Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

337 articles avec societe

En politique, rien n'est définitivement acquis:

Publié le par Paulo

  1. En politique, rien n'est définitivement acquis:

  2. Au moment des élections Présidentielles, au deuxième tour, j'ai voté pour Emmanuel Macron, en précisant dans un de mes articles, que c'était un vote par défaut.

  3. Après deux mois d'exercice Présidentiel, tout semblait réussir à notre jeune Président, tant dans le domaine de la politique internationale, qu'en politique nationale..
    Mais voilà, aux cours des dernières semaines, nous avons découvert un Président autoritaire, quand il ne fait pas dans l'autoritarisme. Quand il a décidé, il tranche, n'autorisant aucune intervention.

  4. Quant aux futurs débats, ils risquent d'être houleux. Comme nous n'avons aucune opposition digne de ce nom, à l'assemblée nationale, les ordonnances et les lois qui suivront seront votées, sans que les débats s'animent.

  5. Il est donc à craindre que le seul lieu où l'on puisse se faire entendre, ce sera la rue, avec tous les risques que cela supposent.

  6. La perte de 10 points dans les sondages du Président de la République, montre la méfiance, pour ne pas dire la défiance à son endroit, avec les nouvelles mesures annoncées et citées dans l'article RMC.

  7. Rien n'est définitivement acquis en politique et comme dit le proverbe: cent fois sur le métier, remettez votre ouvrage. Il s'applique également à nos hommes politiques et aux plus éminents d'entre eux.

Publié dans Société

Partager cet article

Repost 0

Suppression de la taxe d'habitation, qui parle de décentralisation:

Publié le par Paulo

  1. Suppression de la taxe d'habitation, qui parle de décentralisation:
  2. Un casse tête pour le Maires, notamment des petites communes qui ont déjà un budget serré et qui voit diminuer les "dotations de l'Etat".
    Alors, si on supprime la taxe d'habitation, principale ressource des communes pour investir dans des projets utiles à leurs administrés. Comment vont ils faire, pour élaborer un budget pérenne.

  3. L'Etat s'engage à subvenir aux besoins des communes et leur rembourser aux centimes, leurs investissements. On peut douter de la sincérité de ces déclarations, au vu des dotations de l'Etat qui diminuent d'année en année et qui ne sont pas compensées.
    Quand on parle de décentralisation, je crois que l'on en prend pas le chemin.
  4.  

     

Publié dans Société

Partager cet article

Repost 0

Les Républicains et la guerre des égo:

Publié le par Paulo

  1. Les Républicains et la guerre des égo:

  2. Qui aurait pu penser, il y a encore quelques semaines, que la droite se déchirerait, au point d'éclater et à terme disparaître sous sa forme actuelle.

  3. Un peu à la manière du "PS", la droite est en pleine mutation.

  4. Il y a beaucoup de similitude entre ces deux formations politiques: incapacité de s'entendre entre les différents responsables, guerre des chefs, création, refondation, union, désunion, reconstruction. On se croirait sur un grand chantier dont le maître d'œuvre serait notre Président de la République, Emmanuel Macron.

  5. Celui que l'on nomme déjà le nouveau Napoléon du XXI è siècle, a réussi l'impensable, rassembler une grande majorité autour de lui, pour en faire un parti unique "LREM", qui aura toute la légitimité, pour gouverner, décider et entreprendre, là ou bien d'autres n'ont pas réussi avant lui.

  6. Seulement, quand vous avez tous les pouvoirs, vous pouvez décider de tout, puisque il n'y a plus d'opposition, digne de se nom.

  7. L'avenir nous appendra si c'était le bon choix, en espérant que les gagnants, ce seront l'ensemble des Français.

Publié dans Société

Partager cet article

Repost 0

La moralité en politique, soumise à rude épreuve:

Publié le par Paulo

  1. La moralité en politique, soumise à rude épreuve:

  2. Quand on se veut irréprochable en politique, il faut surtout pouvoir le prouver.

  3. On finit par se demander si en politique, il existe une morale.
    Hier avec "LR" et les affaires d'emplois fictifs de François, Fillon, aujourd'hui avec "Le MoDem", pour les mêmes raisons, à qui devons nous faire confiance.
    François Bayrou, Président du "MoDem", devait porter une loi sur la moralisation de la vie publique.

  4. Comme un boomerang, le voilà rattraper par les affaires des membres de son parti, qui ont démissionné, du gouvernement d'Edouard, Philippe.
    On comprend qu'il démissionne à son tour, même s'il n'est pas directement concerné.

