Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
action citoyenne, sécurité et citoyenneté
articles de presse sur l'actualité en général et la sécurité en particulier

#securite

Une information qui n'a pas été très médiatisée:

Paulo #Sécurité
  1. Une information qui n'a pas été très médiatisée.

  2. C'est vrai que deux policiers qui se font tabasser lors d'une intervention pour troubles à l'ordre public, à moins d'impact audiovisuel que le feu d'artifice près de l'Arc de Triomphe, une manifestation protégée par plusieurs milliers de policiers, gendarmes et militaires.

  3. Ce cas n'est malheureusement pas un cas isolé, mais on préfère parler de ce que la presse appelle des "bavures policières", lorsque des policiers interpellent des individus violents et qu'ils doivent utiliser la force.

  4. J'appelle cela: "le deux poids et deux mesures" lorsque l'on stigmatise toujours la situation du pauvre délinquant, agressé par le méchant policier.

Quand le ver est dans le fruit:

Paulo #Sécurité
  1. Quand le ver est dans le fruit:

  2. Prenons une pomme, en fait il y a deux cas:
    - soit le ver vient se loger dan le fruit, avant même que le fruit n'existe, en se glissant dans la fleur, et en attendant patiemment que le fruit se forme;
    - celui qui vient après, lorsque le fruit est déjà formé.
    Techniquement, le premier ne fait donc que sortir du fruit. S'il y a un trou dans la pomme, c'est que le ver est déjà dehors, alors que le second, rentre et sort, ou pas du fruit

  3. On pourrait facilement comparer deux djihadistes aux vers:
    - Le premier que l'on pourra appeler "Barnouin", est le ver qui vient se loger avant que le fruit n'existe, en se glissant dans la fleur " Syrie - Irak", en attendant l'éclosion du fruit. Il commencera à le grignoter lentement, jusqu'à provoquer son "pourrissement";
    - Le second, on l'appellera "communauté islamiste" , celui-là, il pénètre dans le fruit déjà formé "Syrie - Irak", pour y provoquer les mêmes dégâts que le premier.

  4. Pour éviter que leurs fruits ne dépérissent, les arboriculteurs utilisent des produis chimiques qui les neutralisent et les détruisent.

  5. Vous comprendrez facilement où je veux en venir, par cette petite démonstration. Si nous ne voulons pas devenir le nouveau fruit (France). Il faudra donc neutraliser et détruire les vers (djihadistes).

  6. La méthode à employer sera toujours trop douce, car ces vers sont très résistants. Une possibilité toutefois, ne pas les laisser entrer dans notre verger, afin d'éviter d'utiliser des produits trop coûteux, et surtout sans l'assurance que ces vers soient détruits et ne finissent quand même par infecter le verger (France).

Quand on parle de suicide chez les policiers et les gendarmes:

Paulo #Sécurité
  1. Quand on parle de suicide chez les policiers et les gendarmes:

  2. Ces derniers temps, on note une augmentation de suicide chez les policiers et les gendarmes.
    On peut trouver un début d'explication, dans les conditions de travail et leur manque de reconnaissance.

  3. Et pourtant, certains d'entre eux s'épanouissent au sein de la gent animal.
    Le recueil de ce berger Belge donne beaucoup de satisfaction à son maître, qui en a fait une vedette pour déceler la présence d'armes à feu , d'explosifs , et de la drogue.

  4. La fidélité à son maître en font une équipe soudée, qui leur permet d'accomplir leur mission avec efficience.

Endoctrinement d'une Nantaise par l'E.I à Raqqa (Syrie):

Paulo #Sécurité

BEN VOYONS
Les islamisées veulent rentrer au pays ET SURTOUT RETROUVER LE CONFORT "SOCIAL" DONT ELLES SERONT GRATIFIEES !!!!!!!!!


