Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
action citoyenne, sécurité et citoyenneté
articles de presse sur l'actualité en général et la sécurité en particulier

Recrudescence de vols par effraction, à l'approche des fêtes de fin d'année:

Paulo #Sécurité

Recrudescence de vols par effractions, à l'approche des fêtes de fin d'année:

Depuis quelques temps déjà, une recrudescence de vols par effractions fait la une des faits divers dans la presse locale (Ouest-France).

L'un des derniers vols met en évidence une famille de Sainte-Luce-sur-Loire, victime d'un vol par effraction.

Parmi les objets volés, l'ordinateur de leur fils équipé d'un logiciel qui lui facilite son travail scolaire, car il souffre de trouble neurologique, qui l'empêche de coordonner ses gestes. On s'imagine le désarroi de ce jeune qui se voit privé d'une aide précieuse, afin d'assurer ses travaux scolaires dans les meilleures conditions.

Si les voleurs ne pouvaient pas connaître l'usage qui était fait de cet outil, il n'en demeure pas moins vrai que ces vols répétitifs deviennent insupportables et ces intrusions sont autant de viols dans l'intimité des victimes.

Tout cela pour attirer votre attention sur un phénomène de société qui ne cesse de croître.
De part votre action comme "voisins vigilants", vous pouvez vous opposer à cette recrudescence de vols par effractions, par votre vigilance, l'entraide entre vos voisins, en faisant remonter les informations, sur tous les comportements qui vous paraissent douteux, en les signalant aux forces de police et de gendarmerie, qui peuvent agir en connaissance de cause.

Ne relâchez pas votre vigilance, durant cette période qui précède les fêtes de fin d'année, car elle sera toujours un moyen efficace pour contrer toutes tentatives de vols.
En rendant service aux enquêteurs, vous participez à votre sécurité et celles de vos amis et de vos voisins.

Quel rôle accorde t on au gendarmes (militaires) dans notre société civile:

Paulo #Société

Quel rôle accorde t on aux gendarmes (militaires),dans notre société civile:

Le moins que l'on puisse dire, c'est que les gendarmes sont les vilains "canards" dans notre société civile.

La démonstration en est faite à travers la position du Préfet de Police de Paris, interdisant aux gendarmes mobiles d'intervenir, alors qu'ils étaient disponibles et proches des lieux où se produisaient les attaques des terroristes, afin que la BRI et le RAID puissent agir, sans la présence des gendarmes mobiles.

Difficile d'évaluer l'intervention des gendarmes mobiles qui aurait pu mettre un terme aux attaques et éventuellement sauver des vies. On ne saura jamais les raisons qui ont motivé le Préfet de Police, même si l'on se doute qu'il préférait laisser la primeur à l'intervention des policiers et non des gendarmes.

Il suffit pour s'en convaincre, de voir les revendications des policiers, dans le but d'améliorer leurs conditions de travail .

La hiérarchie militaire (non syndiquée), se trouve de fait aux ordres d'une société civile et  n'est pas toujours entendu. Nos gendarmes subissent plus qu'ils ne revendiquent et assument leurs missions, contre vent et marée.

Notre-Dame-des-Landes: nouveau rebondissement judiciaire:

Paulo #Société

Notre-Dame-des-Landes, nouveau rebondissement judiciaire:

Contre toute attente, la Cour Administrative d'Appel de Nantes, valide les arrêtés autorisant les travaux et rejette la requête des opposants à l'aéroport.

Déception chez ces derniers qui envisagent un recours devant le Conseil d'Etat, dans un délai de deux mois.

Cette haute juridiction administrative ne devrait statuer que sur l'aspect du droit .
Conclusion: affaire à suivre!..

Nouveau favori : Playlist Dark Folk (Leonard...

paul Piat #deezer

Découvrez la playlist Dark Folk (Leonard Cohen,...

paul Piat #deezer

@VilledeSautron Droit de réponse à Madame...

paul Piat

Droit de réponse à Madame Françoise Verchère.

société

Droit de réponse à Madame Françoise Verchère (Ouest-France du 10/11/2016):

Suite à l'article: les réactions après l'avis de la rapporteuse publique.
madame Françoise Verchère considère que les propos tenus par les élus locaux ligériens, sont de mauvaise foi, voir insultant à l'encontre de la magistrate.

Elle cite plusieurs élus locaux ils n'étaient pas présents à l'audience, pour y entendre le bien fondé sur le droit national et surtout Européen , la loi sur l'eau et les directives Européennes (l'art. 411 - 2 sur la protection des zones humides et des espèces protégée).

Cette pasionaria écologiste a toujours mis en avant cette loi Européenne et considère que le résultat du référendum (oui ou non pour l'aéroport NDDL), ne serait qu'une simple consultation pour avis et qu'elle n'a aucune légitimité. Entre parenthèse, il serait intéressant  de rapprocher la légitimité d'une loi et sa constitutionnalité.

Pour Madame Verchère, le résultat de ce référendum n'est qu'un simple avis, qui n'empêche nullement les recours juridiques (entendez par là, votre avis ne nous intéresse pas).

