Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
action citoyenne, sécurité et citoyenneté
articles de presse sur l'actualité en général et la sécurité en particulier

securite

Les zadistes de Notre-Dame-des-Landes font de nouveau parler d'eux:

Paulo #Sécurité

La ZAD de Notre-Dames-des-Landes fait de nouveau parler d'elle:
La zone à défendre (ZAD) de Notre-Dame-des-Landes devrait plutôt s'appeler, la zone de non droit (ZND).
Ce n'est pas la première que les "zadistes" font parler d'eux, mais cette fois, c'est un peu à la manière des brigands de grand-chemin et d'attaque de diligence comme au Far West, qu'ils s'en prennent à un semi-remorque et le délestent de son contenu, soit quatorze palettes de vins, d'alcool et de produit d'épicerie, en tout 11 tonnes de victuailles.


On peut déjà en conclure qu'il faut beaucoup de bras pour transporter autant de marchandise, en lieu sur, dans leur camp retranché

.
Il aura fallu l'intervention de 150 gendarmes mobiles et d'un hélicoptère, pour récupérer le camion, mais pas la marchandise.


Il faut bien que ces braves petits "zadistes" préparent les prochaines fêtes de fin d'année.
Le plus grave dans tout ça, c'est le laxisme des autorités. Aucune décision ne sont prises pour faire cesser de tels comportements. On se croirait revenu au temps des attaques de diligences, à l'époque du Far West.


Personne ne bouge ou presque, à par quelques élus locaux qui condamnent du bout des lèvres, un comportement de bandits de grand chemin. Qu'il faut faire cesser et évacuer la ZAD. Un discours qu'on a l'habitude d'entendre, mais qui n'est jamais suivi d'effets.
Pour mon compte personnel, je compare cette action à une embuscade que je qualifie de guérilla urbaine.


Dès lors, on peut s'imaginer ce que sera l'intervention des forces de l'ordre, quand il s'agira de faire évacuer cette zone.
Compte tenu du nombre et de leur organisation. On peut tout supposer, y compris la détention d'armes à feu.


Si le sang devait couler, la responsabilité en incomberait au gouvernement qui, par sa mansuétude, aura conduit les "zadistes" à commettre l'irréparable, en laissant croire qu'ils sont dans leur bon droit, en leur permettant d'occuper une zone de non droit, qui échappe à tous contrôles des autorités!....

Police - Gendarmerie, renforcement des moyens humains et matériels:

Paulo #Sécurité

Police - Gendarmerie: Renforcement des moyens humains et matériels:
Une fois de plus, il aura fallu un drame humain pour prendre conscience de la difficulté du travail des policiers et des gendarmes et que cette difficulté soit prise en compte par le gouvernement et notamment le Ministre de l'Intérieur, Bernard, Cazeneuve.


Un policier blessé gravement à la suite d'un braquage d'une bijouterie en Seine-Saint-Denis. Il y a quelques mois, c'était un gendarme, tué par un forcené dans un campement des gens du voyage. On pourrait ainsi, énumérer le nombre d'incidents, de braquages, de meurtres et tentatives de meurtres, auxquels, policiers et gendarmes sont confrontés au quotidien.


Le nombre d'individus armés, ne fait qu'augmenter et leurs actions sont de plus en plus violentes. Nous avons souvent à faire à des rècidivistes. Il n'est pas rare que le même individu soit interpellé plusieurs fois par les policiers ou les gendarmes, dans les mêmes conditions de braquage et de vol avec violence.


Alors que peut on en conclure: sans faire de conclusion hâtive, on est en droit de se poser les questions:
- Qu'est ce qui ne fonctionne pas ou plus dans la justice de notre pays.
- Des jugements qui ne sont pas rendus parce que les délais imposés par la loi sont dépassés.
On croit rêver, mais cela devient une pratique courante, de voir des meurtriers remis en liberté, en attendant qu'ils ne soient jugés.


Nos concitoyens ne comprennent plus et ressentent un sentiment d'impunité et de laxisme de notre justice.
Il doit bien y avoir une explication à tout cela:
- La première serait sans doute due à la dépénalisation;
- La seconde serait liée aux insuffisances: manque de juge d'instruction, greffe des tribunaux surchargés, dossiers en souffrance.


