Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
action citoyenne, sécurité et citoyenneté
articles de presse sur l'actualité en général et la sécurité en particulier

Une alliance de la carpe et du lapin:

Paulo #Société
Une alliance de la carpe et du lapin:
On pourrait également parler d'une alliance mi-figue, mi-raisin (mélange de satisfaction et de mécontentement).
La déconsidération des partis traditionnels a donné naissance à ce qui convient d'appeler le parti unique. Plus de gauche, plus de droite, un congloméra de parties bipolaire, voir un amalgame d'idées qui se font et se défont, au gré des inspirations et des goûts du moment. En sorte une forme de parti hybride qui implosera dès les premières vagues de mécontentement, car à la fin du compte les électeurs ne s'y retrouveront pas!
Le principe est bien connu depuis la nuit des temps, il s'agit de diviser pour mieux régner. Mais il a ses limites, car il procure souvent des insatisfactions.
Au cours de décennies électorales, des tendances politiques se sont souvent affronter, dans le respect de nos institutions, chacune apportant son lot de transformation, mais aussi d'incertitude. Au bout du compte, l'électeur finit souvent par être déçu.
S'apparenter peut paraître séduisant. Est ce vraiment la meilleur solution? Si le Président Macron réussit son pari, alors on pourra dire qu'il avait raison. Mais attention, le risque est grand et au moindre dérapage, tout pourrait être remis en cause.
La pluralité en politique est la garanti de la liberté et nous évite le despotisme.

Monsieur Pascal BOLO semble surpris par la situation sécuritaire dégradée à Nantes:

Paulo #Sécurité
Monsieur Pascal BOLO semble surpris d'une situation sécuritaire dégradée à Nantes:
Mais qu'est ce qu'ils ont fait pendant le dernier mandat de Madame le Maire, Madame Johanna Rolland. On se souvient encore des réticences pour installer les caméras de surveillance, du manque de moyens pour la police municipale et le refus de la doter d'une arme létale, ce qui devrait être la règle pour chaque police municipale. Des projets qui n'ont jamais vu le jour, comme l'installation d'antennes de police municipale dans les différents quartiers Nantais et surtout, cette propension à se défausser sur la police nationale, en fustigeant le Ministère de l'Intérieur pour le manque d'effectifs et de moyens alloués à la police nationale. Sur ce dernier point, je pense quelle à en partie raison.
Un peu à la manière de nos gouvernements successifs, on a laisser couler l'affaire en se disant que la Police et la Gendarmerie devraient gérer cette situation de crimes et de délits en augmentation permanente, sauf que les moyens humains et matériels n'ont pas été à la hauteur, sans doute pour privilégier des ressources dans d'autres secteurs. Il en est de même pour la justice pour laquelle on débloque des crédits en vue d'améliorer son fonctionnement.
Nous avons déjà perdu trop de temps, mais comme dit le proverbe, il n'est jamais trop tard pour agir avec efficacité et détermination. Il faut seulement en avoir la volonté. Ce n'est pas la mine réjouie de Monsieur Pascal BOLO qui nous rassure, mais les mesures qui seront prises au niveau, non seulement de la commune de Nantes, mais dans l'ensemble de la communauté urbaine, pour améliorer la sécurité de Nantes Métropole.

Un véhicule de la Police Municipale incendié à Sautron:

Paulo #Sécurité

Comme quoi, même les villes les plus calmes et paisibles se trouvent confronter aux voyous, à la violence qui ne cesse d'augmenter et l'insécurité qui gagne sans cesse du terrain. Pourtant on ne peut pas dire que l'on manque de moyens de sécurité sur Sautron avec une brigade de Gendarmerie et une Police Municipale. Il ne faut peut être pas aller chercher ailleurs ce qui se passe entre nos murs. Les vidéos installées aux entrées ne film que ceux qui entrent ou sortent de la ville. Si l'incendie a été perpétué par une personne qui réside à Sautron, elle n'apparaîtra pas obligatoirement sur l'enregistrement des caméras. Les enquêtes doivent s'intéresser déjà à ce qui se passe chez nous!.

