Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
action citoyenne, sécurité et citoyenneté
articles de presse sur l'actualité en général et la sécurité en particulier

Jusqu'où irons nous dans le mea-culpa:

Paulo #Société

Jusqu'où ira t on dans le mea-culpa:

c'est tellement facile de critiquer les horreurs de la guerre coloniale et des crimes contre l'humanité, lorsque l'on est né en dehors des événements et que l'on a pas eu à en subir les inconvénients.

Les horreurs de la guerre, la France en a fait les frais, tout au long de son histoire. Les plus proches de nous, remontent durant la seconde guerre mondiale ,et le massacre de milliers de juifs, par la folie d'un seul homme, Hitler (lui en effet et ses acolytes ont commis un crime contre l'humanité). La Shoah est là pour nous le rappeler.

En son temps, le Président Jacques Chirac a reconnu publiquement les tords de la France et de l'Etat, pour la déportation de juifs, vers les camps de la mort d'Auschwitz et le le rôle néfaste du Vel d'Hiv.

Il s'agissait en fait d'une reconnaissance d'un dysfonctionnement de l'Etat Français, durant la période de l'occupation.

On a l'impression de se trouver devant une surenchère de mea-culpa.

Jusqu'où ira t on dans la recherche historique de personnes disparues et torturées. On peut ainsi remonter le fil de l'histoire et arriver à l'époque de la Terreur. Combien de têtes sont tombées et est ce que l'on s'en émotionne encore aujourd'hui.

D'une certaine manière, on vous dira qu'il s'agissait d'une raison d'Etat.

Je n'aime pas cette attitude de mea-culpa. C'est une façon de dénigrer son pays, surtout que l'on peut avoir des doutes sur la manière dont cela c'est déroulée. Je ne dis pas que le doute profite au crime, seulement, il faut des preuves irréfutables et des auteurs désignés.

Cela ne grandi pas notre pays qui a besoin de plus de calme et de sagesse dans des périodes de troubles qui agitent le monde un peu partout.

Employons nous plutôt à redorer notre blason, plutôt que de vouloir le ternir.

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Facebook Twitter RSS Contact