Tout cela provient en partie de la réorganisation des parquets, voir à leur dissolution.
Si l'on veut une justice équitable pour tous, il faudra revenir à une meilleure organisation de nos tribunaux, en leur donnant les moyens humains et matériels nécessaires, afin que notre justice puisse fonctionner normalement.
Sinon, à quoi servirait l'action de la police et de la gendarmerie, quand elle appréhendent des personnes et qu'elles sont remises en liberté, avant qu'un jugement ne soit prononcé!.
....

Un fruit était pourri, au sein de la Gendarmerie:

Paulo #Sécurité

On ne peut pas exercer cette fonction sans une intégrité morale au dessus de tous soupçons.

Quand le vers est dans le fruit, il ne faut pas hésiter à se débarrasser du fruit.

Plus de radars sur les routes:

Paulo #Sécurité

Il faudrait dépasser le sentiment d'impunité.
Les radars fixes et mobiles sont fait essentiellement pour faire entrer de l'argent dans les caisses de l'Etat.

Nous savons que la mortalité due aux accidents provient essentiellement des excès de vitesse, mais aussi de la conduite sous l'emprise de l'alcool, voir de la drogue. Donc, ce ne sont pas les radars qui vont y changer grand chose.


Si la peur du gendarme a disparu, la crainte du contrevenant existe toujours.
Il faut donc donner d'avantage de moyens aux forces de police et de gendarmerie, en augmentant leurs effectifs, afin qu'elles soient beaucoup plus présentes sur le terrain, sur les autoroutes, mais également sur les réseaux secondaires.


Les retraits de permis doivent être plus systématiques et les amendes plus fortes. Dès que l'on touche au porte-monnaie, les conducteurs y réfléchissent à deux fois.


Il n'y a pas que les contrevenants qui qui doivent y réfléchir. Il y a aussi ceux qui ont en charge la responsabilité de la circulation routière.

C'est aussi un sujet de société qui doit faire l'objet de débats, auprès de l'assemblée nationale. Il devrait rassembler toutes les bonnes volontés qui veulent lutter contre ce fléau national.

Les gens du voyage ont obtenu satisfaction de leur revendication:

Paulo #Sécurité

Ils l'ont fait:

sous la pression et la menace d'arrêter la circulation sur l'autoroute l'A1, les gens du voyage ont obtenu la libération temporaire d'un des leurs, afin qu'il puisse participer aux obsèques de son père, tué dans la fusillade de Roye (Somme).

Stupéfaction, incompréhension, indignation: comment la justice a-t-elle pu accéder à la volonté des gens du voyage, si ce n'est sous la pression des politiques et du Ministère de la Justice. Pensez-vous que l'on aurait répondu de la même manière, pour tout autre personne incarcérée.

Sans doute que les troubles actuels, les journées d'été du PS à la Rochelle et les bouchons sur les différents autoroutes auront joué en faveur des gens du voyage.

Il n'en demeure pas moins vrai que par cette décision, le gouvernement montre encore sa faiblesse, lorsqu'il faut faire respecter la loi, notamment la libre circulation sur les axes autoroutiers.

Craignant avoir à gérer une situation tendue, il préfère accéder à la demande des gens du voyage. Cette mesure laisse la porte ouverte à d'autres demandes du même ordre et pour toutes autres raisons.

Alors que l'on prend fait et cause pour une personne incarcérée, afin qu'elle puisse assister aux obsèques de son père. On a déjà oublié la mort d'un gendarme qui intervenait sur le campement des mêmes gens du voyage, pour porter secours aux personnes agressées. Il l'a payé de sa vie et laisse derrière lui une veuve et des orphelins.

On a déjà oublié cette disparition qui laisse une famille dans le désarroi et une communauté en deuil.

Les faits médiatiques sont parfois cruels, car le courage est souvent dépassé par la veulerie d'une société qui veut tout et son contraire. Ce n'est pas la première fois que cela arrive et malgré tout le ressentiment et l'amertume, ces serviteurs dévoués de l'état continuent à œuvrer dans l'intérêt et pour la sécurité du pays, des personnes et des biens.

Mise en exament et mandat de dépôt prononcé pour le meutrier de la Somme:

Paulo #sécurité

et j'espère bien qu'il finira ses jours en prison ce "salopard" et surtout qu'il ne bénéficiera pas d'une remise de peine, comme c'est trop souvent le cas!.....

