Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
action citoyenne, sécurité et citoyenneté
articles de presse sur l'actualité en général et la sécurité en particulier

#societe

L'écologie ou le miroir aux alouettes:

Paulo #Société

L'écologie ou le miroir aux alouettes:

Si je comprends bien, le péage pour entrer dans les grandes métropoles, ne concernerait que ceux qui habitent à l'extérieur.

Encore une fois, on condamne le monde rural. Les actions menées par le gouvernement sont assez explicites: limitation de vitesse à 80 km/h. augmentation des taxes sur le carburant et maintenant, un péage pour pouvoir entrer dans les grandes villes.

Ce qui est sur, ce ne sont pas ceux qui habitent dans les grandes métropoles, qui seront directement impactés.

L'écologie oui, encore que ceux qui en parlent, ne sont peut être pas les mieux placés pour en juger.

Les grandes mégalopoles et leurs occupants, produisent certainement plus de CO2 que les ruraux, au fin fond de leur campagne, qui de surcroît, subissent toutes les contraintes.

Je pense qu'il faudra supprimer du fronton de nos établissements publics, le mot "égalité", car notre pays s'enfonce de plus en plus dans un système inégalitaire.

Quand on veut se mettre au dessus des lois, on devient hors la loi:

Paulo #Société

Quand on veut se mettre au dessus des lois, on devient hors la loi:

Monsieur Mélenchon déclare sans sourciller: c'est moi la loi (on se croirait à l'époque de la conquête de l'Ouest, où le shérif faisait la loi dans son comté).

Quand comme Monsieur Mélenchon, on se met au dessus des lois, on devient un hors la loi.
Il joue de son immunité parlementaire, pour se mettre au dessus des lois. S'il a été élu député, c'est bien pour voter des lois, cela ne le met au dessus de ces lois.

L'immunité parlementaire est une disposition du statut des parlementaires, qui a pour objet de les protéger, dans le cadre de leurs fonctions.

Or, son immunité ne l'autorisait pas à outrager un magistrat du parquet, ainsi que les policiers qui agissaient dans le cadre d'une enquête judiciaire, liée à des emplois fictifs, ainsi que la vérification des comptes de ses précédentes campagnes électorales.

Ils se trouvent donc poursuivi par le Parquet de Paris et devra répondre à l'ouverture d'une nouvelle enquête pour "menaces ou actes d'intimidation contre l'autorité judiciaire".

Monsieur Mélenchon devra répondre de ses actes comme n'importe quel citoyen et apprendra à ses dépends, que son immunité parlementaire ne le protège pas de toutes ses turpitudes, qu'elles soient orales ou physiques.

Lorsque l'on est un parlementaire responsable, ont doit avoir de la retenue et beaucoup de fair-play.

Faux débat d'idées:

Paulo #Société

Un faux débat d'idées:

Un martyr de la Résistance, qu'il soit de gauche ou de droite, sera toujours un martyr et le fait de donner son nom à un établissement public, c'est une marque de reconnaissance de la nation toute entière, dans sa diversité.

Au lieu de débattre sur l'aspect d'appartenance politique ou religieuse, c'est ne pas reconnaître l'exemple de courage et le sacrifice à son pays.

Laissons de côté ce débat peu glorieux d'idées, qui divise, sépare, alors qu'il faudrait au contraire rapprocher et partager, dans un même élan de fraternité, car le sang versé sera toujours rouge, que l'on soit de gauche ou de droite.

De de Gaulle à Macron:

Paulo #Société

De de Gaulle à Macron:

Difficile de faire une comparaison, les individus et les époques ne sont pas les mêmes. Le premier à mis en place la Ve République et la constitution de 1958, le second fait référence à de Gaulle, mais s'emploie à détricoter ce que le 1er à créer.

Il y avait plus de social chez de Gaulle, que de libéralisme chez Macron.

Le premier à reconstruit la France, le second s'acharne à saper les fondations.

Non vraiment, même s'il s'en réfère, il n'y a rien de de Gaulle chez Macron et c'est tant mieux, pour de ne pas attenter à ses mémoires.

Le président des riches, une désignation qui revient toujours comme une leitmotiv:

Paulo #Société

Le Président des riches , une désignation qui revient toujours comme un leitmotiv:

Il n'est pas nécessaire d'avoir fait de grandes études en économie, pour se rendre compte que les mesures prises par Monsieur Macron, favorisent les plus riches de notre pays et laissent les autres pour compte, même avec les annonces faites, garantissant une amélioration de leur pouvoir d'achat.

