Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
action citoyenne, sécurité et citoyenneté
articles de presse sur l'actualité en général et la sécurité en particulier

#societe

Macron et Philippe: "aux âmes bien nées, la valeur n'attend pas le nombre des années":

Paulo #Société

Macron et Philippe "aux âmes bien nées, la valeur n'attend pas le nombre des années":

Cette citation de Corneille a souvent été reprise par différents auteurs et soumise à de nombreuses controverses.

Je ne citerai que l'avis de Claude Tassou (un Béninois).

"La nature réserve beaucoup de chose. Cette citation me paraît aussi limitée. Beaucoup de critiques car les réalisations, le savoir, l'intelligence, tout ce qui est faste sous le soleil ne dépend pas de l'âge".

Pour mon compte personnel, je rajouterais que la culture et l'intelligence ne font pas obligatoirement, le charisme de l'homme.

Le charisme est la qualité d'une personne qui séduit, influence, voir fascine, les autres par ses discours, ses attitudes, son tempérament, ses actions. Un charisme puissant, trouble et neutralise le jugement d'autrui. Le charisme aide à diriger, voir manipuler les autres.

Si le Président de la République et son premier Ministre ont subjugué les français au début de leur mandat, ce qui les a aidé à diriger, voir à manipuler leurs concitoyens, se retourne contre eux aujourd'hui, pour leur manque d'empathie, leur arrogance et leur intolérance.

Les français ont une propension à croire tout ce qu'on leur dit, mais attention, il ne faut pas les décevoir, car ils peuvent rapidement changer d'avis.
C'est ce qu'ils traduisent dans les sondages d'aujourd'hui.

 

Manuel Valls ou le caméléon en politique:

Paulo #Société

Manuel Valls ou le caméléon en politique:

Franco-Espagnol, Manuel Valls a fait ses armes en politique en France. Maire de la ville d'Ivry, puis député de sa circonscription, il entre au gouvernement socialiste de François Hollande, dont il terminera le mandat comme 1er Ministre.

Une progression fulgurante pour ce jeune Franco-Espagnol, qui aura occupé brièvement l'une des plus hautes fonctions gouvernementales.

Un temps renié par ses pairs, il a bien failli arrêté sa carrière politique. On lui concédera du bout des lèvres, l'étiquette socialiste, ce qui lui permettra d'être réélu comme député, dans sa circonscription.

Ce caméléon de la politique, un jour de gauche, n'hésite pas à se présenter à l'élection de la Mairie de Barcelone (sa ville de naissance), avec l'aide de la droite locale, le partie de ciudadanos.

Un peu à la manière de LREM, il ratisse large pour pouvoir combler son ambition.

Maintenant, il doit compter sur les électeurs de Barcelone qui lui reprochent son opportunisme, venir à Barcelone pour effacer ses échecs en France.

Il y a un dicton: "l'argent n'a pas d'odeur", et en politique, les opportunistes n'ont pas de couleur.
C'est pour cela qu'on les appelle des caméléons.

Jusqu'où irons nous dans le mea-culpa:

Paulo #Société

Jusqu'où ira t on dans le mea-culpa:

c'est tellement facile de critiquer les horreurs de la guerre coloniale et des crimes contre l'humanité, lorsque l'on est né en dehors des événements et que l'on a pas eu à en subir les inconvénients.

Les horreurs de la guerre, la France en a fait les frais, tout au long de son histoire. Les plus proches de nous, remontent durant la seconde guerre mondiale ,et le massacre de milliers de juifs, par la folie d'un seul homme, Hitler (lui en effet et ses acolytes ont commis un crime contre l'humanité). La Shoah est là pour nous le rappeler.

En son temps, le Président Jacques Chirac a reconnu publiquement les tords de la France et de l'Etat, pour la déportation de juifs, vers les camps de la mort d'Auschwitz et le le rôle néfaste du Vel d'Hiv.

Il s'agissait en fait d'une reconnaissance d'un dysfonctionnement de l'Etat Français, durant la période de l'occupation.

On a l'impression de se trouver devant une surenchère de mea-culpa.

Jusqu'où ira t on dans la recherche historique de personnes disparues et torturées. On peut ainsi remonter le fil de l'histoire et arriver à l'époque de la Terreur. Combien de têtes sont tombées et est ce que l'on s'en émotionne encore aujourd'hui.

D'une certaine manière, on vous dira qu'il s'agissait d'une raison d'Etat.

Je n'aime pas cette attitude de mea-culpa. C'est une façon de dénigrer son pays, surtout que l'on peut avoir des doutes sur la manière dont cela c'est déroulée. Je ne dis pas que le doute profite au crime, seulement, il faut des preuves irréfutables et des auteurs désignés.

Cela ne grandi pas notre pays qui a besoin de plus de calme et de sagesse dans des périodes de troubles qui agitent le monde un peu partout.

Employons nous plutôt à redorer notre blason, plutôt que de vouloir le ternir.

