Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
action citoyenne, sécurité et citoyenneté
articles de presse sur l'actualité en général et la sécurité en particulier

J'aime une vidéo @YouTube : "Le Vieux Soldat...

paul Piat

Hommage du père Jean-Baptiste à Arnaud BELTRAME

Paulo #Sécurité

ARNAUD BELTRAME :

UN OFFICIER CHRÉTIEN HÉROÏQUE QUI A DONNÉ SA VIE POUR EN SAUVER D'AUTRES.

Témoignage d'un chanoine de l'abbaye de Lagrasse (Aude), le jour de sa mort, 24 mars 2018.

C'est au hasard d'une rencontre lors d'une visite de notre abbaye, Monument Historique, que je fais connaissance avec le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame et Marielle, avec laquelle il vient de se marier civilement le 27 août 2016. Nous sympathisons très vite et ils m'ont demandé de les préparer au mariage religieux que je devais célébrer près de Vannes le 9 juin prochain. Nous avons donc passé de nombreuses heures à travailler les fondamentaux de la vie conjugale depuis près de 2 ans. Je venais de bénir leur maison le 16 décembre et nous finalisions leur dossier canonique de mariage. La très belle déclaration d'intention d'Arnaud m'est parvenue 4 jours avant sa mort héroïque.

Ce jeune couple venait régulièrement à l'abbaye participer aux messes, offices et aux enseignements, en particulier à un groupe de foyers, ND de Cana. Ils faisaient partie de l'équipe de Narbonne. Ils sont venus encore dimanche dernier.

Intelligent, sportif, volubile et entraînant, Arnaud parlait volontiers de sa conversion. Né dans une famille peu pratiquante, il a vécu une authentique conversion vers 2008, à près de 33 ans. Il reçoit la première communion et la confirmation après 2 ans de catéchuménat, en 2010.

Après un pèlerinage à Sainte-Anne-d'Auray en 2015, où il demande à la Vierge Marie de rencontrer la femme de sa vie, il se lie avec Marielle, dont la foi est profonde et discrète. Les fiançailles sont célébrées à l'abbaye bretonne de Timadeuc à Pâques 2016.

Passionné par la gendarmerie, il nourrit depuis toujours une passion pour la France, sa grandeur, son histoire, ses racines chrétiennes qu'il a redécouvertes avec sa conversion.

En se livrant à la place d'otages, il est probablement animé avec passion de son héroïsme d'officier, car pour lui, être gendarme voulait dire protéger. Mais il sait le risque inouï qu'il prend.

Il sait aussi la promesse de mariage religieux qu'il a fait à Marielle qui est déjà civilement son épouse et qu'il aime tendrement, j'en suis témoin. Alors ? Avait-il le droit de prendre un tel risque ? Il me semble que seule sa foi peut expliquer la folie de ce sacrifice qui fait aujourd'hui l'admiration de tous. Il savait comme nous l'a dit Jésus, qu' « Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. » (Jn 15, 13). Il savait que, si sa vie commençait d'appartenir à Marielle, elle était aussi à Dieu, à la France, à ses frères en danger de mort. Je crois que seule une foi chrétienne animée par la charité pouvait lui demander ce sacrifice surhumain.

J'ai pu le rejoindre à l'hôpital de Carcassonne vers 21h hier soir. Les gendarmes et les médecins ou infirmières m'ont ouvert le chemin avec une délicatesse remarquable. Il était vivant mais inconscient. J'ai pu lui donner le sacrement des malades et la bénédiction apostolique à l'article de la mort. Marielle alternait ces belles formules liturgiques.

Nous étions le vendredi de la Passion, juste avant l'ouverture de la Semaine Sainte. Je venais de prier l'office de none et le chemin de croix à son intention. Je demande au personnel soignant s'il peut avoir une médaille mariale, celle de la rue du Bac de Paris, près de lui. Compréhensive et professionnelle, une infirmière, la fixe à son épaule.

Je n'ai pas pu le marier comme l'a dit maladroitement un article, car il était inconscient.

Arnaud n'aura jamais d'enfants charnels. Mais son héroïsme saisissant va susciter, je le crois, de nombreux imitateurs, prêts à au don d'eux-mêmes pour la France et sa joie chrétienne.