Un gendarme tué aux abords d'un campement des gens du voyage:

Paulo #Sécurité

Le sens du service, l'abnégation, le courage, sont bien les valeurs qui conduisent souvent ces hommes à agir au péril de leur vie , pour venir en aide et protéger leurs concitoyens. Hommage et respect doivent leur être rendus!...​

Ces héros décorés de la Légion d'Honneur par le Président de la République:

Paulo #sécurité

Action de terrorisme sur un train Thalis:

Paulo #sécurité

Un nouvel acte terroriste vient de se produire dans un train "Thalys".
comment peut on appeler une action menée par un individu armée d'une arme de guerre "Kalachnikov" et d'une arme blanche, sinon une action terroriste!...
Nous sommes passés très près d'un bain de sang, qui dieu merci, ne s'est pas produit, grace au courage d'un voyageur français et de la détermination de deux militaires Américains, qui voyageaient comme touristes.
Depuis le début de l'année, des actions ter...roristes se répètent ,sur notre territoire.
Ce dernier terroriste qui, semble-t-il, serait de nationalité Marocaine, aurait séjourné en Espagne, puis en Belgique et aurait, pris le train à Amsterdam.
Cet individu potentiellement dangereux, faisait l'objet d'une fiche "S" des Services de Renseignements Généraux.
Pour l'avoir déjà dit dans un précédent article, ces personnes, bien que dangereuses, se déplacent librement d'un pays Européen à l'autre, sans qu'elles soient inquiétées.
La liberté de circulation à l'intérieur des frontières Européennes, vient de nouveau faire la démonstration de son impuissance, devant des individus déterminés.
Il faudra pourtant se rendre à l'évidence, que c'est la sécurité de nos concitoyens qui se trouve engagée.
L'exécutif, malgré ses messages pour rassurer la population, devrait prendre des mesures plus contraignantes à l'encontre de toutes ces personnes connues et potentiellement dangereuses, et s'il le faut, les mettre dans des lieux de rétention, afin d'éviter l'irréparable.
Imaginez vous un terroriste armé d'une kalachnikov et de plusieurs chargeurs. Cela peut se traduire , par un carnage , dont on évalue même pas l'ampleur.
Jusqu'à présent, la chance a été avec nous, souhaitons qu'elle continue de nous protéger.
Mais dans l'immédiat, c'est le remerciement au nom du peuple Français qui doit aller vers ces courageux intervenants qui ont empêché que le pire ne se produise. A mon avis, une très haute distinction serait appropriée!.....

Publié depuis Overblog et Twitter

Paulo #sécurité

Notre Dame des Landes, les zadistes font parler d'eux:
Ils s'en sont pris aux gendarmes qui assistaient un huissier, dans une procédure d'expulsion, au lieu-dit l'Epine, commune de Notre Dame des Landes.
Cagoulés, armés de batte de base-Ball, ils s'en sont pris au véhicule des forces de l'ordre, en brisant les vitres et en y mettant le feu, à l'aide d'une fusée de détresse. Bien renseignés sur la présence des gendarmes, sur le lieu de l'expulsion, c'est la deuxième fois en mo...ins d'un an, qu'ils s'en prennent aux gendarmes locaux, depuis l'affaire Sivens. La dernière fois, c'était en début d'année. la brigade de gendarmerie de Sautron avait fait les frais d'une attaque musclée des zadistes. C'est dernier avaient copieusement tagué la façade de la brigade.
Depuis le rejet par le Tribunal Administratif de Nantes, des recours aux opposants au projet d'aéroport, on est en droit de se poser la question, mais pourquoi ne fait-on pas évacuer la ZAD:
- Le Président de Région exige que l'Etat de droit soit rétabli;
- Le Collectif des Ailes de l'Ouest, demande de faire évacuer le site;
- L'opposant pour les prochaines élections régionales, s'interroge "qu'attend l'Etat pour procéder à l'évacuation?"
En conclusion:
La ZAD "zone à défendre" est devenue "zone à désinfecter". En effet, si l'on doit faire respecter les décisions d'un Tribunal Administratif, il y a un autre aspect et non des moindre, c'est celui de l'hygiène et de la salubrité publique. Peut on tolérer indéfiniment, qu'un secteur échappe à tous contrôles de l'Etat.
Il s'agit sans doute d'un signe de faiblesse, lié aux contours politiques, engendrés par cette situation. A l'approche des futures élections régionales, qui seront suives des élections nationales, Notre Dame des Landes fait partie de ces enjeux politiques, et tant pis pour l'état de droit.
Il est à noter, encore une fois là, le sang froid des gendarmes, qui on su contrôler la situation
!.....

Afficher plus d'articles

<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 > >>
Facebook Twitter RSS Contact