Depuis 1968, je n'ai jamais vu une situation financière aussi calamiteuse, que ce soit pour les bas salaires et une certaine catégorie de retraité.

Je fais partie de cette dernière catégorie et je peux vous assurer que mon pouvoir d'achat, n'a pas cessé de diminuer.

Alors Monsieur Macron, nous sommes quelques millions d'électeurs à vous donner rendez-vous, déjà aux élection Européennes et dans 4 ans, pour la Présidentielle, considérant que les élections municipales, sont plus en rapport avec un homme ou une femme et ses concitoyens, l'étiquette politique n'intervenant qu'en second lieu.

Arrêtons cette mascarade de la francophonie:

Paulo #Société

Arrêtons cette mascarade de la francophonie:

On veut toujours se donner l'impression de faire le poids avec nos anciennes colonies (AOF - AEF). Il est loin le temps de "Monsieur Afrique", à l'époque de Mitterrand. Son fils "papamadit" a été la risée de cette époque.

Les africains nous tournent le dos, ou plutôt c'est nous qui avons tourné le dos aux africains. Nous n'avons pas su ou pas voulu entretenir les liens avec ces pays à qui nous avons donné l'indépendance depuis près de 60 ans.

Nous ne faisons plus le poids devant les pays (la Chine et la Russie) qui n'ont pas notre passé colonial et qui n'auront aucune difficulté à nous remplacer.

Ces nouveaux bailleurs de fonds, ne sont pas en Afrique pour y mener une opération philanthropique, mais pour y faire des investissements intéressants et ils n'attendront pas 60 ans, pour tirer un certain profit, des richesses qu'ils sauront exploiter.

Ne soyons plus utopique et regardons la vérité en face.
La France n'est plus le pays phare qu'il a été par le passé.

Tous les algériens ne sont pas les énemis de la France:

Paulo #Société

Tous les Algériens ne sont pas des ennemis de la France:

Boualem Sansal fait partie de ceux là. Ce littéraire d'expression Française, n'est pas tendre avec les dirigeants algériens. Il dénonce une corruption organisée par les dirigeants de son pays.

Le plus inquiétant, c'est sa vision sur la France, soumise et contrainte par les activités des musulmans, qu'ils soient salafistes, wahhabites ou djihadistes, car ils prennent de plus en plus d'importance dans notre pays et mettent en danger le bon fonctionnement de nos institutions.

Discours de Boualem Sansal le 26 septembre 2018 aux Invalides
« La situation de l’Algérie aujourd’hui est délicate. Elle est menacée d’éclatement et de disparition. Elle ne tient encore que par la corruption massive que le régime de Bouteflika entretien, pour maintenir un semblant d’état, ceci grâce à la rentre pétrolière, dont la plus grande partie est détournée par les dirigeants du régime et les oligarques qui leur servent de prête nom. Mais la rente pétrolière a fondu, et une nouvelle guerre civile est en route.

La France en sera directement et très durement touchée, vous savez cela. Vous le craignez mais il est bon, ici et en ce moment de le répéter.

De nos jours, il faut ouvrir les yeux et constater qu’elle n’est plus vraiment la France. Chaque jour, l’Islam dans ses différentes versions radicales, wahhabites, djihadistes, salafistes, s’enhardit, et telle une meute harcelant sa proie, lui arrache un morceau de chair par ci, par là, pendant qu’elle se vide de son sang. Et vient le moment, et nous y sommes, où vient le moment où la proie cesse de se débattre et accepte l’inéluctable.

Je ne joue pas les cassandre, mais j’ai une conclusion que je veux partager avec vous, en 3 points :
1 Nous sommes en danger et en passe d’êtres vaincus. L’Etat mortifère dans lequel se trouve l’ensemble du monde musulman, est l’axiome pour nous dire ce qui nous attend et atteint déjà largement nos banlieues.
2 Pendant que l’ennemi nous fait une guerre totale, nos dirigeants et vos élites inventent des histoires très nobles pour se dérober.
3 La France est le maillon faible, et l’Islamisme s’y investit en totalité et partout. Ceux qui disent « Ne confondons pas les musulmans et l’islamisme », refont chaque jour leur lit.
Merci d’être venus m’entendre

BoualemSansal
Fin du discours lors de la remise du prix « Secours de France » dans le grand salon des Invalides devant une assemblée de nos élites, suivi de dédicaces de son ouvrage.

Leçon de morale à deux balles:

Paulo #Société

Leçon de morale à deux balles:

Monsieur Macron à tendance à faire la morale à tout le monde et ne se gène pas, en invitant les français à arrêter de se plaindre.

