Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
action citoyenne, sécurité et citoyenneté
articles de presse sur l'actualité en général et la sécurité en particulier

L'insécurité sera le tendon d'Achille de LREM:

Paulo #Sécurité
L'insécurité sera le tendon d'Achille de LREM:
Il ne faut pas vous y tromper, le curseur de l'insécurité est au plus haut. Les attaques au couteau par des personnes radicalisées ne cessent d'augmenter. La dernière attaque vient de se produire dans la ville de la Chapelle-sur-Erdre, qui se situe dans l'agglomération Nantaise. Elle se trouve dans un cadre idyllique, auprès de l'une des plus belles rivières de France, L'Erdre. Les habitants, les Chapelains sont sous le choc, après l'agression d'une policière municipale de leur commune.
Une information rassurante, la vie de cette policière municipale n'est pas en danger, malgré les graves blessures qu'elle a reçu au jambes.
Son agresseur un temps en fuite a été localisé et après des échanges de coups de feu avec les gendarmes, il a été tué et deux gendarmes sont blessés. Bien sur, nous souhaitons un prompt rétablissement à cette policière municipale et aux deux gendarmes blessés.
Si nous analysons d'un peu plus près ce fait divers d'une grande violence, il apparaît que même dans les communes réputées pour leur tranquillité et leur calme, le danger rôde et une attaque contre les forces de l'ordre, est à l'ordre du jour. Si des mesures sécuritaires seront prises, afin d'éviter que de tels attaques ne se reproduisent, d'autres victimes innocentes peuvent elles, en faire les frais. Ces barbares radicalisés sont près à passer à l'action, dans des lieux où on les attend le moins. Résultat, l'insécurité c'est partout, en tout temps et en tout lieu.
Je l'ai déjà dit et écrit. L'insécurité, c'est l'affaire de tous les concitoyens. En priorité les forces de l'ordre dont c'est l'une de leurs missions importantes, mais chaque citoyen doit prendre conscience que, compte tenu de la montée de la violence, il doit, dans un acte de civisme, faire remonter les informations, lorsqu'il constate des personnes ayant des comportement douteux, et croyez moi, ce n'est pas de la délation, cela peu parfois servir à sauver des vies.
Des actions sont déjà menées dans ce sens. Il s'agit de protocole de participation citoyenne qui met en relation des référents d'une commune, avec le Maire, la police ou la gendarmerie et le Préfet.
Alors n'attendons plus et faisons en sorte d'assurer au maximum la sécurité de nos concitoyens.

Les promesses présidentielles ne valent que pour ceux qui y croient:

Paulo #Société
Les promesses Présidentielles ne valent que pour ceux qui y croient:
On en a pas fini avec des promesses en tous genres. Mais au delà des beaux jours que l'on nous promet, quels crédits peut on leur donner, sachant déjà que beaucoup de choses restent à faire. Je pense que les plus belles promesses ne vaudront jamais, ce qui doit être fait aujourd'hui, avant d'attendre demain.
En fin de compte, on ne jugera pas tant sur ce qui sera fait demain, mais bien sur ce qui sera fait aujourd'hui. On peut toujours promettre et ne pas réussir à tenir ses promesses. On le voit tous les jours dans notre société, avec des lendemains qui déchantent. On jugera un candidat pas tant sur ce qu'il a promis, mais sur ce qu'il a réalisé dans le passé. A mon avis, il reste tellement de choses à faire pour améliorer la condition des plus défavorisés, que ce sera sur le bilan des cinq années écoulées que l'on pourra donner un diagnostic et chacun votera en son âme et conscience.

Encore un policier de tué en service:

