame-des-Landes (NDDL):

Si l'abandon de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes est bien acté, l'occupation de la zone à défendre (ZAD) est toujours d'actualité.

Le gouvernement c'était engagé à respecter la trêve hivernale, avant d'expulser tous ceux qui n'auront pas déposé en Préfecture, un projet d'agriculteur, pour les terrains qu'ils occupent illégalement.

La zizanie met en opposition, deux groupes d'individus. Les occupants historiques, l'Association citoyenne intercommunale des populations concernées par le projet de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (ACIPA) dont le Président est Julien Durand, un agriculteur occupant de la zone, depuis le début, et Madame Verchère, co-Présidente du collectif d'élus qui doutent de la pertinence de l'aéroport (CPEA). Elle reconnaît que pendant toute la période d'occupation de la ZAD, son collectif a soutenu les actes illégaux, au nom de la légitimité du combat contre l'aéroport NDDL. Seulement, voilà qu'elle se trouve dépassée par ses troupes, le bras armé de l'ACIPA et du CPEA.

Elle déclare notamment soutenir le discours des anarchistes et des extrémistes de gauche ou d'ailleurs. Elle considère qu'ils ont un droit sur les terres qu'ils occupent, puisque depuis le début, ils ont mené des combats parfois dur, dans des manifestations où la ville de Nantes et les commerçants ont payé un lourd tribu, avec des détériorations (mobiliers urbains, vitrines de commerce), quand certains magasins subissaient des actes de pillage.

La grande question: que fera le gouvernement à compter du 1er avril 2018. Verrons-nous les expulsions comme il s'y était engagé à le faire.

Une chose est certaine, expulsion ou pas, samedi prochain, une manifestation est prévue à Nantes, à laquelle participeront les migrants et peut être les étudiants de la faculté, qui demandent aide et assistance pour le logement.

Ce sera pour les "zadistes", le dernier baroud d'honneur. Il est à craindre des débordements et des actes de violence, voir la destruction, de vitrines des commerçants, comme cela s'est produit trop souvent.

Il faut croire que la loi ne s'applique pas de la même manière pour chaque citoyen.
On peut également se poser la question, est ce qu'une minorité violente peut imposer ses règles, sans aucune réaction de notre gouvernement.

Hommage au Colonel Beltrame:

Paulo #Sécurité

Hommage au Colonel Beltrame:

Une cérémonie emprunte de dignité et de solennité, a eu lieu aujourd'hui dans la cour des Invalides, où fut prononcé en termes choisis, des propos élogieux à l'endroit du Colonel Beltrame, mais aussi pour les autres victimes du terroriste de Trèbes.

Le Président de la République a remis la cravate de Commandeur de la Légion d'honneur, en rappelant le comportement héroïque de cet officier supérieur et déclarant : "qu'il était un de ces fils que la France s'honore de compter dans ses rangs".

J'ai pu assister à l'hommage qui lui était rendu aujourd'hui, à la caserne Richemont à Nantes, en présence de la Préfète, Madame Klein et du général Commandant Régional des forces de Gendarmerie des Pays de la Loire et du Groupement de la Loire-Atlantique.

J'ai ressenti cette émotion, mais aussi cette fierté de femmes et d'hommes, réunis autour du drapeau pour rendre ce dernier hommage.

en qualité d'ancien gradé de la Gendarmerie, j'ai été très touché par autant de fierté, de dignité et la sérénité de tous, conscient du devoir de servir et du rôle qui est le leur que sont la valeur, la discipline, l'honneur et le service, auprès de nos concitoyens.

Afficher plus d'articles

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>
Facebook Twitter RSS Contact