  5. Faiseur de roi qui aura permis à Emmanuel Macron de monter dans les sondages, durant la campagne Présidentielle et devenir notre Président de la République. Il se voit contraint et forcé de quitter à son tour son gouvernement, afin de ne pas faire de l'ombre à la loi sur la moralisation, qu'il souhaitait mettre en place.

  6. S'il devait y avoir une morale dans cette histoire, c'est que les donneurs de leçons ne sont pas exempts de montrer l'exemple, et qu'ils doivent rendre des comptes sur leur propre moralité.
    Comme dit le proverbe: "qui se sent morveux, se mouche".

Publié dans Société

Partager cet article

Repost 0

Ces nouveaux députés "LRM" qui ont déjà des casseroles:

Publié le par Paulo

  1. Ces nouveaux députés "LRM" qui ont déjà des casseroles:

  2. La loi sur la moralisation en politique n'est pas encore votée, que déjà de nouvelles affaires embarrassent certains députés élus de la "LRM".

  3. Les partis politique seraient ils devenus le refuge de mafiosi, truands en tous genres. On en finira donc jamais avec ces élus faisant l'objet d'enquêtes administratives, ayant des démêlées avec la justice, voir pour certains d'entre eux, déjà condamnés ou mis en examen.

  4. L'application de la nouvelle loi sur la moralisation, aura du pain sur la planche et il faudra sans doute beaucoup de temps pour assainir cette situation.

  5. Sans doute qu'elle existait déjà avant les élections législatives, mais il serait temps d'y mettre un terme, si l'on veut que les électeurs retrouvent le chemin des urnes, au lieu de s'abstenir.

Publié dans Société

Partager cet article

Repost 0

Les deux poids et deux mesures:

Publié le par Paulo

  1. Les deux poids et deux mesures:

  2. Celui qui dénonçait François Fillon et ses affaires d'emplois fictifs, demandent aux journalistes de ne pas s'intéresser de ce qui ne les regardent pas (sous entendu, ne vous occupez pas du "Modem").

  3. Le Ministre de la Justice chargé de la loi sur la moralisation en politique, s'emporte des lors que l'on s'intéresse à ses protégés du "Modem", mis sur la sellette par les journalistes.

  4. Et pourquoi ces derniers seraient ils mieux protégés que ceux issues des "LR" ou de "LRM", ou tout autre parti.

  5. Si moralisation, il doit y avoir, elle doit s'appliquer à tous. Il n'y pas de passe droit. Les journalistes font leur travail d'information.
    II faut bien l'admettre, dans le contexte actuel des élections législatives, pour eux, c'est du pain béni et chaque affaire un peu douteuse leur fait de l'audimat.

  6. Quand c'était François Fillon qui se trouvait sur la sellette, beaucoup de ses adversaires, dont François Bayrou s'en frottait les mains.
    Maintenant que l'on s'intéresse un peu à eux, ils trouvent cela moins drôle.

  7. Et bien si pour une fois on pouvait rétablir l'équilibre du deux poids et deux mesures, les électeurs potentiels sauraient que en politique, rien n'est jamais tout blanc ou tout à fait tout noir.

  8. Il y a de braves et d'"honnêtes personnes, comme parfois des brebis galeuses, dans toutes les corporations, qu'elles soient politique ou non.

Publié dans Société

Partager cet article

Repost 0

L'économie française serait comme un vieux moteur diesel, sans turbo:

Publié le par Paulo

  1. L'économie française serait comme un vieux moteur diesel, sans turbo:
  2.  
  3. L'ardoise laissée par ses prédécesseurs sera lourde à supporter, par le gouvernement d'Edouard Philippe.
    On peut s'attendre à de nouvelles restrictions budgétaires, afin de réduire la voilure des dépenses et espérer renter dans les clous budgétaires de moins 3% du PIB.

  4. Les promesses électorales devront attendre encore un peu, si l'on ne veut pas continuer dans l'inflation, alors que d'autres pays Européens réussissent, là où nous échouons, quels que soient les gouvernements et les politiques budgétaires votées aux files des quinquennats.

  5. Serions nous les enfants terribles de l'Europe, pour ne pas réussir là où d'autres pays affichent un résultat positif et font mieux que la règle des 3% du PIB.