Violences exponentielles envers les forces de l'ordre:

Paulo #Sécurité
Violences exponentielles envers les forces de l'ordre:
Cette violence n'est pas le fait du hasard et pas plus à mettre sur le compte du confinement.
Alors que deux policiers cherchaient à contrôler un véhicule en stationnement et occupé par des jeunes gens. Le chauffeur du véhicule a cherché à échapper au contrôle des policiers. Il n'a pas hésité à démarrer son véhicule, entraînant les deux policiers sur plusieurs centaines de mètres. Il s'est avéré plus tard, au cours de leur interpellation, qu'ils étaient en possession de drogue.
On peut se poser la question? Comment en sommes nous arrivés à cette situation extrême que d'écraser un policier n'a pas plus d'importance à leurs yeux, que d'écraser un chien, alors que sans doute, ils chercheraient à éviter le chien, par contre ils n'hésitent pas à mettre en jeu la vie d'un policier ou d'un gendarme, pour se soustraire à un contrôle.
Nous sommes arrivés à un point de non retour où les policiers et les gendarmes doivent faire usage de leurs armes, lorsque leur vie est menacée. C'est de la légitime défense, devant un véhicule devenu une arme par destination.
Mais le plus important dans tout ça, c'est sans doute le sentiment d'impunité des auteurs.
La justice n'est pas à la hauteur devant des mineurs aux instincts criminels. Ils sont peu ou pas suffisamment condamnés. Les parents de ces mineurs fuient leur responsabilité. La loi devrait aussi responsabiliser ces parents et les condamner pour négligence dans leur éducation, et les condamner au civil à de fortes amendes pour défaut d'éducation, ainsi que le dédommagement des victimes de leurs enfants.
Une justice plus ferme, plus efficace et plus rapide devrait être la règle, dans ce que l'on peut appeler, une tentative d'homicide volontaire.
Si l'on ne cherche pas à endiguer cette montée de violence, qui s'accroît de jour en jour, c'est toute notre société qui sera mise en danger, car si on peut écraser un policier sans trop craindre la justice, alors pourquoi ne pas s'en prendre à n'importe qui.
Cette violence doit cesser et pour y arriver, il n'y a pas d'autres solutions que la fermeté des forces de l'ordre et la rigueur de notre justice.

@Mustapha_MCS Et bien qu'Allah vous entende mon...

paul Piat

recrudescence de vols chez les personnes âgées:

Paulo #Sécurité
Recrudescence d'agressions et de vols chez les personnes âgées:
On dénombre de nombreuses agressions et vols chez les personnes âgées dans la Région de Nantes et les communes environnantes.
Les voleurs agissent toujours avec des méthodes suranné, mais très efficace chez certaines personnes âgées, qui n'ont aucune méfiance devant les ruses employées par les auteurs.
Ils se présentent souvent comme agent d'un service public, service des Eaux, EDF, policiers, gendarmes et même comme voisin, profitant du port du masque pour se faire ouvrir la porte, voir le coffre-fort, pour soit disant y déposer leurs bijoux, pendant leur absence.
Les personnes âgées sont souvent sans méfiance et sont médusées, lorsqu'elle se rencontre de la supercherie.
Il y a quelques temps, j'avais mis en place les "voisins vigilants" sur la commune de Sautron, dont le but était de sensibiliser et mettre en garde contre ces méthodes de vols et agressions.
Nous avions avec l'accord de Madame Le Maire organisé plusieurs réunions de sensibilisation.
Ce genre de réunion est très utile pour mettre en garde les habitants de la commune, sur les risques encourus. Elles avaient comme principe, l'entraide entre voisins pour surveiller une maison inoccupée pendant leur absence. Je sais que cela continue à se pratiquer dans de nombreux quartiers.
Il serait peut être temps de renouveler cette expérience, afin que nos aînées prennent conscience de la dangerosité d'ouvrir leur porte et de laisser entrer chez elle des inconnus, même s'ils se présentent comme policier ou gendarme.
L'information est un outil indispensable. Il faut en permanence rappeler pour certains, les gestes qui semblent tout à fait normal pour d'autres.

Lettre d'information du mois d'août de l'ASAF (Association de Soutien à l'Armée Française)

Paulo #Sécurité

La Lettre du mois d'août de l'ASAF met en évidence l'action de nos Armées, au quotidien, au passé et au futur.

On ne souligne jamais assez l'importance et l'action de nos armées pur la défense et la protection de nos concitoyens et l'intérêt de notre nation.

Publié depuis Overblog et Facebook et Twitter

Paulo #Société

Propos tenus par Madame Malika Sorel, Ingénieur de l'école polytechnique d'Alger:

En lisant cet article, j'ai eu un doute sur son authenticité. Après avoir effectué des recherches et vérifié l'existence de l'auteur, j'ai constaté qu'effectivement Madame Malika Sorel a bien été membre  du haut Conseil à l'immigration mis en place à l'époque par le Président Sarkozy et supprimé par le Président Hollande. Cette ingénieur de l'école polytechnique d'Alger est né en France de parents algériens.

Très acerbe sur la définition de l'intégration, elle lui préfère le terme  d'assimilation. La justesse du propos tenu met en relief cette difficulté de l'intégration et de toutes les mesures prises qui vont  à l'encontre du but recherché.

Il faudrait sans doute revoir la règle de droit du sol et donner la Nationalité Française, à ceux qui en font la demande à leur majorité et qui donnent les garanties nécessaires pour l'obtention de la Nationalité Française.