Père Jean-Baptiste - chanoine de l’abbaye de Lagrasse

Découvrez la playlist Women of jazz sur #deezer...

paul Piat

Le terrorisme, une guerre qui cache son nom:

Paulo #Sécurité

Le terrorisme une guerre qui cache son nom:

Non, le terrorisme n'est pas une guerre conventionnelle, frontalière entre états, mais beaucoup plus sournoise, puisqu'elle s'organise au cœur de notre pays, par des éléments fanatisés, comme ceux que l'on désigne de fichés "S".

De qui s'agit il exactement, d'éléments islamistes radicalisés, ayant épousés la cause d'un islam religieux radical "salafistes", ayant comme modèle l'E.I et Daesh. J'en veux pour preuve, l'avis éclairé d'un grand chef militaire, le général d'armée, Pierre de Villiers, qui déclare dans son livre "SERVIR", chapitre 3
"opérationnels ensemble", je cite: "Désormais, l'ennemi peut aussi bien se trouver à l'intérieur de l'Hexagone que très loin, au de-là des mers. La défense déterritorialisée, sans pour autant abandonner son objectif premier: la protection des Français et du territoire national".

Malheureusement les événements qui viennent de se produire à Trèbes (Aude) et les tueries qui ont suivies, ne sont qu'une réplique "tellurique" de Daesh en partie éliminé d'Irak et de Syrie, mais dont les adeptes foisonnent sur notre territoire et dont le principal terreau, ce sont les fameux fichés "S".

Comme cela se produit parfois, le comportement héroïque et courageux, comme celui du Lieutenant-Colonel Beltrame, qui s'est constitué prisonnier auprès du forcené, en échange d'autres otages.
Là également, je voudrais citer un passage du livre "SERVIR" du général d'Armée Pierre de Villiers:

"protéger les Français est l'honneur du soldat. Servir est son ADN, qui privilégie les devoirs plutôt que les droits, le sens de la mission plutôt que le pouvoir, la disponibilité plutôt que le calcul du temps de travail".

Cette citation prend tout son sens devant l'abnégation et le sens de servir du Lieutenant-Colonel Beltrame, donner sa vie pour en sauver d'autres. Quoi de plus noble que ce geste de bravoure et d'humanité, dans le seul but de sauver d'autres vies.

L'honneur de ce militaire rejaillira sur une institution (la Gendarmerie), dont les missions sont de "SERVIR".

Nous apprenons sa mort avec tristesse et nous adressons à sa famille meurtrie, nos sincères condoléances, pour cette disparition brutale.

Le Lieutenant-Colonel Bertrame restera à jamais gravé en lettre d'or sur les tablettes de la Gendarmerie "Mort au service de la France et des Français".

Un poète qui ne meurt jamais, avec des chansons...

paul Piat

Comment devenir agriculteur sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes (NDDL):

Paulo #Société

Comment devenir agriculteur sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes "NDDL":

Rien de plus simple, pas besoin d'avoir fait des études dans un lycée professionnel agricole, ni investir dans l'achat de terre cultivable, de bâtiments et de matériels agricoles.

Sur la ZAD, vous trouverez tout ce qu'il faut. La première chose, c'est d'avoir la légitimité d'être un activiste reconnu et plébiscité, par les défenseurs de la ZAD (écologistes et occupants historiques des lieux).

Les terres vous seront fournis gracieusement par l'état propriétaire, comme les lieux de vie que vous occupez depuis le début, illégalement. Pour donner un peu plus de poids à votre entreprise, vous trouverez les sponsors et bénévoles financiers qui vous permettront d'acquérir quelques bovidés (vaches et moutons), feront l'affaire.

Tout ça ne vous coûtera pas un centime. A l'instar de ces "couillons" qui ont fait quelques années d'étude, dont certains ont obtenu un diplôme de niveau 2 (bac+3). Ils ont du faire des emprunts pour devenir propriétaire de leur terre, des bâtiments, du matériel agricole, des vaches laitières, d'un élevage porcin, etc..

