Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
action citoyenne, sécurité et citoyenneté
articles de presse sur l'actualité en général et la sécurité en particulier

C'est sans doute cela la nouvelle intégration. En...

paul Piat

Le Premier Ministre veut améliorer la sécurité des Français:

Paulo #Sécurité
Le premier ministre veut améliorer la sécurité des français:
Réussira t il, là où ses prédécesseurs ont échoué, soit par manque d'ambition, pour ne pas dire une certaine désinvolture, pensant à tord ou à raison, que seule l'éducation suffirait à améliorer certains comportements et ferait diminuer les incivilités.
Hors, nous avons pu constater, au fil de décennies, que bien au contraire, les incivilités sont devenues quotidiennes.
Jusque là, rien de bien nouveau, depuis le: je vais vous nettoyer ça au karcher de Nicolas Sarkozy, l'intégration des quartiers sensibles et le fameux pas d'amalgame du Président François Hollande. Nous en sommes au Président Emmanuel Macron et son 3ème Ministre de l'Intérieur qui, pour l'instant, est en train de prendre ses marques, et ce n'est pas gagné.
C'est donc notre nouveau premier Ministre Jean Castex qui monte au "front". Comment ne pas être d'accord avec lui sur tous les sujets abordés, à Nice aujourd'hui.
De nouvelles méthodes de sanction à l'encontre des dealers (la forfaitisation). une montée en puissance des moyens humains et matériels, pour les policiers et les gendarmes. Une reconnaissance accrue des Policiers Municipaux.
Si les intentions sont bonnes, nous attendons de les voir traduire dans les faits, car ce ne sont pas les truands qui doivent faire la loi dans les cités.
Depuis quelques temps l'usage d'armes de guerre (Kalachnikov) sont ,utilisées pour régler des problèmes de territoire. On ne serait pas en France, on pourrait se croire au Mali avec des problèmes de tribus. Ces comportement sont inadmissibles sur notre territoire. Il faudra intervenir à terme en bouclant ces quartiers avec les moyens appropriés, sachant que certaines personnes peuvent faire usage de leurs armes. Il faut fouiller les logements car la police sait déjà qui sont les chefs de réseaux mafieux, cela permettrait de saisir les armes, de découvrir les cachettes de drogue, le matériel permettant de l'écouler et l'argent liquide provenant des ventes.
Certaines personnes crieront, atteinte aux libertés individuelles. On pourra leur répondre que la sécurité des Français est une priorité, avant celle évoquée qui permet à tous ces trafiquants d'exercer un trafique en toute impunité.
Je souhaite vivement que notre Premier Ministre réussisse dans son entreprise qui va dans le bon sens, lorsqu'il évoque la liberté, l'égalité et la fraternité.

Aucune faiblesse ne doit être tolérés, face aux incivilités:

Paulo #Sécurité
Aucune faiblesse ne doit être tolérée, face aux incivilités:
Comme dit le proverbe, mieux vaut tard que jamais. Notre Président prend fait et cause des incivilités qui se traduisent trop souvent par des actes barbares que nous pouvons qualifiés de meurtres ou tentatives de meurtres, des faits qui peuvent être qualifiés d'assassinats, d'homicides volontaires et qui doivent faire l'objet de procédure judiciaire, avec incarcération immédiate, compte tenu de la qualité des faits et la protection des éléments constitutifs des infractions. Après l'enquête préliminaire terminée, ce sera au juge d'instruction de poursuivre et d'instruire cette affaire, afin que les personnes concernées puissent être traduites rapidement devant la juridiction pénale concernée.
Ces faits qui se reproduisent trop souvent laisse à penser au laxisme de la justice. Quand les faits graves sont reconnus , avérés et qu'ils ont entraîné la mort, la justice sera rendu, les juges rendront leur verdict, ou la cour d'assises siègera et le jury prendra sa décision afin de reconnaître l'auteur ou les auteurs, coupable ou non coupable. C'est alors aux juges de rendre leur verdict et la sentence sera prononcée.
Si la peine de mort a été abolie, les peines de substitution incompressible existent toujours.
Il faut en finir une bonne fois pour toute avec ces comportements criminels qui donnent l'impression d'une impunité et laisse à penser que le crime n'est plus puni.
Le nouveau garde des sceaux n'est plus là pour les défendre. Il n'aura aucun pouvoir décisionnel sur le travail des juges indépendant.
Force doit rester à la loi, sinon nous risquons d'entrer dans un phase où tout est permis et ou chacun appliquera sa propre justice. Ce serait le déclin de notre civilisation!.

