Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
action citoyenne, sécurité et citoyenneté
articles de presse sur l'actualité en général et la sécurité en particulier

#securite

L'affaire Maurice Audin, le procès de la torture:

Paulo #Sécurité

L'affaire Maurice Audin, le procès de la torture:

Une repentance à sens unique dénoncée par beaucoup de nos concitoyens et des anciens combattants de la guerre d'Algérie.

Ils dénoncent les accusations graves portées par le Président de la République, mettant en avant les blessures morales et physiques, engendrées par cette guerre, dont ont été victimes ceux qui s'y opposaient et notamment, ceux qui trahissaient leur patrie, en laissant pour compte tous les militaires , mais également les civils "pieds noirs", torturés et assassinés par les membres du FLN, et ainsi supposer que la torture n'existait que dans les rangs de l'armée française.

C'est insupportable pour ceux qui sont morts, au nom de la France.

Une réhabilitation de leur mémoire serait aussi la moindre des choses.

Arrêtons de culpabiliser ceux qui ont toujours servi avec dignité leur pays et qui sont soumis au devoir de réserve;l

Quand les anciens harkis sont honorés et décorés:

Paulo #Sécurité

Quand les anciens harkis sont honorés et décorés:

Notre Président a une propension à s'intéresser à la guerre d'Algérie et en particulier à ceux qui ont combattu dans les rangs de l'armée française (les harkis).

Ces anciens supplétifs musulmans ont échappé à une mort certaine, comme tous ceux qui n'ont pas eu cette chance, de rejoindre le territoire national.

L'accueil qui leur a été réservé n'a pas toujours été à la hauteur des sacrifices consentis, en combattant dans les rangs de l'armée française.

A contrario, ils ont eu la vie sauve, alors qu'entre 55000 à 75000 d'anciens harkis restés sur le territoire algérien, considérés comme des traîtres à la patrie, ont été purement et simplement éliminés, pour ne pas dire, sommairement exécutés.

Que certains harkis soient décorés plus de 56 ans après les accords d'Evian, n'est en soit qu'une reconnaissance de la Nation, vis à vis de ses anciens combattants, mais sera surtout perçu comme un geste de plus, pour obtenir la paix sociale, perdue chez les descendants de ces anciens combattants  dans les quartiers sensibles.

Combien de nos anciens combattants nationaux, alors âgés d'à peine 20 ans, sont allés combattre en Algérie et qui en sont revenus avec les traumatismes du à la guerre , parfois gravement blessés, quand certains y ont perdu la vie.

Alors oui, que l'on honore nos anciens harkis, n'est pas choquant. Mais pour le plus grand nombre de ceux qui ont laissé une partie de leur jeunesse en Algérie, une médaille commémorative, est ce bien suffisant, pour tous les sacrifices consentis?

Eux aussi, pour le plus grand nombre mériteraient d'obtenir une distinction honorifique, allant de la Légion d'honneur, à la médaille militaire, ou l'ordre national du mérite.

A l'occasion du centenaire de la guerre 14/18, cette reconnaissance solidifierait la fraternité d'arme, entre tous ceux qui ont combattu ensemble, durant la guerre d'Algérie.

Doit on armer les policiers municipaux:

Paulo #Sécurité

Doit on armer les policiers municipaux:

Certains vous diront que l'on doit les doter uniquement d'une arme non létale, type flash-ball ou pistolet à impulsions électriques.
C'est la position de Madame le Maire de Nantes et de son adjoint à la sécurité, Monsieur Gilles Nicolas.

Par contre d'autres Maires ont pris l'initiative de doter leurs policiers municipaux, d'une arme. C'est le cas de la commune de Sautron, où l'autorisation de doter les policiers municipaux d'une arme, a été accordée par la Préfecture. Cette autorisation n'intervient qu'après une demande formelle et justifiée, par Madame le Maire de la commune.

Action des policiers municipaux:

Certaines grandes villes voudraient les cantonner dans des missions de tranquillité publique et que la lutte contre la délinquance et le crime soit essentiellement du ressort de la police nationale et de la gendarmerie.

Or, les policiers municipaux sont souvent en première ligne et peuvent se trouver confrontés a des individus dangereux et armés. Ils sont souvent confrontés à une délinquance de plus en plus violente. Il suffit pour s'en rendre compte de voir ce qui se passe régulièrement dans certains quartiers Nantais (trafic de drogue et usage des armes).

Effectivement, il est urgent d'armer les policiers municipaux. Cela passe bien évidemment par une formation rigoureuse de l'emploi et de l'usage des armes, notamment, dans le cadre de la légitime défense.

La vie d'un policier municipal a autant de valeur que celle d'un policier national ou d'un gendarme.

Je serais tenté de poser cette question aux responsables qui gèrent ce problème.
Imaginez vous un instant. Vous êtes policier municipal et vous vous trouvez face a un individu doté d'une kalachnikov. Il vient de tuer plusieurs personnes et il braque l'arme sur vous. Comment allez vous faire pour appréhender ce tueur? Croyez vous que c'est votre flash-ball ou votre pistolet à impulsions électriques qui va vous permettre de l'arrêter?

