Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
action citoyenne, sécurité et citoyenneté
articles de presse sur l'actualité en général et la sécurité en particulier

Les gilets jaunes et la violence:

Paulo

Les gilets jaunes et la violence:

d'où vient cette violence que l'on voudrait attribuer aux gilets jaunes.
Afin de bien comprendre le mouvement des gilets jaunes, il faut le replacer dans une chronologie qui comprend 3 épisodes:

Le premier: son apparition et ses raisons.

Le second: la non reconnaissance par l'Etat de la légitimité de ses revendications.

Le troisième: l'exploitation d'un mouvement pacifique, par des groupes extrémistes, qui le transforme en mouvement violent.

1°/ - A l'apparition des gilets jaunes ce mouvement apparaissait "bon enfant", avec une certaine légitimité, pour faire prendre conscience au gouvernement, les difficultés rencontrées, surtout en zone rurale, suite à l'augmentation des taxes sur les carburants, subies par ceux qui doivent prendre leur véhicule tous les jours pour aller travailler, mais aussi pour tous les déplacements obligatoires, n'ayant pas à leur disposition, les mêmes avantages que les urbains, qui bénéficient des transports publics.

2°/- La non reconnaissance par le 1er Ministre, qui reste droit dans ses bottes et annonce qu'il ne changera rien à ce qui a été annoncé par son gouvernement, car il juge nécessaire cette taxe "écofiscalité".
Bien évidemment, cette prise de position brutale et sans concertation avec les gilets jaunes, sous prétexte qu'il n'y a aucun responsable avec qui on peut discuter. Les gilets jaunes continuent leur mouvement, avec la reconnaissance indirecte de certains élus, qui disent comprendre cette revendication, concernant toutes les mesures contraignantes prises par le gouvernement depuis sa mise en place (environ 18 mois).

Il faut y ajouter bon nombre de nos concitoyens qui, même s'ils ne participent pas aux manifestations, les soutiennent et nous voyons beaucoup d'automobilistes afficher leur gilet jaune, sur le tableau de bord de leur véhicule, en guise de soutien de leur mouvement de revendications.

3°/- Il était prévisible que la manifestation sur les Champs Elysées, allait être infiltrée par des extrémistes, qu'ils soient de droite ou de gauche et pourrir une manifestation qui devait être pacifique. On voit le résultat de cette violence aujourd'hui.

Je me pose une question: comment en sommes nous arrivés là et à qui profite cette violence, certainement pas à ceux qui avaient organisé cette manifestation.

Est ce que ça sert les intérêts du gouvernement qui a préféré laisser s'envenimer cette manifestation, pour devoir intervenir en réprimant et en faisant porter toute la responsabilité sur les gilets jaunes.

L'intervention prochaine du Président de la République, se fera à charge, contre un mouvement entaché de déni de démocratie et d'actions violentes.

Mais, cette violence que l'on veut attribuer au gilets jaunes qui voulaient seulement faire apparaître les difficultés qu'ils supportent au quotidien, et bien cette violence, ne prend elle pas ses origines dans les mesures prises par notre gouvernement, dénué d'empathie pour une partie de nos concitoyens, que je qualifierais de travailleurs pauvres et de retraités indigents, alors que l'on affiche avec indécence, la richesse de ceux que l'on considère comme les plus riches de notre pays et qui continuent de s'enrichir, pendant que d'autres eux, deviennent de plus ,en plus pauvres. 

En conclusion: est ce que le mot "équité" à un sens dans une société, où seul l'argent est roi? lorsque l'on en responsabilité d'un pays, il faut faire attention aux sautes d'humeur, comme celle des gilets jaunes, car elle peut cachet un malaise beaucoup plus profond, qui peut se transformer en une sorte de révolution.

Les plus anciens d'entre nous ont connu les événements de Mai 1968, alors que dans notre gouvernement, certains n'étaient même pas nés. Faites attention, les Français ne sont pas seulement versatiles, ils peuvent devenir rapidement révolutionnaires.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Facebook Twitter RSS Contact