Incendie volontaire de la cathédrale de Nantes:

Paulo #Sécurité
Incendie volontaire à la cathédrale de Nantes:
Bien sur, nous devons remercier les pompiers Nantais pour leur professionnalisme et leur réactivité qui ont permis d'éviter le pire.
Il n'en demeure pas moins vrai que des incendies à répétition de nos monuments historiques et principalement nos cathédrales, posent de nombreuses questions, notamment pour celui de la cathédrale de Nantes où, 3 départs de feu ont été constatés.
S'agit il d'un d'un incident technique, genre court-circuit, ou d'un incendie volontaire, avec 3 départs de feu, dont l'origine reste à déterminer.
Une enquête est en cours et s'il s'agit d'un incendie volontaire, on doit se poser la question, qui ou quelle organisation criminelle veut s'en prendre à notre patrimoine religieux, comme si l'on voulait détruire notre passé et notre culture millénaire judéo-chrétienne?
Si c'était le cas, se sont aussi nos institutions, nos principes sur la laïcité qui seraient bafoués sans leur fondement.
C'est une affaire très sérieuse qui doit être traitée avec rigueur et détermination.

L'hommage rendu à notre camarade disparue Mélanie Lemée:

Paulo #Sécurité
Suite à la mort de notre camarade Mélanie, voici les propos tenus par le général Soubelet:
BERTRAND SOUBELET :
Aujourd'hui je laisse ma colère et mon émotion déborder pour vous dire combien je suis ému par la mort de Mélanie Lemée jeune championne de judo de 26 ans amoureuse de la vie et gendarme au service de la sécurité des Français.
Ma colère s'explique par le fait que sa mort est déjà rangée dans la rubrique des faits divers et nombre de Français diront :"Pas de chance" et d'autres "ce sont les risques du métier, ils sont payés pour ça". Je sais également que certains se réjouiront de ce drame.
Ma colère s'explique par le fait qu'il y a quelques jours encore les déclarations et les commentaires que j'ai lus et entendus mettaient en cause le professionnalisme et le comportement des forces de l'ordre.
Comment peut-on en arriver à de tels drames ?
Je ne suis pas un adepte de la langue de bois.
Ce drame a été provoqué par un jeune Français d'origine maghrébine qui roulait sous l'emprise de stupéfiants à une vitesse supérieure à 130 km/h sur la commune de Port Sainte Marie après avoir refusé deux contrôles dans les minutes qui précédaient. Connu pour différentes infractions il n'avait plus de permis car il avait été annulé.
Voilà la réalité brute.
Cela nous pose la question de cette partie de la jeunesse perdue, dépourvue d'éducation et totalement irrespectueuse des règles de notre société.
Cette situation est la résultante de 40 années de faiblesse et d'acceptation du recul de l'autorité et de sanctions adaptées.
Il ne peut pas y avoir d'accommodements avec l'application de la loi et si ce triste individu qui a arraché la jambe et enlevé la vie de Mélanie avait été sanctionné avec la fermeté nécessaire en temps et heure son comportement déviant n'aurait pas atteint un tel niveau. On peut même imaginer qu'une telle tragédie ne se serait pas produite.
Mon émotion est forte car cette jeune femme que je ne connaissais pas personnellement suivait ma page et cette proximité me touche.
Elle ressemble à ces milliers de jeunes femmes et hommes que j'ai commandés dans mes responsabilités et au contact desquels j'allais le plus souvent possible. Des jeunes gens sportifs, enthousiastes, déterminés et dévoués pour la sécurité des Français.
J'évite de réagir médiatiquement à chaque accident, à chaque disparition d'un gendarme ou d'un policier car cela me réduirait à la pratique des responsables politiques dont l'empathie se résume à un Twit de quelques secondes mais ma peine est réelle à chaque fois car le visage de celles et ceux que j'ai commandés me revient en mémoire.
J'ai pour les membres des forces de sécurité l'attachement du chef à qui ils ont fait confiance et qu'ils ont suivi avec énergie et loyauté.
Plus particulièrement aujourd'hui, mon cœur saigne pour toutes les Mélanie, Arnaud, Xavier, Clarissa, Audrey, Romain, Alicia et tant d'autres qui ont payé de leur vie et certains dans leur chair cet engagement pour la sécurité de notre pays.
Il ne se passe pas un jour de ma vie sans avoir une pensée pour ces plus de 300000 hommes et femmes en activité et réservistes auxquels nous devons manifester notre reconnaissance ce que je ne manque pas en toutes occasions et que je vous demande également de faire ne serait-ce que par un sourire ou un bonjour.
La grande famille de France est en deuil car à nouveau un de ses serviteurs a payé de sa vie l'irresponsabilité et la lâcheté d'un triste individu incapable d'assumer ses propres choix.
Mes pensées vont à la mémoire de Mélanie et à sa famille dont je partage l'émotion, la révolte et le chagrin.

