Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
action citoyenne, sécurité et citoyenneté
articles de presse sur l'actualité en général et la sécurité en particulier

Enfants soldats en Centrafrique

Paulo #Société

~~ Enfants soldats en Centrafrique:

La guerre en Centrafrique a transformé le pays et une partie de sa population en bêtes sauvages.

Ce pays qui a connu la colonisation, acquiert son indépendance en 1960 et devient la République Centrafricaine.

Il connaîtra plusieurs guerres civiles et des périodes de stabilité, surtout durant les accords de coopération. Les coopérants civils et militaires ont participé au maintien de l'équilibre social et politique du pays.

Après leur départ, à la fin de la coopération, les luttes internes entre les différentes ethnies, sont apparues. Elles ont eu pour effet de diviser le pays et remettre en cause une stabilité précaire. La montée du terrorisme et les conflits aux frontières, ont fini de mettre à genou, la République Centrafricaine.

Profitant de cette période instable, les musulmans "Séléka" sont entrés dans le pays, venant du Soudan et certains rebelles du Tchad. Ils ont renversé le Président en place (François, BOZIZE), pour prendre le pouvoir (Michel DJOTODIA).

C'est alors que sont apparues les exactions (exécutions sommaires, viols de femmes et d'enfants, maltraitance, soumission).

Les chrétiens ont alors constitué une milice "les antibalaka", comprenez, les antimusulmans.

Devant l'imminence d'une guerre civile, la France interviendra avec son armée (MISCA - opération Ségari), pour rétablir l'ordre et la sécurité dans le pays. Les nombreuses difficultés et surtout, l'étendu du territoire ne permet pas aux soldats français d'intervenir sur toutes les zones de conflits.

Les musulmans "Sélékas" et les chrétiens "antibalaka" ont enrôlé de force de jeunes enfants, pour en faire des guerriers. Ils les ont entraîné à effectuer des actes d'une barbarie et d'une violence extrême.

Même si on veut aider ces enfants à s'en sortir, les scènes d'horreurs qu'ils ont vécues, resteront à jamais gravées dans leur mémoire.

Pour avoir côtoyé ces enfants en 1990, leur insouciance et leur sourire, sont toujours présents dans ma mémoire . J'ai beaucoup de mal à imaginer ce qu'ils sont devenus. Il faudra beaucoup de temps pour évacuer toutes les horreurs dont ils ont été témoins.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Facebook Twitter RSS Contact