Alors, je pose la question à Madame Verchère, qu'un avis sur une loi Européenne serait sans appel et prioritaire à une consultation de la communauté Ligérienne, dont l'avis majoritaire est favorable à la construction de cet aéroport de (NDDL).

Serait elle moins pertinente sur l'exécution des arrêtés préfectoraux et décisions de justice, concernant l'évacuation de (NDDL), par les zadistes qui y sont installés illégalement.

Bien sur, nous assistons là, à ce que l'on peut appeler "deux poids, deux mesures".
Quand on est comme Madame Verchère, très attachée à la légalité, pour faire appliquer la loi Européenne, elle serait bien avisée de conseiller les occupants de la "ZAD", à respecter la loi qui leur demande d'évacuer les zones illégalement occupées

                                                                    Paul, un citoyen ordinaire.

Coup d'arrêt sur le projet de Notre-Dame-des-Landes (NDDL):

Paulo #Société

Coup d'arrêt sur le projet de Notre-Dame-des-Landes (NDDL):

On s'en doutait un peu, bien avant son intervention devant la cour administrative, la rapporteuse publique déclare qu'il existe bien une alternative à l'aéroport de N.D.D.L, en s'appuyant sur le code de l'environnement et au droit Européen, sur la protection des zones humides et des espèces protégées. Le fameux art. L 411 - 2.

Je fais un parallèle avec l'Art. 49 - 3 qui se débarrasse d'un débat avec l'Assemblée Nationale , pour faire passer une loi. L'Art. L 411 - 2 se débarrasse d'un vote démocratique, favorable au transfert de l'aéroport, vers NDDL.

C'est une atteinte à la légitimité démocratique prévue par notre constitution, en son Art. 11 et le référendum décisionnel local en son Art 72 - 1.

Quoi qu'il en soit, si les pro-aéroport on perdu une bataille, ils n'ont pas perdu la guerre (sic le Général De Gaulle dans son appel du 18 juin 1940).

La prochaine étape sera celle de la décision des juges. Ils seront sept qui rendront leurs décisions, le 14 novembre 2016. S'ils suivent la rapporteuse publique, l'Etat et Vinci pourront se pourvoir devant le Conseil d'Etat.

Néanmoins, les décisions de justice concernant les expulsions sont toujours exécutables , sauf en ce qui concerne les occupants historiques ( deux exploitants agricoles) qui ont un délai jusqu'en avril mai 2017
En conclusion: attendons la suite des événements.

Qu'est ce que le Salafisme:

Paulo #Société

Qu'est ce que le Salafisme:

Pour moi, le salafisme c'est comme un poison qui envenime nos valeurs Républicaines de liberté et de laïcité.

Cette vidéo devrait mettre en garde toutes celles et ceux qui se retrouvent endoctrinés par les idées du salafisme.

Si la liberté fait bien partie de nos valeurs constitutionnelles, celles du salafisme défient nos valeurs sur le principe de la laïcité. L'islam du salafisme s'appuie sur des valeurs archaïques d'un autre temps, où la femme subit l'enfermement, les outrances, la restriction et la soumission à son mari.

Il est temps de supprimer cette verrue nauséeuse que représente le salafisme et l'obscurantisme qui voudrait s'installer dans notre pays.

Un soldat meut au Mali:

Paulo #Sécurité

Un soldat meurt au Mali:

Un hommage appuyé du Président de la République certes, mais comment aurait il pu en être autrement. En qualité de chef des armées, c'était la moindre des choses.
Non, ce qui m'afflige, c'est le peut d'intérêt, c'est du moins ce que je ressens, du décès d'un de nos soldats au Mali.

Cela ressemble plus à un fait divers qui ne suscite pas plus d'émotion que la mort d'un accidenté de la route.

Je ne veux pas dire qu'il fasse classer la mort dans différentes catégories, suivant leurs origines.

Sans doute qu'inconsciemment, en tant qu'ancien militaire, je me sent plus concerné par la mort d'un de nos soldat au Mali. 

Il faudrait aussi remettre certaines valeurs défendues par la France, au centre du sujet Malien.
La mort d'un de nos soldat qui défend ces valeurs, de surcroît dans un pays étranger, est une perte qui nous concerne tous, car ces jeunes gens ont pris l'engagement de les défendre, aux périls de leur vie, non seulement dans notre pays, mais également pour l'ensemble de la communauté Européenne qui, il faut bien l'admettre, ne brille pas par son engagement à nos côtés.

Je souhaiterais surtout que ce sacrifice ne soit pas vain et que chacun d'entre nous comprenne le sens de ces valeurs, "mourir pour défendre un idéal commun", la liberté , l'égalité, la fraternité.

Ayons une pensée pour ce jeune soldat, sa famille, ses proches et ses amis et honorons sa mémoire, surtout à l'approche d'une fête nationale, le 11 novembre.

Afficher plus d'articles

Facebook Twitter RSS Contact