Paulo #Sécurité
Encore un policier de tué en service:
On en finira donc jamais avec cette hécatombe de policiers tués en service, notamment au cours d'une opération antidrogue. On arrête pas de le répéter, dans notre pays, la loi n'est plus respectée, seule la loi du plus fort et l'usage des armes font force de lois et les voyous, truands en tous genres, font leur propre loi et assassinent ceux qui sont chargés de faire respecter la loi Républicaine.
Il n'y a plus de règles avec ces gens là, seule la force prédomine. La seule chose qu'il connaisse, c'est l'usage des armes. Pour les contraindre à respecter les lois, il faut faire un usage préventif des armes, avant qu'un policier ou un gendarme ne perdent la vie au cours d'une intervention, comme celle qui a couté la vie à un policier. Leur armement un pistolet automatique (PA) n'est pas approprié dans l'exécution de certains services. On doit les doter d'armes de guerre, comme celles utilisées dans les forces spéciales. Quand on sait que les truands utilisent des Kalachnikovs, ce n'est pas avec un (PA) que l'on doit riposter pour se défendre. Lorsqu'ils verront qu'en face d'eux, les policiers sont armés d'un armement aussi puissant que le leur, ils réfléchiront à deux fois avant de se servir de leurs armes.
Pour une fois, je mets de côté la légitime défense, dont les policiers sont souvent les premières victimes. Il faut appliquer celle du talion "oeil pour oeil, dent pour dent". Pour moi la vie d'un policier ou d'un gendarme est plus importante que celle d'un voyou, d'un truand ou d'un malfrat.
Notre gouvernement devrait réfléchir à cette situation qui devient de plus en plus dangereuse pour les représentants de la loi et ce serait bien que ce soit maintenant et non des promesses électorales juste avant les élections.

La tribune du quarteron des généraux:

Paulo #Sécurité
La tribune du quarteron des généraux:
Lorsque notre pays est au bord du chaos et que la sécurité de nos concitoyens n'est plus correctement assurée, l'affaire de Rambouillet en est un exemple. Que la police et la Gendarmerie sont devenues la cible privilégiée des terroristes islamiques et des voyous en tous genres, il ne faudrait pas grand chose pour que nous soyons au bord d'une lutte armée, dans certains territoires perdus de la République.
C'est alors que seuls nos armées seront en capacité de rétablir l'ordre républicain et, à n'en pas douter, ce sera par les armes que nous pourront retrouver cet ordre.
Le quarteron de généraux n'est que la partie cachée et le vecteur de notre incapacité à maintenir l'ordre, la cohésion et la sécurité dans notre pays.

L'obscurantisme à encore frappé à Rambouillet:

Paulo #Sécurité
L'obscurantisme a encore frappé à Rambouillet:
Jusqu'où faudra t il aller pour que l'on prenne conscience du ras le bol de nos concitoyens qui ne comprennent pas que l'on puisse égorger une personne, aussi facilement qu'un mouton dans l'abattoir. Le ver est dans le fruit. Que notre pays sert d'asile à des détraquer qui tuent au nom de leur religion, l'islam. Des fous furieux qui tuent au nom de leur dieu, en citant Allah Akbar "dieu est le plus grand". Imaginez vous un instant, brandissant un couteau au passage d'une femme dans votre rue et de la frapper à la gorge en disant "jésus est le plus grand". Comment peut on tuer un innocent, au nom d'un dieu, quel que soit la religion.
Il serait peut être temps de regarder d'un peu plus près ce qu'il se passe chez nous. La France a été de tous temps une terre d'accueil. Ce n'est pas une raison d'y accueillir tout et n'importe quoi. Le Maghreb s'est invité chez nous: Tunisie, Algérie, Maroc. Ils viennent chez nous pour bénéficier des aides sociales, des soins gratuits, de l'école pour leurs enfants et de la cantine gratuite, en profitant du regroupement familial. En guise de remerciements, ils vous égorgent au nom d'Allah. Ce n'est pas acceptable. Il y a eu trop de morts provoqués par des personnes originaires du Maghreb. Nous laissons entrer chez nous des personnes originaires de l'Afrique Subsaharienne. Pour quelles raisons, elles n'ont pas obligatoirement le statut de réfugié. Pour quelle raison devrions nous tous les accepter. Ce n'est plus du droit d'asile, c'est de l'autorisation d'invasion.
Je pense que trop, c'est trop et que le laxisme de l'état dans ce domaine, sera sanctionné aux prochaines élections, car la sécurité des Français n'est plus assurée correctement..

Réflexions sur les acteurs en politique:

Paulo #Société
Une réflexion sur nos acteurs politiques:
La droite se délite, la gauche cherche des alliés, sans risque de consanguinité, le centre a un problème d'équilibre, il varie parfois à gauche, et d'autre fois à droite, leur chef en est un exemple flagrant. Il fut un temps, il voulait s'allier à Ségolène Royale, lors d'une élection Présidentielle et pour celle du Président actuel il a été de ceux qui lui ont mis le pied à l'étrier pour gagner la Présidence actuelle et du même coup s'attirer le grâces présidentielles. Je me méfie toujours des personnes qui changent d'avis, comme on change de chemise.
Les verts ont le vent en poupe, si bien qu'ils se sont mis à rêver, après avois conquis des grandes villes, lors des élections Municipales, ils visent maintenant les plus hautes fonctions de l'Etat, la Présidence de la République. Le doute s'installe après les décisions prise par certains maires de ces grandes villes. Dernièrement c'est la maire de Poitiers supprime les subventions accordées à l'aéroclub de sa ville, sous prétexte que les avions polluent. Souvenez vous, le Maire de Bordeaux, à interdit le sapin traditionnel de sa ville, au prétexte qu'il ne faut pas détruire la nature. Tout ceci laisse entrevoir les décisions qui seront prises demain, s'ils obtiennent les rennes du pouvoir. Alors, le terme les ayatollahs vert prendra tout son sens. Ils ne seront pas les seuls, les insoumis et leur chef de file, le grand tribun qui se prend pour le roi de la République, est un ayatollahs de l'extrême gauche. Ils sont encore plus dangereux que le R.N. Quand au Rassemblement National, il change son discours sur l'Europe et se drape de la vertu des défenseurs des opprimés. Il n'a pas besoin de s'exprimer, les autres partis le font pour lui. Il plaide en faveur de ceux qui n'en peuvent plus de la violence qui se déchaîne dans notre pays. Des migrants qui affluent sur notre territoire et à qui nous accordons l'asile, les aides financières, médicale, logements sociaux, alors que parallèlement, certains de nos aînés retraités ont à peine de quoi vivre dignement et que par pudeur et dignité, ne demandent rien à l'Etat et souffre en silence. Alors effectivement, le RN na pas besoin de s'exprimer, les conditions de vie parlent pour lui. Et tous ces mécontents voteront demain pour le RN, surtout lorsqu'ils entendent des déclarations outrageantes, comme du genre, si vous gagner moins de 5000€, c'est que vous êtes pauvres. Alors oui, si vous n'êtes pas attentif aux vrais pauvres dans ce pays, la révolte gronde et les sanctions seront encore plus importantes et ils renverseront les monarques Républicains et leurs vassaux. Ceci est l'avis d'un enfant du peuple.

Pourquoi s'en prend on à nos armées aujourd'hui:

Paulo #Société
Pourquoi s'en prend on à nos armées aujourd'hui:
Il ne se passe pas une semaine pour qu'une nouvelle attaque calomnieuse contre nos armées ne fasse l'objet d'articles outranciers, mensongers, portant atteinte à l'honneur de nos armées , à leurs chefs, et ne fassent l'objet d'informations sans fondement.
Aujourd'hui, on voudrait nous faire croire que l'opération Turquoise aurait favorisé le génocide au Rwanda.
Le général Jean-Claude LAFOURCADE qui commandait l'opération Turquoise dément toutes ces calomnies sans fondement et le rapport de Monsieur Vincent DUCLERT, demandé par le Président de la République, met en évidence et rejette toute complicité de génocide, durant cette opération.
Jusqu'à quand allons nous laisser salir la mémoire de femmes et d'hommes qui se sont trouvés engagés dans cette opération, où ils vécu des moments tragiques et humainement difficile à supporter.

Je dénonce ceux qui dénoncent

Paulo #Société

article sur Ouest-France en date du 17 mars 2021 qui dénonce les tortures durant la guerre d'Algérie.