 

Deux lectures de la Commission des lois du Sénat:

Paulo #Société

Deux lectures de la Commission des lois du Sénat:

- Il y a celle de la Commission des lois, en l'occurrence, il s'agit de la Commission des lois du Sénat qui adressera une convocation à Monsieur Alexandre Benalla et à laquelle ce dernier doit répondre, car c'est un devoir prévu par la constitution, qui s'applique à tous citoyens.

- Et celle avancée par ses avocats qui prétendent que lorsque l'on est mis en examen et qu'une affaire judiciaire est en cours, l'intéressé ne pourrait pas répondre à une telle convocation, de la Commission des lois du Sénat.

- Par le passé, des personnes mises en examen se sont quand même présentée de la Commission des lois du Sénat et de l'Assemblée Nationale (affaire Cahuzac).

On peut alors se poser des questions, y aurait il des interprétations de la loi, en fonction de la personne dûment convoquée et qui devrait normalement répondre à une telle convocation?

Est ce que la proximité de Monsieur Benalla avec le Président de la République, qui le met au dessus des lois et lui permettrait de ne pas se plier aux règles fixées par la loi?

Sommes nous une fois de plus, devant le principe du "deux poids et deux mesures".

Quand Monsieur Mélenchon veut mettre une raclée au Président Macron:

Paulo #Société

Quand Monsieur Mélenchon veut mettre une raclée au Président Macron:

C'était le 27 août 2018 qu'il faisait sa déclaration fracassante, "quand je parle d'une raclée, c'est d'une raclée démocratique bien sur", s'empressait il de confirmer.

Monsieur Mélenchon se déclare lui même, le seul opposant fiable, envers le Président de la République, alors qu'il se fait tout petit, lors d'une rencontre fortuite, mais bien arrangée sur le vieux port de Marseille.

Je serais tenté de lui dire: parler beaucoup moins Monsieur Mélenchon, mais agissez plus"!.

Monsieur Richard Ferrand et la présomption d'innocence:

Paulo #Société

Monsieur Richard Ferrand et la présomption d'innocence:

Président du groupe LREM à l'Assemblée Nationale, il postule pour le "perchoir", en remplacement de François de Rugy.

Quelques turpitudes ont égrénées son arrivée à LREM. Un moment pressenti pour participer au gouvernement d'Edouard Philippe, il n'aurait pas été retenu pour un poste Ministériel, mais le Président de la République lui accordant toute sa confiance (présomption d'innocence) lui permettra de prendre les rennes du parti LREM.

Bien que bénéficiant de la présomption d'innocence, l'affaire révélées par les médias, alors qu'il était Directeur des Mutuelles de Bretagne, continue de laisser des traces, sur son éventuelle culpabilité.

Devenir le troisième personnage de l'Etat, Président de l'Assemblée Nationale, devrait être au dessus de tous soupçons, pour la personne remplissant cette fonction.

Même avec la présomption d'innocence, si le moindre doute subsiste, alors Monsieur Richard Ferrand n'est pas apte à remplir cette haute fonction du pouvoir législatif.

L'ascension fulgurante de François de Rugy:

Paulo #Société

L'ascension fulgurante de François de Rugy:

François de Rugy effectue un parcours sans faute et devient Ministre de l'écologie, en remplacement de Nicolas Hulot.

Opportuniste et n'hésitant pas à changer d'orientation politique pour arriver à ses fins, il finit par obtenir un portefeuille Ministériel, alors qu'il était rester sur le banc des députés, en voyant ses amis rejoindre l'exécutif, sous la mandature de François Hollande.

Il entre en politique dès son plus jeune âge et fait parti des verts en 1997. Il sera élu député, alors qu'il n'a même pas vingt ans dans le parti d'Europe Ecologie Les Verts (EELV).

En désaccords avec Cécile Duflot, l'ancienne dirigeante EELV et Ministre de François Hollande, il quitte cette formation politique en 2015 et crée le parti "Ecologiste", avec son ami d'alors, Jean-Vincent Placé. Rejoint ensuite par Emmanuelle Cosse et Barbara Pompili.

En 2016, il sera le seul a ne pas être récompensé pour son soutien au Chef de l'Etat, tandis que Cosse, Placé et Pompili entre au gouvernement.

En 2017, lors de l'élection Présidentielle, il se convertit au Macronisme et sera réélu député de la 1 ère circonscription à Nantes. Il sera récompensé pour son soutien à Emmanuel Macron, qui en fera le maître du perchoir à l'Assemblée Nationale.

Prêt à mettre en avant sa fibre écologiste, le Président le nommera Ministre de l'écologie, en lieu et place de Nicolas Hulot.

Cette progression fulgurante en fait un des poids lourds du gouvernement LREM.

Sans être Madame Soleil, il est fort à parier que cet opportuniste n'en restera pas là.
Les éventuels aléas du gouvernement d'Edouard Philippe pourraient, dans le futur, lui ouvrir les portes, pour devenir 1er Ministre.

Ne mettons pas la charrue avant les bœuf, mais soyons attentif à l'évolution de la carrière de ce marathonien de la politique.