*** LES télés AFFAIRISTES LES COURTISENT !!! ... C’EST HONTEUX ET LAMENTABLE !!!...


Maintenant que Daech a perdu, les garces islamisées veulent rentrer au pays !!!...
ET SURTOUT RETROUVER LE CONFORT "SOCIAL" DONT ELLES SERONT GRATIFIEES !!!!!!!!!
Publié le 2 novembre 2017 - par Marcus Graven -


Le journal télévisé de France 2 de mercredi nous a présenté une interview de Margaux (ou Margot), 27 ans, une Nantaise convertie à l’islam qui a rejoint Raqqa pour se faire sauter non avec une ceinture d’explosifs mais par des djihadistes. De ces corps à corps, quelques enfants sont nés – deux filles et un garçon âgés de 6 ans, 3 ans et 5 mois.
Aujourd’hui prisonnière à Raqqa, en niqab, elle tente de nous émouvoir...
http://www.francetvinfo.fr/…/document-france-2-au-moins-qu-…

DOCUMENT FRANCE 2. "Au moins, qu'on ramène les enfants" : une Française qui a rejoint l'Etat islamique en Syrie témoigne
www.francetvinfo.fr
La jeune femme de 27 ans, faite prisonnière à Raqqa,a passé quatre ans dans les rangs des jihadistes.

> >
«On n’a pas voulu tout ça, dit-elle. On a pensé rejoindre un certain modèle. Et on nous a présenté que des mensonges. On a été trompés.»
Elle a épousé à la mode Mohamed quatre copulateurs djihadistes, dont trois seraient morts dans les combats. Elle demande que sa marmaille soit rapatriée en France. «Si on veut me faire porter la culpabilité, moi, je peux assumer, mais les enfants eux ne peuvent pas le supporter. Si on ne peut pas me rapatrier, au moins, qu’on ramène les enfants. » Car, pour cette maman si croyante, «c’est ça qu’il y a de plus difficile, (…) voir ses enfants souffrir. »
Eh bien! pour moi, et nombre de Français je l’espère, ce qui a été difficile c’est d’entendre cette garce islamisée parler.
Combien d’enfants assassinés par ses amis sur la Promenade des Anglais, sur les Ramblas de Barcelone, dans un centre social de San Bernardino, à Toulouse sous les balles de Merah, à Manchester lors d’un concert ?
Combien d’enfants aujourd’hui orphelins parce que leurs parents ont disparu sous les coups de ses frères musulmans au Bataclan, à l’aéroport de Bruxelles, sur une piste cyclable à Manhattan ?
Elle a choisi de nous faire la guerre. Qu’elle l’assume. Elle risque la peine de mort. Qu’elle…
Le journaliste Arnaud Comte, auteur de l’interview, dit : « Elle nous a paru(…) toujours embrigadée, notamment quand elle rejetait ici et là le modèle français, le modèle républicain et ses valeurs. »
C’est bien pire que cela. A l’écouter, ses enfants n’ont manqué de rien pendant que les bourreaux officiaient.
Elle n’a rien vu des tueries commises par ses maris, rien su des têtes décapitées plantées sur des piques et des corps crucifiés exposés sur le rond-point Al-Naïm, le rond-point de l’enfer.
Rien entendu sur les enfants qui tiraient des balles dans la tête des prisonniers de l’État islamique.

Si l’on ne voulait pas demeurer dans le maqqar, la maison d’hôtes comme dit Margaux, il fallait se marier. Alors «les sœurs» se mariaient.
Il ne se dégage de cette garce que la sécheresse idéologique de l’islam combattant. Pour elle, la vie était normale à Raqqa. Aucune femme ne prenait les armes sauf pour les démonter et les remonter. Propos démentis par une autre convertie qui a signé, sous le pseudonyme de Sophie Kasiki, un livre intitulé Dans la nuit de Daesh (Robert Laffont).

Extrait: « Le maqqar, c’est une maison qui est une espèce de crèche pour femmes, avec enfants pour certaines. Il y a des grillages, toutes les portes sont fermées, les clés sont tenues par une sorte de matrone armée. Je suppose qu’elle était française car elle parlait un français impeccable. Il y a une salle télé avec des vidéos de propagande, où défilaient les images des égorgements, et toutes les horreurs que commet l’Etat islamique. De la sorte ces enfants sont habitués à voir des gens se faire couper la tête, et à ne pas réagir, à côté de leurs mères ou d’autres femmes qui applaudissent ou rient. Les petits que j’ai vus – de 2 à 6 ans et plus – semblaient habitués à cette violence. Et eux-mêmes se comportaient comme des petits sauvageons. »
La veille de ce reportage, TF1 nous avait donné à voir et écouter une autre garce islamisée, elle aussi vêtue d’un sac-poubelle.
https://vid.me/HdNgF

Mon pays me manque beaucoup
vid.me
Mon compte est limité à 1024 MB par semaine. Besoin urgent de 50 followers pour obtenir un upload illimité. Merci de me soutenir