e dénonce ceux qui dénoncent:
En lisant cette déclaration, je suis partagé de plusieurs sentiments, voir même de ressentiments.
Nous savons tous, du moins ceux qui ont connu l'époque de la guerre d'Algérie, ce qu'il faut rappeler, car au début des événements, on ne parlait pas de guerre, mais d'opérations de maintien de l'ordre. On c'est vite rendu compte que nous étions en guerre, dans un département Français, et que notre ennemi était le FLN et les terroristes, les fellaghas. Bien équipé, ils occupaient un terrain qu'ils connaissaient bien, puisqu'ils étaient chez eux. Ils se battaient pour leur indépendance, pendant que nos responsables mobilisaient les jeunes appelés, pour aller les combattre. Or, ces jeunes appelés, voir pour certains des rappelés, n'avaient aucune notion de la guerre qui les attendaient.
Sans refaire l'histoire de la guerre d'Algérie, cette guerre a été désastreuse à bien des égards. Nos jeunes appelés étaient encadrés par des gradés et des officiers, souvent aguerris, puisque beaucoup d'entre eux avaient connu la guerre 39/45 et les combats en Indochine.
J'en reviens à la déclaration faite par cet ancien combattant de la guerre d'Algérie. Pourquoi avoir attendu 60 ans pour faire cette déclaration sur les tortures effectuées durant la guerre d'Algérie, dans quel but et qu'elles en sont les raisons?
En dehors du fait de dénoncer les tortures qui ont eu lieu, personne ne les nie, puisque le général Aussaresses les a lui même reconnues et dirigées, lorsqu'il était officier de renseignements à Alger, durant cette période douloureuse de la bataille d'Alger.
Effectivement, si on peut déplorer ces actes de torture, dans le même temps, il ne faut pas ignorer celles que nous faisaient subir les combattants du FLN, qui n'avaient rien à nous envier, combien de crimes ont été commis à cette époque.
Donc, je me pose encore la question. Qu'elle est le but recherché par la déclaration ciblée, dans un environnement contraint (rappelez vous les crimes contre l'humanité de notre président, en rappelant les guerres coloniales). On sent bien le fait politique exploité, qui nous dirige vers le renoncement et aboutir à l'aveux de repentance, qui se profile à l'approche des élections présidentielles. En effet, il faut plaire et aller chercher les voix des français d'origine musulmane, qui sont environ 8 millions, ça fait un beau potentiel d'électeurs.
C'est faire insulte à nos morts, aux anciens combattants de cette guerre, qui sont il est vrai de moins en moins nombreux.
C'est sans doute un peu aussi pour cela, que nous entendons de plus en plus de déclarations intempestives sur la guerre d'Algérie.
Il y a 50 ans, aucun ancien combattant n'aurait oser faire une telle déclaration. Les anciens combattants de l'époque auraient réagi avec fermeté et les autorités de l'époque auraient condamnées ce genre de déclaration.
Afin que nos instances dirigeantes, je parle de l'ONAC et de notre secrétaire d'Etat aux anciens combattants, rappellent que le devoir de mémoire doit être respecté, pour ceux qui sont morts au combat et ceux toujours en vie qui souffrent de blessures morales et d'autres physiques qu'ils ont reçu en combattant en Algérie, au nom de la France.
Arrêtons de faire l'amalgame et de jeter l'opprobre et le discrédit sur une institution qui est le rempart pour défendre les intérêts de l'Etat Nation, en tout temps et en tous lieux, le droit, la sécurité, la liberté, l'honneur de la patrie.
Soyons fier de notre armée et de son engagement, pour la défense de toutes ces valeurs.

Le devoir de mémoire ne devrait pas s'arrêter à un seul martyr:

Paulo #Société
Le devoir de mémoire ne devrait pas s'arrêter à un seul martyr:
Je ne reviendrai pas sur la torture exercée par certains membres de l'armée française, durant la guerre d'Algérie.
Pour certains de nos concitoyens, ils n'hésitent pas à les comparer à la Gestapo, lors de la seconde guerre mondiale.
Je ne veux pas faire de polémique sur le sujet, mais tous ceux qui en parlent aujourd'hui n'était pas là hier pour pouvoir en juger. Cette guerre à eu des martyrs dans chaque camp. La tortue n'était pas l'apanage de l'armée française. Les terroristes de l'époque, pratiquaient aussi la leur. Je ne rentrerai pas là non plus dans les détails des atrocités commises sur nos jeunes soldats, lorsqu'ils étaient capturés au cours d'une embuscade.
Seulement, n'oublions pas tous ceux qui sont morts là bas au nom de la France, car c'est bien le gouvernement de l'époque qui a envoyé nos jeunes soldats combattre en Algérie.
N'oublions pas non plus tous les disparus, dont les corps n'ont jamais été retrouvés et rendu aux familles.
Jeter l'opprobre sur notre armée ne rehausse pas l'honneur de notre nation et salir la mémoire de nos morts et des anciens combattants est insupportable, pour ceux qui ont donné une partie de leur jeunesse dans cette sale guerre.