Et bien, considérez vous comme un homme mort, car ce n'est pas votre gilet pare-balles qui vous protégera.

Vous serez une victime de l'incompréhension de vos supérieurs hiérarchiques, qui n'auront pas su prendre les mesures nécessaires, pour vous donner une chance de sauver votre peau.
Voilà pourquoi il est urgent de doter d'une arme, les policiers municipaux.

Nouvelle Calédonie et le devoir de mémoire:

Paulo #Sécurité

Nouvelle Calédonie et Le devoir de mémoire:

pour passer de l'ombre à la lumière, il y a eu la couleur du sang versé, par les défenseurs des lois de la République. Je veux parler des 4 gendarmes en poste à la brigade de Fayaoué en Nouvelle Calédonie, sauvagement assassinés en avril 1988, par un groupe d'indépendantistes kanaks.

Il s'en est suivi la prise d'otages de 27 autres gendarmes dans la grotte de Gossanah à Ouvéa, nécessitant l'intervention des forces armées, qui se soldera par la libération des otages, la mort de 19 indépendantistes kanaks et de 2 militaires.

La tristesse du aux événements devrait aboutir à un consensus entre les habitants de la nouvelle Calédonie, les kanaks et les caldoches, afin que chacun puisse vivre dignement sur ce bout de territoire français, tout en tenant compte de la spécificité de chacun.

L'état de droit dans notre pays n'est qu'un vain mot:

Paulo #Sécurité

L'état de droit dans notre pays n'est qu'un vain mot:

Condamner, c'est bien, mais agir avec fermeté ce serait encore mieux
Quand est ce que l'on donnera l'ordre aux forces de l'ordre d'agir en amont et ne pas attendre de s'en prendre plein la figure.

Il n'y a que la rigueur et la fermeté qui paient dans ce pays, sinon nous entrons dans une forme d'anarchie.

Comme ancien gendarme, j'ai connu la gendarmerie mobile, la gendarmerie départementale et les Etats-Majors. J'ai participé avec mon escadron aux événements de Mai 1968 et j'ai vu des camarades blessés par des jets de pavés.

Nous n'avions pas les supers équipements d'aujourd'hui et nous étions dotés d'un casque lourd Mle 1951 d'une paire de lunettes et d'un masque à gaz de la dernière guerre mondiale et d'un fusil MAS-36.

Je peux simplement affirmer que lors d'une charge, le MAS-36 était très efficace et que les manifestants de l'époque ne traînaient pour déguerpir devant un escadron qui chargeait.

Aujourd'hui, depuis le mort de "Sivens", on hésite à donner des ordres, afin que l'ordre soit rétabli de manière efficace. Il suffit pour s'en rendre compte de voir qu'avec 2500 gendarmes mobiles, on a jamais réussi à faire partir les "zadistes" de Notre-Dame-des-Landes.

Hier ce sont les "Black Blocs" qui ont tenu le pavé parisien en causant d'énormes dégâts. Alors que faut il en déduire, que l'état de droit dans notre pays n'est qu'un vain mot.

NDDL ou le déni de réalité:

Paulo #Sécurité

NDDL , ou le déni de réalité:

La Présidente de la Région des Pays de la Loire, Madame Christelle Morançais, dénonce ce qu'elle appelle avec clairvoyance, le recul du gouvernement devant les "zadistes" qui eux, crient à la victoire et continuent d'occuper illégalement, une zone de non droit.

On octroi un délai jusqu'au 14 mai aux "zadistes" qui souhaitent déposer un dossier en Préfecture, afin d'obtenir l'autorisation, d'occuper des parcelles de la ZAD.

Madame Morançais dénonce, à juste titre, le deux poids et deux mesures: "d'un côté l'Etat reçoit une délégation de "zadistes" qui lui force la main. Et, de l'autre, des riverains de Nantes-Atlantique (aéroport actuel) qui sont toujours sans réponse, ainsi que les élus locaux qui se sentent bafoués".

Il y a quelques jours, la Préfecture interdisait une manifestation sur le périphérique Nantais, qui devait attirer l'attention des automobilistes, sur une situation de blocage, concernant l'avenir des habitants des communes du Bouguenais et Saint-Aignan-de-Grand-Lieu, qui sont exposés au bruit des avions qui survolent leurs habitations.

Par contre, il y a quelques semaines, une manifestation à Nantes n'était pas interdite et s'est terminée dans la violence et la destruction de vitrines de commerçants Nantais, qui n'en peuvent plus d'être les victimes de ces barbares.

Quand on sait qu'une trentaine de dossiers sont déposés en Préfecture et que l'on dénombre entre 300 et 500 personnes qui occupent ces lieux (chiffre donnée par la Préfète). Ces occupants ont dit qu'il ne partirait pas de la ZAD.