  6. Peut être que notre nouveau Président, issue de la finance réussira là où d'autres ont échoués avant lui.

  7. Mais pour cela, il faudra attendre, pour voir les effets d'une nouvelle politique financière et s'attendre à de nouveaux efforts, qui seront demandés à tous, mais plus particulièrement aux retraités qui sont considérés comme les nantis de notre société.

Publié dans Société

Partager cet article

Repost 0

La chasse aux sorcières est ouverte:

Publié le par Paulo

  1. La chasse aux sorcières est ouverte:

  2. Les grands commis de l'Etat ont du souci à se faire.
    Place à la société civile, à la finance et aux amis.

  3. Faites ce que je dis, mais ne faites pas ce que je fais.

  4. Le laxisme n'est pas en vigueur dans notre nouveau gouvernement qui ferait bien de faire du ménage devant sa porte, avec certains de ses Ministres.

Publié dans Société

Partager cet article

Repost 0

Les anciens combattants et le devoir de mémoire:

Publié le par Paulo

  1. Les anciens combattants et le devoir de mémoire:

  2. Nos anciens combattants ont un code d'honneur et sont reconnus par le pays, pour l'œuvre qu'ils ont accomplie, dans l'intérêt de la nation et la défense du devoir de mémoire.

  3. De tous temps, soient ils dépendaient du Ministre de la Défense, ou de la Guerre, en fonction des époques.

  4. Depuis quelques temps, ils relevaient d'un secrétaire d'Etat, chargé des anciens combattants, des victimes et des veuves de guerre.

  5. Or, sous cette nouvelle mandature, ils ne relèvent plus de personne, comme si ces valeureux anciens n'intéressaient plus, ceux qui ont en charge , la conduite et la responsabilité de notre pays.

    1. J'ose espérer qu'il s'agit d'un simple oublie et que cette lacune sera vite réparée, afin que nos aînés qui ont servi leur patrie, soient reconnus et respectés, pour leurs sacrifices et l'honneur à laquelle ils ont droit.

Publié dans Société

Partager cet article

Repost 0

Un gouvernement d'Union Nationale:

Publié le par Paulo

  1. Un gouvernement d'Union Nationale:

  2. Il faut remonter à la fin de la dernière guerre mondiale, pour retrouver un gouvernement d'Union National, le Gouvernement Provisoire de la République Française (GPRF).
    S'allier pour dépasser les clivages politiques et aller à l'essentiel, quoi de plus exaltant, surtout quand ça marche. On oublie l'origine de son parti, d'où l'on vient, mais on sait où l'on va, en principe.

  3. La regroupement politique peut être efficace, si chacun joue le jeu et oublie son égo.
    Ce sont souvent les problèmes, les difficultés rencontrées et les aprioris, qui font basculer cette belle entente. Cette belle harmonie, ainsi que les vieux démons, sont souvent source de conflits, "chasse le naturel, il revient au galop".

  4. Elevé dans une famille catholique, "jociste" dès mon adolescence, mes idées étaient plutôt de droite.
    Issu d'un milieu ouvrier, adulte j'ai parfois voté à gauche, pour l'aspect social qui nous était proposé. Je me suis vite rendu compte que la gauche, comme la droite me décevaient et ne répondaient pas à mes attentes, incapables de résoudre le problème du chômage, avec de plus en plus d'insécurité et des actes de terrorisme sur notre territoire, ainsi que nos forces Armées à bout de souffle et mal équipées.

  5. Alors, j'ai du me résoudre à voter pour Emmanuel Macron, au 2ème tour des Présidentielles, plus par défaut que par adhésion.

  6. Européen convaincu, même si les institutions auraient besoin d'être dépoussiérées , je pense avoir participé à éviter le pire.

  7. Voilà que les élections législatives approchent et nous constatons qu'un grand débauchage se produit chez les Républicains, qui dans leur ensemble, critiquaient le programme d'Emmanuel Macron, pendant la campagne Présidentielle.

  8. Ce dernier les appelle de ses vœux à participer au gouvernement, afin de moderniser notre pays.

  9. Pour ma part, je reste fidèle à mes idées et je ne voterai pas pour un candidat député qui se présente sous l'étiquette République en Marche.
    Je suis pour le pluralisme et l'équilibre parlementaire et je défend la diversité des courants d'opinions.

  10. Il faut souhaiter que l'ensemble de ces courants d'opinions sauront s'entendre sur l'essentiel, qui est l'intérêt du pays et des Français.
    Affaire à suivre.

Publié dans Société

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>