Quand le Président parle d'une rentrée fébrile:

Paulo #Société

Quand le Président parle d'une rentrée fébrile:

l'enthousiasme du pouvoir, laisse la place à l'illusion et à l'amertume.

Le parti des Républicains, devient le transfuge de la République en Marche. Il aura suffit de rajouter deux lettres, pour faire des Républicains, La République en Marche, et laisser croire aux électeurs, que cela suffirait à améliorer leur condition de vie et de leur donner plus de bonheur.

En fait, il n'en est rien. Une chose est certaine, la situation d'un citoyen que je qualifierai d'ordinaire n'a, non seulement pas vue sa situation s'améliorer, mais pour une grande partie, elle a stagné, voir s'est dégradée.

En réalité, les seuls vrais gagnants, ce sont ceux qui évoluent dans les milieux de la finance, les grandes entreprises et leurs actionnaires et tous ceux qui détiennent une grande partie de la richesse dans ce pays, et qui bénéficient de la réduction de l'ISF.

C'est pour cette raison que l'enthousiasme du début du mandant du nouveau Président, s'est vite transformé en illusion, avec des emplois aux salaires à minima (CDI), et l'amertume qui en résulte, lorsque le pouvoir d'achat diminue, en même temps que le coût de la vie augmente.

C'est ce que l'on appelle en jargon populaire: troquer un cheval borgne par un aveugle.

Dany le rouge chez les verts:

Paulo #Société

Dany le rouge chez les verts:

Notre Président était sans doute en culotte courte, lorsque Dany le rouge haranguait les étudiants de la Sorbonne en 1968 et qu'il occupait le pavé parisien pour y construire des barricades.

Après avoir été invité à regagné son pays l'Allemagne, par le général de Gaulle, il y fera une longue carrière de député Européen.Il obtiendra la nationalité française le 24 mai 2015. Il aurait été approché par le Président Emmanuel Macron, pour remplacer éventuellement Nicolas Hulot. Ils se sont mis d'accord et ne sera pas Ministre d'Etat  du gouvernement d'Edouard Philippe.

Je serai tenté de dire: ouf ! on l'a échappé belle. Sinon Dany le rouge chez les verts aurait transformé le pays aux couleurs de l'arc en ciel.

Le gouvernement à marche forcée, commence à s'essoufler:

Paulo #Société

Le gouvernement à marche forcée, commence à s'essouffler:

Tous les marathoniens vous le diront, pour tenir la distance, il faut beaucoup d'entraînement, du souffle et de la rigueur.
Ce n'est pas parce que l'on part plus vite que les autres, que l'on arrivera le premier.
Cette métaphore met en évidence les faiblesses, les craquelures et les abandons dans le gouvernement de LREM.
La genèse de cette histoire remonte dès les débuts du gouvernement d'Edouard Philippe. François Bayrou nommé au poste de Ministre de la Justice et Garde des Sceaux, poste qui lui fut attribué en remerciement de sa contribution, à la réussite de l'élection Présidentielle d'Emmanuel Macron. A peine nommé, il doit démissionner, suite à l'ouverture d'une enquête visant son parti, le "Modem", et affin d'éviter de mettre le nouveau Président en difficulté.
Après cette première affaire, de nombreux textes de loi ont été votés, à l'Assemblée Nationale. Suite a cette marche forcée parlementaire, la grogne et l'essoufflement sont apparus, au sein de la majorité.
Voilà qu'apparaît l'affaire Benalla et ses débordements sécuritaires. Premier pavé dans la mare Elyséenne provoquant quelques remous.
Nous sommes à l'époque des vacances et tous les Ministres partent se reposer, avec la consigne de ne pas trop s'éloigner et d'être sur le qui-vive, en cas de besoins.
Les vacances se passent et là, deuxième pavé dans la mare, le Ministre d'Etat de la transition écologique et solidaire, Monsieur Nicolas Hulot, quitte le gouvernement, sans tambour ni trompette!
Enfin, troisième pavé, le Ministre des comptes publics, Monsieur Gérald Darmanin, annonce que les Impôts sur les Revenus, avec prélèvement à la source, auront bien lieu dès le début 2019. Déclaration reprise par le Président de la République, qui dit que rien n'est moins sur, que l'on doit y réfléchir et si besoin, reporter cette mesure.
D'annonce en annonce, souvent contradictoires, les pavés dans la mare Présidentielle finissent par former beaucoup de remous et déstabilise le gouvernement.
Comble du désarroi, Stéphane Bern, chargé de recenser l'état du Patrimoine national, déclare refuser, d'être un "cache misère" et menace à son tour de démissionner.
ça fait beaucoup de personnes qui veulent quitter ce gouvernement, ou son entourage.
Sans en tirer de conclusions hâtives, force est de constater que la machine gouvernementale est encalminée et qu'il lui faudra attendre les vents portants, pour s'en sortir.
En conclusion: il ne faut pas confondre vitesse et précipitation et il faut aussi donner du temps au temps.

Afficher plus d'articles

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>
Facebook Twitter RSS Contact