> >
Elle a eu trois enfants à Raqqa.
Dans la capitale de l’État islamique, « elle est bien la vie, mais la charia pas bien », dit-elle. « J’ai venu chercher l’islamique, mais après je trouve pas l’islam. »
Elle pleurniche. Elle est l’image de la takia en action. Elle quitte le lieu de l’interview, un sourire satisfait sur les lèvres.
Ensuite, Liseron Boudoul, l’auteur du reportage de TF1, interroge un homme qui a survécu à la terreur islamique. Il a perdu son fils enlevé par les djihadistes qui l’accusaient d’être un traître. Il raconte la peur d’être dénoncé par les voisins, les espions partout, des espions qui étaient aussi des femmes et des enfants.
Le chef de file des députés LR à l’Assemblée, Christian Jacob, s’est dit jeudi «choqué» par la diffusion du reportage de France info.
Choqué, il y a de quoi l’être. Mais si l’idée c’est de censurer de telles images, je suis absolument contre.
Si elles soulèvent autant de haine chez les Français pour ces filles-là qu’elles en ont soulevé en moi, alors elles font œuvre de salubrité publique.
Reste à peser suffisamment sur le gouvernement pour qu’il ne rapatrie jamais ces garces islamisées !!!...
Marcus Graven

La jeune femme de 27 ans, faite prisonnière à Raqqa, a passé quatre ans dans les rangs des jihadistes.
francetvinfo.fr

Prière de rue par les musulmans à Clichy:

Paulo #Sécurité
  1. Prière de rue par les musulmans à Clichy:

  2. La rue est un lieu public, ouvert à tous. En cela, elle ne peut être rendue inaccessible, sous prétexte d'y exercer un office religieux, sauf accord préalable avec les autorités locales qui prendront un arrêté à cet effet.

  3. On voit bien que dans le cas présent, cet exercice religieux n'a que comme but, d'obliger la municipalité à mettre un lieu de culte à leur disposition.
    Il semblerait que le lieu qui leur était destiné, ne leur convienne pas. Cette manifestation va à l'encontre de toutes les règles laïcs et que la sécurité des personnes n'est plus assurée.

  4. Il y a un principe fondamental dans notre pays , la loi doit s'appliquer à tous les citoyens.

Maëlys: le suspect mis en examen pour meurtre:

Paulo #Sécurité
  1. Maëlys: le suspect mis en examen pour meurtre:

  2. Cette mise en examen du principal suspect devrait permettre au juge d'instruction de poursuivre ses interrogations, visant à la recherche de la vérité.

  3. Même si le principal suspect est en état d'arrestation, on ne peut le condamner sans preuves matérielles.
    C'est donc pour cette raison que les enquêteurs poursuivent leurs recherches, afin de faire éclater la vérité, ce qui ferait passer le suspect du statut de présomption d'innocence, à celui du meurtrier principal.

  4. Nous n'en sommes pas là, malgré des preuves concordantes et circonstanciées qui apparaissent sur des films d'une caméra de surveillance.
    L'accusé nie sa participation à l'enlèvement et fait jouer son droit au silence.

  5. Il ne reste plus qu'à espérer, la découverte d'éléments majeurs qui pourraient le confondre et faire éclater la vérité.

Sécurité au hangar à bananes, mieux vaut tard que jamais

Paulo #Sécurité
  1. Sécurité au hangar à bananes, mieux vaut tard que jamais:

  2. Suite à l'agression d'un groupe de jeunes filles, il y a quelques jours, ces dernières ont lancé une pétition sur les réseaux sociaux et ont obtenu plus de 15000 signatures et quelques 3000 commentaires.

  3. Au vu des événements, Madame Johanna Rolland, Maire de Nantes, vient de les recevoir et prend la décision que d'ici la fin de l'année et au plus tard, courant 2018, certaines mesures seront prises.
    Amélioration de l'éclairage, caméras de surveillance, bouées de sauvetage en bordure de Loire, équipe de secours et surveillance des lieux seront renforcées.

    1. Combien de morts, blessés graves, vols avec violence, aura t il fallu, pour prendre conscience de la gravité de l'insécurité dans ces lieux, qui ne cessait d'augmenter au fil des mois et des années.
      J'ai souvent dénoncé cette insécurité dans différents articles. Notamment dans celui que j'écrivais sur mon blog le 11 mars 2015.