Non seulement ces jeunes là se sont endettées pour de nombreuses années, et sont souvent confrontées à des problèmes de gestion et de financement (remboursement des emprunts). Elles n'arrivent pas à vivre correctement du fruit de leur travail, à tel point que certaines d'entre elles en arrivent à se suicider.

Il serait malvenu que des zadistes obtiennent la gratuité de terre agricole, alors que d'autres ont tellement de mal à vivre de produit des terres qu'ils ont acquis en toute légalité

Il est triste de constater que dans notre pays, le deux poids et deux mesures qui s'appliquent en dehors de toutes règles de justice.

Une fois de plus, on remet en cause les règles élémentaires et la devise de: "Liberté - Egalité - Fraternité".

Nina Simone entre Soul, Jazz et Gospel ♫...

paul Piat

Les petits vieux et la retraite dorée:

Paulo #Société

Lettre d'un p'tit jeune de 80 ans au Président de la République...
>
Je voudrais vous féliciter il en a fallu du courage
> Pour décider de ponctionner De leurs soi-disant avantages
> Tous ces bienheureux retraités. Il est vrai qu'ils sont redoutables
> Et pour tout dire presque enragés Avec leurs béquilles, leurs bandages
> sans parler des chaises percées.
Il y a même un bon côté Peu s'en iront à l'abordage
> Afin d'incendier l'Elysée Ou de construire des barrages.
> Et puis ils vont bientôt crever Alors pourquoi donc s'en priver ?
> Peut-être vous a-t-il échappé Ce que fut leur enfance dorée?
> La deuxième guerre mondiale Avec son lot de privations
> de bombardements, un régal Pour qui aime les films d'action.
>
> Et ensuite ce fut l'école Où l'on passa bien peu de temps
> Pas comme certains guignols Qui n'en sortent qu'à 27 ans.
>
> Souvent après c'était l'usine Où l'on entrait à 14 ans
> Quarante-huit heures par semaine Quinze jours de congés payés ...
> Vraiment l'existence rêvée.

> Votre service militaire Dites-moi où l'avez-vous fait ?
> Pour nous, 28 mois d'une guerre Trente mille jeunes y sont tombés
> Mais cela n'est pas votre affaire Pour le résultat qu'on connait.
>
> Alors pourquoi donc se gêner Pressurons les tous ces nantis
> Pour ce qui est du logement Mon Dieu que nous fûmes gâtés
> A six dans l'appartement D'à peine soixante mètres carrés
> Sans aucune des commodités Qu'on accorde généreusement
> Même aux nouveaux arrivés.
>
> Puis l’accession à la propriété,
> Pour certains « privilégiés » 20 à 30 ans à serrer la ceinture,
> Pour que la retraite assure A ces affreux gigolos Un patrimoine de prolos !

Sans doute l'histoire de France N'est pas votre tasse de thé.
> Elle fût traitée en votre absence Ou bien vous l'avez oubliée.
Pas nous. Un jour vous vous en apercevrez.

ZAD de Notre-Dame-des-Landes:

Paulo #Sécurité

ZAD de Notre-Dame-des-Landes:

Une histoire qui n'en finit pas, où l'état de droit est bafoué en permanence.

Ils ont obtenu l'arrêt de l'aéroport, mais ils continuent d'occuper les lieux illégalement. Qu'attend le gouvernement pour faire respecter l'état de droit?

Quand enfin, prendra t il la décision d'expulser, d'arrêter, voir de condamner ces récalcitrants.
Il en va de la crédibilité de l'état, dont l'autorité est bafouée par une poignée d'individus qui se sont autoproclamés propriétaires des terres qu'ils occupent.

Cette situation n'a que trop durée et l'usage de la force est inévitable. C'est d'ailleurs ce qu'ils souhaitent, pour un dernier baroud d'honneur, en s'affrontant violemment aux forces de l'ordre.
Nous sommes dans un pays où l'état de droit est inscrit dans nos institutions. Le ridicule a assez durée, il faut agir avec fermeté et détermination.

Force doit rester à la loi.

Il y a 14 ans, c'était ma chanteuse de jazz...

paul Piat

Afficher plus d'articles

Facebook Twitter RSS Contact