Je vous laisse deviner sans trop de mal, ce qui va se passer après le 14 mai.
Il y a deux solutions, soit on déloge les occupants sans ménagement et on contrôle leur identité. Il y aura sans doute des surprises.

Soit on les laisse continuer à s'installer et créer une zone qui leur sera réservée (un peu comme une réserve d'indiens), une sorte de no man's land. Une situation encore jamais connue en droit Français. En quel que sorte un lieu où les occupants pourront vivre comme ils l'entendent.

Si c'était le cas, bon nombre de nos concitoyens se poseraient la question, mais que fait ce gouvernement pour faire respecter l'état de droit?

La menace terroriste sur le territoire national:

Paulo #Sécurité

La menace de terrorisme sur le territoire national:
Cette étude sur le risque de terrorisme par l'Ecole de renseignement de l'Armée de Terre met en évidence les risques avérés de terrorisme sur le territoire national et préconise les mesures à prendre, afin de s'en prémunir.
Le terrorisme n'est pas une vue de l'esprit, mais bien un fait qu'il faut prendre en compte, pour assurer la protection de l'ensemble de nos concitoyens.

Manifestation à Nantes en soutien à la ZAD/

Paulo #Sécurité

Manifestation à Nantes en soutien à la ZAD:


Voilà ce qui arrive lorsque l'on manque de lucidité et de fermeté.
On pouvait prévoir ces débordements et les dégâts étaient prévisibles.
Ce n'est pas la première fois qu'une manifestation à Nantes se transforme en champs de bataille.


Alors, je pose une question simple: pourquoi avoir autorisé cette manifestation.

Le piège du Mali:

Paulo #Sécurité

Le piège du Mali:

On croyait en avoir fini avec les terroristes mais voilà qu'on les retrouve bien implanté dans cette vaste zone sahélienne du continent Africain, difficilement contrôlable, compte tenu de son étendue, des zones désertiques dont elle se compose (environ 1,24 million de Km2).

Les forces rebelles sont variées, mobiles et bien équipées. Elles se composent de groupes islamiques: Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI), Les partisans de la foi (ANSAR DINE), Mouvement pour l'unicité et le djihad en Afrique de l'Ouest (MUJAO).Toutes ont un point commun, la reconquête de l'islam radical de l'Afrique, par le djihad.

En face pour tenter de s'opposer à ces terroristes, nous avons la Minusca (force de l'ONU) et Barkane (force Française).

Des attaques organisées et de plus en plus rapprochées, ont lieu sur l'ensemble du territoire Malien, mais également dans les pays frontaliers (NIGER - BURKINA-FASO - CÔTE D'IVOIRE - GUINEE - MAURITANIE).

Il est évident que les forces en présence (MINUSCA - BARKANE) manquent de moyens humains et matériels, pour pouvoir accomplir efficacement leurs missions.

La France est le seul pays Européen à combattre le terrorisme au côté des Maliens. Elle n'est plus en mesure d'assurer seule cette mission complexe et dangereuse, qui a déjà coûté la vie à plusieurs de nos soldats.

Devrions nous être les seuls à assurer la sécurité, non seulement au Mali, mais par répercussion, celle également des pays Européens, car le combat que nous menons là bas, concerne aussi la sécurité de tous les pays Européens, qui pensent sans doute d'être protégé, sans se rendre compte que leur sécurité dépendra des engagements que prendront leur gouvernement, si ce n'est pas dans l'immédiat, mais certainement pour un proche avenir.

Comme dit le proverbe, mieux vaut prévenir que d'avoir à guérir.

Une pause dans la ZAD de Notre-Dame-des-Landes:

Paulo #Sécurité

Une pause sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes:

Une pause entre l'affrontement des zadistes et les forces de l'ordre.
On a du mal à comprendre cette décision de Madame La Préfète Nicole Klein. Elle prend la décision de suspendre l'évacuation des zones occupées illégalement, afin de laisser le temps aux zadistes qui le Souhaitent, de déposer un dossier individuel, de déclaration d'activité agricole.

La Chambre d'Agriculture ne comprend pas et s'oppose à ce cadeau que l'on ferait aux zadistes, quand on sait toutes les difficultés que rencontrent les agriculteurs, enregistrés en tant que tel.

Ce que veulent les zadistes, ce ne sont pas de soumettre des projets individuels, mais collectifs, un peu à la mode du Larzac. Le gouvernement s'y est toujours opposé.

Il semblerait qu'une modération, face à la détermination et à la virulence des zadistes, qui ont reçu des renforts et qui sont passés de 250 à 700, se sentent revigorés par l'afflux des personnes provenant de différents milieux (politiques, associatifs, voir même totalement étrangères à la ZAD et à notre Région).

Ils vont donc pouvoir s'organiser, construire de nouveaux barrages, bloquer les voies d'accès).
C'est à dire que les forces de l'ordre seront confrontées à une résistance accrue (puissance dix).
De fil en aiguille, on sent que le vent tourne en faveur des zadistes.


Grande question, que prendra comme décision le gouvernement?

Afficher plus d'articles

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>
Facebook Twitter RSS Contact