Le problème dans notre pays, c'est que tout le monde n'est pas né avec une cuillère d'argent dans la bouche, et bien sur, ceux qui sont sur la branche d'en haut, renvoi les miettes à ceux qui sont sur la branche d'en bas.

Si l'on réclame quelque chose, ce n'est pas obligatoirement se plaindre, mais demander un peu plus de justice sociale. C'est à dire ne pas être obligé de curer les fonds de tiroir, pour terminer sa fin de mois.

Evidemment, tout le monde n'est pas à logé à la même enseigne, mais quand même, c'est bien le rôle du gouvernement et du Président de la République de s'assurer que tout le monde aura une soupe dans sa gamelle (et pas uniquement les migrants).

Pensez-vous que les retraités n'on pas travaillé pour toucher une retraite convenable et qu'ils n'ont pas toujours cotisé, pour que leurs aînés jouissent aussi d'une retraite.

La répartition des retraites est mal faite, surtout lorsque l'on voit ce qu'obtienne certains dirigeants de grand groupe. Un scandale qui n'émeut personne dans la sphère des responsables aux affaires de la part de nos dirigeants.

On demande à nos concitoyens de faire des efforts. Soit, mais lorsque vous avez à peine 1500€ par mois pour faire vivre une famille monoparentale avec 3 enfants, et que d'autres disposent de plus de 5000€ pour faire vivre également une famille de 3 enfants.

Il n'est pas besoin d'avoir fait l'ENA pour deviner laquelle des deux familles se plaindra le plus.

Il faudrait mettre nos dirigeants dans la situation de la première famille. Ils ne tiendraient même pas un mois et comprendraient mieux ce que veut dire: "difficultés à faire vivre dignement sa famille".

Arrêtons de toujours culpabiliser nos concitoyens, car une grande partie d'entre eux, ont le droit de se plaindre, surtout qu'ils ne sont pas nés avec une cuillère d'argent dans la bouche.

Telle la parole Biblique, jésus renié par Pierre:

Paulo #Société

Telle la parole biblique, Jésus renié par Pierre:

Loin de vouloir comparer Emmanuel Macron à Jésus et Gérard Collomb à Pierre, j'ai voulu faire un rapprochement avec la parole biblique sur le renoncement. Pierre aurait attendu que le coq chanta 3 fois, pour renier Jésus.

Or, Gérard Collomb n'a pas attendu 3 fois la parole d'Emmanuel Macron, pour renoncer à son poste de Ministre de l'Intérieur.

Contrairement à sa prise de fonction où les larmes coulaient abondamment sur son visage, entouré des bras bienfaiteurs de son mentor, on peut déjà s'imaginer que le sourire irradiera son visage, lorsqu'il quittera la Place Beauvau, siège du Ministère de l'Intérieur, afin de rejoindre sa bonne ville de Lyon, qu'il n'aurait d'ailleurs, jamais du quitter .

Un poids lourd du gouvernement qui claque la porte. Il ne faut pas trop s'en réjouir, car le remplaçant éventuel ne fera peut être pas mieux que lui. On parle beaucoup de Gérard Darmanin, un jeune coq dont la crête rougissante commence tout juste à pointer. Sans doute dans le but d'introduire un peu de jeunisme dans cette vieille institution régalienne.

Si la citation de Corneille: "aux âmes bien nées, la valeur n'attend pas le nombre des années". Il n'en demeure pas moins vrai, que l'expérience est un atout qu'il ne faut pas la négliger. L'excès de jeunisme ne fera pas obligatoirement la réussite de ce gouvernement.

L'orgueil et la vanité en ont fait chuter plus d'un, de leur piédestal vacillant.

Quand Emmanuel Macron fait la leçon aux jeunes Antillais:

Paulo #Société

Quand Emmanuel Macron fait la leçon aux jeunes Antillais:

Ah! qu'elle est belle cette image, notre Président serrant dans ses bras une brave Antillaise en larmes.

Une embrassade par ci, une réprimande par là, du genre : "Tu m'a promis de ne plus faire de bêtises, tu me l'a promis, hein?"

Si ce n'est pas de la "pub", ça ressemble étrangement à de la "com.", avec des envolées lyriques et une pointe de despotisme: "en aucun cas je ne changerai ma politique". Sous-entendu avec la majorité de LREM, j'ai tous les pouvoirs.

On se croirait sous le règne de Louis XIV, s'adressant à ses sujets.

Aurait il oublié que le peuple s'est déjà révolté, ou bien faudra t il que l'histoire se répète?

Afficher plus d'articles

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>
Facebook Twitter RSS Contact