SOUFFRANCE ET ESPERANCE Des bras tendus vers le ciel, dans un appel muet, des mains crispées de rage ou de douleur, tendues pour implorer, qui semblent émerger de l’un de ces cachots souterrains où beaucoup ont été enfermés, jaillissant parmi un entrelacs de ferrailles et de barbelés symbolisant la captivité. Des gestes de SOUFFRANCE qui symbolisent aussi l’ESPERANCE que chacun portait en lui, espérance dans la France et son Armée… espérance des familles ne pouvant croire que la France avait abandonné ses soldats. Ces bras et ces mains s’élèvent à la manière d’une FLAMME, qui est ici la flamme du SOUVENIR. Durant la guerre d’Algérie, plusieurs centaines de militaires français ont été portés disparus. Leur sort se caractérise par le fait que, disparus dans différentes circonstances, leur corps n’a jamais été rendu aux familles, qui sont en outre, restées le plus souvent dans l’ignorance des circonstances exactes de leur disparition et de leur destin. A la différence de ceux qui ont trouvé la mort au cours de ce conflit et dont les dépouilles ont pu être rapatriées, les disparus n’ont jamais pu recevoir de funérailles ni même d’hommage de la Nation. Leurs noms même, souvent mêlés, sur les monuments, à ceux des morts, ont été oubliés et, jusqu’à aujourd’hui, aucune instance officielle n’était en mesure d’en donner ni le nombre exact, ni, a fortiori, la liste nominative. L’Association SOLDIS s’emploie à réparer cet oubli, qui confine au déni de mémoire. Afin de donner à ces disparus le tombeau qu’ils n’ont jamais eu, afin de permettre aux familles de se recueillir pour clore un deuil inconsolable, afin d’offrir à la France la possibilité d’exprimer enfin sa reconnaissance à ses soldats qu’elle a envoyés combattre en son nom, SOLDIS veut élever un monument à la mémoire des militaires porté

BON DE SOUSCRIPTION (à adresser à SOUVENIR FRANÇAIS 20 rue Eugène Flachat 75 017 PARIS) NOM……………………………….Prénom……………………….Tél :……………………………… Adresse………………………………………………………………………………………….. …… Code postal…………………………………Ville…………………………………………… Mail :…………………………………………………  je souscris au projet de monument à la mémoire des militaires portés disparus en Algérie  je joins un chèque d’un montant de …………euros à l’ordre de SOUVENIR FRANÇAIS – Monument SOLDIS  j’ai noté que, dans le cas où le projet ne pourrait pas être réalisé, mon don sera conservé par le SOUVENIR FRANÇAIS pour l’entretien des tombes de militaires français inhumés en Algérie.  je demande à recevoir un reçu fiscal Date et signature

l'insécurité dans notre pays:

Paulo #Sécurité
L'insécurité dans notre pays:
Une probabilité, et bien non, c'est une évidence. de jours en jour, nous la voyons progresser. Personne n'est à l'abri et peut être la victime collatérale d'un échange de coups de feu, d'une voiture folle qui circule à contresens ou qui ne respecte pas la limitation de vitesse en ville, voir qui fait du rodéo dans son quartier. Tous ces comportements dangereux prennent de plus en plus de place dans notre quotidien. Sans compter les règlements de compte, les guerres de territoire entre dealers. L'usage d'armes à feu se fait au grand jour. Ces petits malfrats ne craignent plus personne et n'hésitent surtout pas à affronter les forces de l'ordre. Lorsqu'ils sont arrêtés, ils savent que les condamnations seront désuètes, par rapport aux délits commis. Nous assistons à une montée de violence sans précédent. L'action combinée due au climat sanitaire et sociale, monopolise les forces de l'ordre qui ne sont plus disponibles pour intervenir sur des lieux de délits. Les petits voyous le savent bien et s'en donnent à coeur joie.
Pour faire face à cette montée de violence et pour la contenir, il faudrait le double des effectifs de police et de gendarmerie. Dans le contexte de: "quoi qu'il en coûte". Ce n'est pas la priorité du gouvernement. Et comment pourrait il en être autrement, quand la dette de notre pays s'élève à 117% de notre produit intérieur brut (P.I.B.)
Alors devons nous continuer à subir en restant les bras croisés?
C'est malheureux à dire, mais l'emploi de l'état d'urgence ne correspond pas aux origines du décret d'Etat d'urgence en 1958.
Lorsque l'on voit l'usage des armes de guerre qui circulent sur l'ensemble du territoire national. Ce n'est pas l'état d'urgence qu'il faudra prendre, mais peut être l'état de siège, compte tenu de la gravité exponentielle de l'usage des armes. Si l'état de siège est prononcé, c'est l'armée qui aura en charge la sécurité de notre pays et qui sera chargée du rétablissement de l'ordre. C'est un peu ce que nous risquons, si nous ne voulons pas voir les prémices d'une guerre civile.?

Afficher plus d'articles

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>
Facebook Twitter RSS Contact