Plusieurs humanitaires Français (ONG ACTED) tués au Niger:

Paulo #Sécurité
Plusieurs humanitaires français (ONG ACTED) tués au Niger:
Avait on vraiment besoin d'envoyer des humanitaires au Niger pays du Sahel, alors que l'on connaît pertinemment la présence dans ce pays de groupes djihadistes, fortement armés , très aguerries et combattifs. Surtout sachant que nos forces armées sont engagées au Mali et qu'elles ne pourront jamais intervenir sur tous les fronts, faute de moyens humains et matériels qui fait déjà défaut.
La prudence de cette ONG aurait été de s'entourer de garanties, afin d'éviter les incidents de ce genre, lorsque l'on sait que les djihadistes sont actifs dans ce pays et qu'ils s'en prendront principalement aux Français, dont l'armée leur fait la guerre.
Une fois de plus, l'impréparation, le manque de connaissance du milieu et du terrain, sans aucune protection armée, la mort de ces humanitaires n'est pas une surprise. Elle viendra gonfler la longue liste de ceux qui paient de leur vie, une cause perdue d'avance, le combat engagé contre le Maghreb Islamiste qui ne cesse de monter en puissance et contre lesquels nous sommes quasiment les seuls à lutter sur des territoires hostiles et immensément étendus.

Un adjudant de Gendarmerie fait usage de son arme de service et blesse mortellement un chauffeur routier:

Paulo #Sécurité
Un adjudant de Gendarmerie fait usage de son arme de service et blesse mortellement un chauffeur routier:
Je ne rentrerai pas dans les détails de cet incident ayant entraîné la mort de ce chauffeur routier.
Ce que je peux dire, en fonction des informations qui sont données, c'est que l'usage d'une arme de service, dans les circonstances rapportées, fait partie de l'usage des armes autorisé et notamment, dans ce cas précis.
Afin de vous éclairer sur les conditions d'usage des armes de service, que ce soit par les gendarmes ou les policiers, vous pouvez vous référer aux textes suivant:
Quels sont les cinq cas où les armes à feu peuvent être utilisées ?
Toujours d’après l’article L. 435-1 du code de la sécurité intérieure, l’usage d’une arme à feu par des policiers et des gendarmes est possible seulement dans cinq situations bien distinctes et très clairement décrites :
Lorsque des atteintes à la vie ou à l’intégrité physique sont portées contre eux ou contre autrui ou lorsque des personnes armées menacent leur vie, leur intégrité physique ou celles d’autrui.
Lorsque, après deux sommations faites à haute voix, ils ne peuvent défendre autrement les lieux qu’ils occupent ou les personnes qui leur sont confiées (un privilège réservé aux seuls gendarmes avant 2017).
Lorsque, immédiatement après deux sommations adressées à haute voix, ils ne peuvent contraindre à s’arrêter, autrement que par l’usage des armes, des personnes qui cherchent à échapper à leur garde ou à leurs investigations et qui sont susceptibles de perpétrer, dans leur fuite, des atteintes à leur vie, à leur intégrité physique ou à celles d’autrui.
Lorsqu’ils ne peuvent immobiliser, autrement que par l’usage des armes, des véhicules, embarcations ou autres moyens de transport, dont les conducteurs n’obtempèrent pas à l’ordre d’arrêt et dont les occupants sont susceptibles de perpétrer, dans leur fuite, des atteintes à leur vie, à leur intégrité physique ou à celles d’autrui.
Dans le but exclusif d’empêcher la réitération, dans un temps rapproché, d’un ou de plusieurs meurtres ou tentatives de meurtre venant d’être commis, lorsqu’ils ont des raisons réelles et objectives d’estimer que cette réitération est probable au regard des informations dont ils disposent au moment où ils font usage de leurs armes.
Je soutiens donc cet adjudant de Gendarmerie qui est probablement officier de police judiciaire (OPJ), comme le sont la plupart des gradés de Gendarmerie et à ce titre ils connaissent parfaitement les conditions de l'usage de leur arme de service.
Non seulement il a rempli sa mission de protection envers ses hommes, de plus il a maîtrisé un chauffard aux comportements dangereux qui, apparemment, n'est pas un enfant de coeur.
J'entends déjà les hauts cris des défenseurs des droits de l'homme et du citoyen.
Par contre à contrario, je ne les entends jamais, lorsque c'est un gendarme ou un policier qui est tué en service, par des individus qui ont souvent un lourd passé judiciaire.
Je conclurai donc que force doit rester à la loi et s'il le faut en faisant l'usage de leurs armes de service, par les personnes ayant autorité pour le faire.

Afficher plus d'articles

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>
Facebook Twitter RSS Contact