La sécurité du hangar à bananes, quai des Antilles à Nantes:

Paulo #Sécurité
  1. La sécurité au Hangar à bananes, quai des Antilles à Nantes:

  2. Si l'appellation hangar à bananes et quai des Antilles fleure bon les Caraïbes et l'esprit de fêtes.
    Dans ces lieux de rassemblement de la jeunesse Nantaise et des fêtards noctambules, tous ne sont pas à la fête.

  3. le manque de sécurité du hangar à bananes où, à plusieurs reprises, des faits divers de vols avec violence, de coups et blessures et d'atteinte à l'intégrité de la personne, se sont produits dans ces lieux.
  4. on reproche surtout le manque d'éclairage, de caméras de surveillance, de bouées de sauvetage en bordure de la Loire, le manque de vigiles et surtout la présence de forces de sécurité en nombre insuffisant, surtout en fin de soirée, car c'est là que des faits délictueux se produisent.

  5. Le dernier en date concerne des jeunes filles qui ont encerclées par une vingtaine de jeunes loubards. L'intervention des forces de police a mis un terme à cette agression, mais les victimes ont été choquées par leurs agresseurs. Elles ont porté plainte et viennent de mettre une pétition en ligne qui a reçu plus de 15000 signatures et 3300 commentaires.

  6. Elles seront reçues par Madame Johanna Rolland, Maire de Nantes. On espère qu'elles seront entendues et que de nouvelles mesures de sécurité soient prises, pour assurer la sécurité de ces lieux de fêtes, de rencontre et d'amitié et non pas de violence.

Budget de la défense nationale en 2018:

Paulo #Sécurité

Après les aléas du début du quinquennat d'Emmanuel Macron. Coupe budgétaire de 850 millions sur le budget 2017, qui aura provoqué la démission du Chef d'Etat Major des Armées, le général Pierre de Villiers, l'Assemblée Nationale vient de voter le nouveau budget 2018 pour le Défense Nationale, en augmentation de 5,6% (1,8 milliard), par rapport à celui de 2017.

Est ce une prise de conscience sur l'importance du rôle joué par nos armées, que ce soit dans la lutte contre le terrorisme, au plan tant national que international, ou également la protection de nos concitoyens (opération sentinelle).

Toujours est il qu'un  effort jugé nécessaire, vient être fait, afin que nos armées restent toujours opérationnelles.

On ne peut que se réjouir de cet effort, même si des grincheux pensent que ces dépenses sont inutiles.

On sait aussi que les inutiles, ce sont ceux qui pensent beaucoup, mais qui n'apportent rien de concret.

La sécurité concerne chaque citoyen:

Paulo #Sécurité
  1. La sécurité concerne chaque citoyen:

  2. Si la sécurité est une fonction régalienne de l'Etat, il n'en demeure pas moins vrai que chaque citoyen doit se sentir concerné par sa propre sécurité et celle de son entourage (famille, enfants, amis). Non seulement il doit être acteur de sa propre sécurité, mais il doit aussi s'investir pour participer de manière active, à la sécurité en général.

  3. Pour y parvenir, il n'est pas question pour lui de vouloir remplacer les forces de l'ordre ou de se transformer en "Rambo", en voulant rendre justice lui même.
    Nos institutions ont prévu tous les moyens mis à la disposition de la justice pour cela.

  4. Par contre, s'il ne peut pas remplacer les forces de l'ordre ou se transformer en justicier, il peut aider à faire éclater la vérité, en signalant des comportements hostiles ou douteux, qu'il aurait pu observer. Ce n'est pas de la délation. C'est un comportement citoyen qui peut aider à faire avancer une enquête, voir empêcher qu'une action grave et préjudiciable ne se réalise. L'indifférence peut parfois se révéler mortelle.

  5. Nous vivons une époque chargée d'incertitudes. Comme nous le savons, les actes criminels peuvent se produire à tous moments sur notre territoire, comme le terrorisme, l'enlèvement suivi de meurtre et les violences sous toutes ses formes, qui se révèlent au quotidien.

  6. C'est là ou notre aide peut être précieuse à l'éclatement de la vérité et c'est là où nous devons faire bloc, afin d'éviter que trop souvent, le pire ne se produise.
    C'est un acte citoyen qui peut sauver des vies et aider les forces de l'ordre et la justice, dans leurs missions de protection des populations

Afficher plus d'articles

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 > >>
Facebook Twitter RSS Contact