Le nouveau Premier Ministre Jean Castex veut mettre en place une équipe de choc:

Paulo #Société
Le nouveau Premier Ministre Jean Castex veut mettre en place une équipe de choc:
Cet énarque est aussi un homme de terrain. S'il est inconnu du grand public, ce Républicain Gaulliste Social est d'une grande efficacité, dont il a fait preuve à diverses reprises, sous différents mandats et notamment comme Maire de Prades (Pyrénées Orientales). Il a une parfaite connaissance des dossiers sensibles et a oeuvré pour la mise en place du déconfinement.
Reconnu par ses pairs comme un gros "bosseur", il veut une équipe de Ministres opérationnel, dès leur nomination par le Président de la République. Des hommes ayant une grande expérience et connaissant déjà les sujets qu'ils devront traiter. Il veut de l'efficacité et non plus de l'entre-soi, comme on a pu le constater par le passé.
Dans le contexte actuel où l'aspect médico-social est en première ligne, il nous faut des hommes et des femmes ayant comme seul souci, celui de servir le pays et leurs concitoyens. C'est le seul moyen de s'en sortir, sinon le pays court à sa perte et ce sont des troubles communautaires et le chaos qui prendront le relais, en cas d'échec. Nous sommes donc condamnés à réussir cette fin de mandat et cela dans l'intérêt de tous.

Comme la girouette qui change de direction en fonction du vent:

Paulo #Société
Comme la girouette qui change de direction en fonction du vent:
Monsieur de Rugy veut donner la leçon aux écologistes qu'il a quitté bruyamment pour créer son propre parti "les verts" . Au lendemain des élections Présidentielles il a endossé le costume LREM. Il voudrait nous faire croire que son ancien parti ne tient pas la route. Hors, Monsieur de Rugy a toujours su prendre le sens du vent, lorsqu'il peut tourner à son avantage. Il se dit même qu'il vise la place de Président de la Région des Pays de la Loire. J'espère que les électeurs se souviendront de toutes ses turpitudes et qu'ils ne lui feront pas confiance. D'ailleurs qui pourrait faire confiance à quelqu'un d'aussi opportuniste qui n'hésite pas de critiquer le parti qui lui a permis naguère d'exister. Attendons 2021 et préparons nous à l'accueillir comme il se doit, il ne pourra pas nous berner deux Fois et j'espère bien que la Présidente actuelle Madame Christelle Morançais sera reconduite dans ses fonctions où elle réalise un sans faute.

L'historien Bensoussan: Les territoires perdus de la République:

Paulo #Sécurité
L'historien Georges Bensoussan: Les territoires perdus de la République:
Ces territoires perdus existent aussi dans la périphérie Nantaise.
On peut citer les quartiers de Bellevue, Les Dervallières, Le Breil, Malakoff dans les quartiers Nord de Nantes. Dans ces différents quartiers, la drogue circule aussi librement que dans une grande surface.
Les dealers sont les maîtres chez eux, sauf que régulièrement des bandes armées surgissent dans ces quartiers, pour régler des problèmes de territoires. Jusqu'à présent l'usage d'armes à feu n'a provoqué que peu de mort, souvent des blessés graves, voir légers qui sortent de l'hôpital après les premiers soins d'urgence.
Les forces de l'ordre n'interviennent que pour faire cesser les agissements, les auteurs ayant la plus part du temps quittés les lieux avant leur arrivée. On constate bien souvent que de nouveaux affrontements se reproduisent, dès que les forces de l'ordre leur ont tourné le dos.
Pour faire face à cette montée de violence, les forces de l'ordre ne sont pas en nombre suffisant pour surveiller tous ces quartiers sensibles et quand ils interviennent, ils déclenchent des violences urbaines, entretenus par ces petits malfrats. C'est un peu aussi sans doute pour cette raison que la police n'intervient que lors du signalement d'usage des armes. On peut donc en déduire que la sécurité dans ces quartiers n'est plus assurée et les dealers le savent très bien et continuent leur petit commerce en toute impunité.
Sans être un grand spécialiste de la sécurité, mais pour y avoir consacré une partie de ma carrière, j'ai pu observer l'évolution de la dégradation de la sécurité sur notre territoire nationale et dans certains quartiers en particulier. Tous les responsables à différents niveaux ont laissé faire, quand on ne c'est pas renvoyé les responsabilités sur cette montée de violence.
Oui, par faute de moyens humains et matériels, la situation est devenue ingérable aujourd'hui, à force de nous brandir les thèmes d'une police raciste et violente d'une part et le pas d'amalgame d'autre part.
Aujourd'hui, ces bandes gèrent ces territoires perdus à leur guise et en ont fait des zones de non droit qui interdit toutes actions de police, ou alors on se retrouve tout de suite en situation d'émeute et on qualifie l'action des policiers de violente et de délits de faciès.
Je ne sais pas si un jour les forces de l'ordre pourront reconquérir ces territoires. Si cela doit se faire, il y a fort à parier que cela ne se fera pas sans violence, à laquelle les forces de l'ordre devront faire face, sans faiblesse et sans acrimonie, mais avec force et détermination et s'il le faut en faisant usage de leurs armes de service, si les belligérants utilisent les leurs contre eux.
Le temps des béni-oui-oui est révolu. Il faut que force reste à loi et non à celle des truands de tous poils.

Lorsqu'une presse bien pensante vous abreuve de mensonges:

Paulo #Société
Lorsqu'une presse bien pensant vous abreuve de mensonges:
En dehors d'une presse bien pensante qui vous abreuve de mensonges, il est intéressant d'avoir différents opinions, même s'ils proviennent de personnes qui ne font pas partie du sérail gouvernemental et de tous ceux qui grenouillent autour pour en tirer un certain profit.
La lecture d'un article écrit par un général, en l'occurrence Roland Dubois, vaut bien celui d'un Edito Satirique qui, soit disant, révèle des vérités et le plus souvent des mensonges éhontés, que certains s'empressent d'applaudir.
Gardez votre masque, enlever le bandeau que l'on vous met sur les yeux et écoutez ce que des hommes censés ont à vous dire. Ensuite vous pourrez faire votre jugement.

L'anniversaire des 80 ans de l'appel du 18 juin 1940:

Paulo
L'anniversaire des 80 ans de l'appel du 18 juin 1940:
Ils ne doivent pas être nombreux aujourd'hui, ceux qui ont entendu l'appel du 18 juin 1940 du Général de Gaulle.
Ceux qui avaient 20 ans à l'époque, seraient centenaire aujourd'hui.
La première chose qui vient à l'esprit, lorsque l'on entend cet appel, c'est la volonté de résilience du Général de Gaulle, qui refuse d'accepter la défaite comme une situation irréversible, mais au contraire, il se projette dans le futur et met en évidence une reconquête de notre territoire occupé par notre ennemi d'alors. Considérant que rien n'est perdu définitivement et que ce qui l'a été aujourd'hui, peut être reconquis demain.
Ce devoir de mémoire de l'appel du 18 juin 1940 doit nous rendre à l'évidence que 80 ans plus tard, il résonne comme un leitmotiv, un combat quel qu'il soit, ne peut se gagner que par la volonté, le besoin d'affirmer son indépendance, car si la lutte ne se fera pas par les armes, la protection de nos institutions que de Gaulle à lui même créé, sont mise à rude épreuve.
Ne nous laissons pas endormir par de belles paroles et des jugements hâtifs qui cherchent à nous déstabiliser et à nous diviser, afin de mettre à dessein leurs intentions mortifères, la fin de nos institutions. C'est un combat d'idées qui devra passer par les urnes.

Afficher plus d'articles

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>
Facebook Twitter RSS Contact